À l’aube du siècle des villes

La Tribune Hebdomadaire - - QU’ELLE EST VERTE MA VALLÉE -

Nombre d’en­jeux d’ave­nir pour la France – en­jeux au coeur des pré­oc­cu­pa­tions mon­diales – semblent s’être éclip­sés du dé­bat en cette an­née élec­to­rale. C’est no­tam­ment le cas de l’un des en­jeux ma­jeurs du xxie siècle : le de­ve­nir des villes, alors que notre monde connaît la plus longue pé­riode d’ur­ba­ni­sa­tion de son his­toire. Nous sa­vons peu de choses sur ce que nous ré­servent les an­nées à ve­nir, mais une chose est sûre : nous sommes en­trés dans le siècle des villes. À l’aube de cette pro­fonde trans­for­ma­tion ur­baine, les villes pro­duisent dé­jà plus de 70 % des émis­sions mon­diales de CO2 et consomment les deux tiers de l’éner­gie que nous pro­dui­sons. Les villes sont éga­le­ment des lieux où la den­si­té at­tire et fa­vo­rise les ta­lents, la di­ver­si­té et l’in­no­va­tion : au­jourd’hui, les villes pro­duisent plus de 80 % de la ri­chesse mon­diale et forment ain­si le ca­ta­ly­seur na­tu­rel de l’in­ven­tion et de la créa­tion. Et de­main ? En 2050, le monde comp­te­ra 7 mil­liards d’ur­bains, soit 1 mil­lion de nou­veaux ci­ta­dins par se­maine. Les villes chi­noises comp­te­ront à elles seules 1 mil­liard d’ha­bi­tants – deux fois la po­pu­la­tion de l’Union eu­ro­péenne – dès la pro­chaine dé­cen­nie. L’Afrique est, avec l’Asie, le con­tinent qui connaî­tra la plus forte ex­plo­sion ur­baine dans la pre­mière moi­tié de notre siècle. C’est donc dès au­jourd’hui qu’il faut pen­ser les en­jeux mon­diaux à l’échelle de la ville. Pour pré­pa­rer l’ave­nir, c’est sur les villes que nous de­vons concen­trer nos ef­forts car ce sont elles qui peuvent exa­cer­ber les in­éga­li­tés, la cri­mi­na­li­té, la dé­gra­da­tion de l’environnem­ent, et cris­tal­li­ser une consom­ma­tion ex­ces­sive ou – si l’on y prête at­ten­tion dès au­jourd’hui – de­ve­nir le creu­set des so­lu­tions les plus ef­fi­caces en termes en­vi­ron­ne­men­taux, so­ciaux et éco­no­miques. à l’heure où, en France et ailleurs, la pré­oc­cu­pa­tion ma­jeure de la po­pu­la­tion est, à juste titre, l’em­ploi, un nou­veau mar­ché d’une en­ver­gure sans pré­cé­dent est en train d’émer­ger. L’Or­ga­ni­sa­tion des Na­tions unies es­time à 2 000 mil­liards d’eu­ros par an les in­ves­tis­se­ments re­quis pour sou­te­nir le boom ur­bain. Les villes exis­tantes vont se re­nou­ve­ler, et nous ver­rons de nom­breuses nou­velles ci­tés ap­pa­raître : 400 nou­velles villes de­vraient voir le jour en Chine d’ici à 2050. Dans les pays en forte ur­ba­ni­sa­tion, les villes de taille moyenne de­vraient re­pré­sen­ter, d’ici à 2050, 40 % de la crois­sance mon­diale. Ce­la re­pré­sente une op­por­tu­ni­té unique d’ex­pan­sion et de créa­tion d’em­plois pour les en­tre­prises fran­çaises et in­ter­na­tio­nales, pe­tites et grandes, qui sau­ront dé­ve­lop­per les sa­voir-faire ur­bains pour ré­pondre à ces be­soins. Deux élé­ments clés semblent se dis­tin­guer pour sai­sir ces op­por­tu­ni­tés et évi­ter les écueils. Le pre­mier de ces élé­ments est le po­ten­tiel of­fert par les nou­velles tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion. Celles-ci trans­forment la ville et la fa­çon dont nous pen­sons et vi­vons l’es­pace ur­bain. L’In­ter­net mo­bile donne à chaque ci­ta­din une nou­velle au­to­no­mie et lui per­met de de­ve­nir un ac­teur de la ville en temps réel. La ville de­vient, si ce n’est in­tel­li­gente, du moins en­tiè­re­ment connec­tée : c’est un bou­le­ver­se­ment qui ne doit pas de­ve­nir fac­teur d’ex­clu­sion et dont les consé­quences ne sau­raient être prises à la lé­gère. Le se­cond élé­ment clé est l’ur­gente né­ces­si­té de re­pen­ser les rap­ports entre les ac­teurs qui font la ville. La ville ou­verte, dy­na­mique, juste, créa­tive et du­rable, à la­quelle cha­cun peut lé­gi­ti­me­ment as­pi­rer, re­pose sur une gou­ver­nance ur­baine qui prend acte et en­cou­rage de nou­velles formes de col­la­bo­ra­tion entre les ci­toyens, les mu­ni­ci­pa­li­tés et les en­tre­prises, en im­pli­quant étroi­te­ment le monde as­so­cia­tif et ce­lui de la re­cherche. Ces ac­teurs pour­ront ain­si bé­né­fi­cier mu­tuel­le­ment de la ri­chesse de l’ex­per­tise de cha­cun. C’est pour contri­buer à mettre la ville au coeur du dé­bat fran­çais et mon­dial et pour fa­vo­ri­ser l’émer­gence de meilleures pratiques ur­baines que nous avons réuni à Pa­ris les dé­ci­deurs et pen­seurs de la ville – maires, di­ri­geants d’en­tre­prises, jeunes en­tre­pre­neurs, in­no­va­teurs so­ciaux, cher­cheurs, ar­chi­tectes et bâ­tis­seurs de villes nou­velles – ve­nus du monde en­tier. Le New Ci­ties Sum­mit, qui s’est dé­rou­lé du 14 au 16 mai, a vou­lu mar­quer le dé­but d’une nou­velle dy­na­mique au­tour de l’un des su­jets dé­ter­mi­nants du xxie siècle, le pre­mier siècle ur­bain de notre his­toire.&

L’ONU es­time à 2 000 mil­liards d’eu­ros par an les in­ves­tis­se­ments re­quis pour sou­te­nir le boom ur­bain. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.