Caisse d’épargne : un ex-tra­der de­vant la jus­tice

La Tribune Hebdomadaire - - ENTREPRISE­S -

751 mil­lions d’eu­ros per­dus pour l’Écu­reuil en 2008.

Ce n’est pas Jérôme Ker­viel avec ses 4,9 mil­liards d’eu­ros per­dus pour la So­cié­té gé­né­rale, mais Bo­ris Pi­ca­noNac­ci, ex-tra­der pour la Caisse d’épargne, va lui aus­si pas­ser en pro­cès. L’Écu­reuil le rend res­pon­sable de la perte de 751 mil­lions d’eu­ros en 2008. Se­lon des sources ju­di­ciaires, son pro­cès pour « abus de confiance » se tien­dra les 3, 4 et 5 dé­cembre 2012, à Pa­ris. L’an­cien tra­der est soup­çon­né d’avoir ou­tre­pas­sé son man­dat en pre­nant des po­si­tions hors normes sur les mar­chés entre le 15 sep­tembre et la mi- oc­tobre 2008. Bo­ris Pi­ca­no-Nac­ci était char­gé de la ges­tion pour compte propre sur le mar­ché des dé­ri­vés ac­tions de la Caisse d’épargne. Dé­but oc­tobre 2008, alors que les pertes dé­pas­saient les 100 mil­lions d’eu­ros, le tra­der as­sure avoir in­for­mé sa hié­rar­chie, mais il au­rait, se­lon la banque, mi­ni­mi­sé les risques par des dé­cla­ra­tions « men­son­gères » . Cette af­faire avait contraint le pré­sident de la Caisse d’épargne, Charles Mil­haud, et le di­rec­teur gé­né­ral, Ni­co­las Mé­rin­dol, à dé­mis­sion­ner, sous la pres­sion du gou­ver­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.