Les com­pa­gnies du Golfe se te­naient à l’écart des al­liances. Mais Eti­had dis­cute au­jourd’hui avec Air France-klm…

La Tribune Hebdomadaire - - ENTREPRISE­S - Fa­brice Gliszc­zyns­ki

En re­vanche, les sy­ner­gies de coûts restent à trou­ver. Elles ont com­men­cé à voir le jour à tra­vers les « joint-ven­tures », un terme em­ployé abu­si­ve­ment dans le sec­teur aé­rien. Il s’agit d’un simple sys­tème de par­tage de coûts et de re­cettes, avec une har­mo­ni­sa­tion des forces com­mer­ciales, des prix ou des ho­raires. C’est ce que font de­puis 2008 les membres de SkyTeam Air France-KLM, Del­ta, Ali­ta­lia et CSA sur l’axe trans­at­lan­tique. Luf­than­sa, Uni­ted et d’autres membres de Star Al­liance ont sui­vi sur l’At­lan­tique nord… Ces sys­tèmes sont-ils un préa­lable à des fu­sions fu­tures? Oui… sauf que, si des fu­sions entre com­pa­gnies d’un même con­tinent sont au­to­ri­sées, les ma­riages trans­con­ti­nen­taux, eux, se heurtent à la ri­gi­di­té du cadre ré­gle­men­taire et ju­ri­dique. Tant que ce der­nier n’au­ra pas évo­lué, les al­liances sont donc ap­pe­lées à gros­sir. Outre l’en­trée en leur sein de com­pa­gnies iso­lées, des trans­ferts d’une al­liance à une autre sont pos­sibles. Au­jourd’hui, c’est en Amé­rique la­tine que se joue la par­tie la plus En­fin, les com­pa­gnies à bas coût sont-elles tou­jours in­com­pa­tibles avec les al­liances ? Leur mo­dèle de des­sertes de point à point ou de dis­tri­bu­tion sur In­ter­net com­plique les choses. Mais l’évo­lu­tion du mo­dèle de cer­taines de ces com­pa­gnies au­to­rise des par­te­na­riats avec des com­pa­gnies clas­siques. Air France les mul­ti­plie de­puis quelque temps (Gol au Bré­sil, West­jet au Ca­na­da…). Une chose est sûre. L’at­tri­tion des ré­seaux court et moyen­cour­rier des trans­por­teurs tra­di­tion­nels sous les coups de bou­toir des ac­teurs low cost consti­tue un en­jeu de taille pour les al­liances.&

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.