Les com­munes hol­lan­daises au coeur de la lutte contre le chô­mage

As­so­ciées aux em­ployeurs et aux syn­di­cats, 35!villes néer­lan­daises ont dé­ci­dé de créer des cel­lules spé­ciales, à par­tir du 1er jan­vier 2014, pour re­mettre le maxi­mum de chô­meurs au tra­vail, et leur trou­ver au moins 10"000!em­plois entre 2014 et 2020.

La Tribune Hebdomadaire - - TERRITOIRE­S / INTERNATIO­NAL - SA­BINE CES­SOU, À AM­STER­DAM

Au plat pays, le fa­meux mo­dèle des pol­ders, fon­dé sur le consen­sus et le bon sens, n’est pas mort : un nou­vel ac­cord a été conclu mi-avril entre les par­te­naires so­ciaux, qui pré­voit, entre autres, de lan­cer 35!nou­velles cel­lules pour l’em­ploi ( werk­plei­nen) à tra­vers le pays. Ces cel­lules im­pli­que­ront les villes, les em­ployeurs et les syn­di­cats, pour re­mettre le maxi­mum de chô­meurs au tra­vail, et leur trou­ver au moins 10"000 em­plois entre 2014 et 2020.

Les Néer­lan­dais ne res­tent pas les bras croisés face à la mon­tée du chô­mage, même s’il a#che l’un des plus faibles taux d’Eu­rope, en par­tie grâce au re­cours très large au temps par­tiel, no­tam­ment chez les femmes. Le chô­mage a tout de même at­teint un re­cord his­to­rique de 8,1"% en mars 2013 (contre 3,6"% en dé­cembre 2008, au dé­but de la crise). C’est son plus fort ni­veau de­puis 1996. Dans ce contexte, les nou­velles cel­lules pour l’em­ploi vont gé­né­ra­li­ser, au ni­veau des villes, un sys­tème qui a dé­jà fait ses preuves ailleurs.

LES CENTRES DE MOBILITÉ ONT FAIT LEURS PREUVES

Le tout pre­mier «!centre de mobilité!» des Pays-Bas a vu le jour sous la forme d’un pro­jet ad hoc, lan­cé en oc­tobre 2006 à Born, une lo­ca­li­té du Lim­bourg, avec une mul­ti­tude de par­te­naires : l’as­su­rance chô­mage, des agences d’in­té­rim, des so­cié­tés de for­ma­tion, la pro­vince, la chambre de com­merce et d’in­dus­trie, les syn­di­cats, sans ou­blier les or­ga­ni­sa­tions pa­tro­nales. L’idée consis­tait alors à ai­der 1"200!sa­la­riés li­cen­ciés par l’usine Ned­Car de Born à se trou­ver un nou­vel em­ploi.

La si­tua­tion était cri­tique, puisque la der­nière usine d’as­sem­blage au­to­mo­bile des Pays-Bas, qui em­ployait 3"000!per­sonnes, s’était vu re­ti­rer son con­trat avec le construc­teur ja­po­nais Mit­su­bi­shi. Les au­to­ri­tés de La Haye ont en­suite ba­taillé pour trou­ver un re­pre­neur, et ont conclu un ac­cord avec BMW. En un an, le « centre de mobilité au­to­mo­bile » a per­mis à tous les tra­vailleurs li­cen­ciés de se re­cy­cler"!

Il faut battre le fer quand il est chaud et ne pas at­tendre d’avoir des co­hortes de chô­meurs de longue du­rée.!»

LO­DE­WIJK AS­SCHER, MI­NISTRE DES AF­FAIRES SO­CIALES ET DU TRA­VAIL

Par la suite, le mo­dèle a été re­pris par le mi­nis­tère des A$aires so­ciales et du Tra­vail. Une tren­taine de « centres de mobilité » gé­rés par l’as­su­rance chô­mage (UWV) ont été ins­tau­rés en mars 2009 à tra­vers le pays, avec là en­core tous les par­te­naires pos­sibles et ima­gi­nables. La sy­ner­gie a fonc­tion­né : mi-2010, ces centres avaient exa­mi­né les dos­siers de 100"000!per­sonnes, sur les 121"000 ayant per­du leur tra­vail au cours de l’an­née écou­lée. Et per­mis à plus de 8"000 d’entre eux de re­trou­ver un em­ploi dans les trois mois.

«!Il faut battre le fer quand il est chaud et ne pas at­tendre d’avoir des co­hortes de chô­meurs de longue du­rée » , a#rme Lo­de­wijk As­scher, le mi­nistre des A$aires so­ciales et du Tra­vail, qui veut dé­sor­mais mi­ser sur les mu­ni­ci­pa­li­tés. Après tout, c’est le monde d’où il vient. Cet an­cien maire-ad­joint tra­vailliste d’Am­ster­dam, en charge des ques­tions so­ciales, a oeu­vré à ce titre à la mise en place d’un « centre de mobilité di­gi­tale » dans sa ville. En d’autres termes, une fa­çon d’en­cou­ra­ger les em­ployeurs à lais­ser les sa­la­riés tra­vailler sur leur or­di­na­teur à do­mi­cile, de ma­nière à perdre moins de temps dans les em­bou­teillages, à désen­gor­ger les routes, mais aus­si à vivre de ma­nière plus flexible.

L’ob­jec­tif de 10"000! em­plois entre 2014 et 2020 pour les cel­lules d’em­ploi mu­ni­ci­pales peut pa­raître as­sez mo­deste, compte te­nu des ré­sul­tats dé­jà ob­te­nus, no­tam­ment à Born. Mais les villes où le chô­mage est le plus fort, Rot­ter­dam (9,5"% en 2012), La Haye (8,3"%) et Gro­ningue (7,2"%) se pré­parent à toute une sé­rie d’ef­forts sur le long terme. «! Nous avons le plus fort taux de per­sonnes vi­vant grâce aux aides so­ciales, une po­pu­la­tion très di"cile à re­mettre au tra­vail!» , a#rme ain­si un porte-pa­role de la mai­rie tra­vailliste de Rot­ter­dam. Les villes, qui sont dé­jà mises à contri­bu­tion pour four­nir des em­plois payés au smic aux tra­vailleurs han­di­ca­pés, et no­tam­ment aux jeunes qui bé­né­fi­cient de l’al­lo­ca­tion d’in­va­li­di­té au tra­vail ( Wa­jong), se posent bien des ques­tions sur les moyens fi­nan­ciers qui se­ront – ou non – mis à leur dis­po­si­tion.

LA QUES­TION DES MOYENS N’EST PAS RÉ­GLÉE

Or, c’est là que le bât blesse dans l’ac­cord pas­sé entre les par­te­naires so­ciaux. Les moyens don­nés à ces centres dé­lo­ca­li­sés n’ont pas été pré­ci­sés… «!Je pré­sume que chaque ville de­vra faire l’es­sen­tiel de l’e#ort fi­nan­cier! » , s’in­quiète d’ores et dé­jà An­nema­rie Jor­rits­ma, la pré­si­dente de l’in­fluente As­so­cia­tion des com­munes néer­lan­daises (VNG), qui re­groupe les 408!mu­ni­ci­pa­li­tés du pays. «!Cet ac­cord so­cial au­ra un fort im­pact sur nos bud­gets, et il doit être dis­cu­té avec les villes elles-mêmes!» , a#rme-t-elle. Dans un pays où le consen­sus reste la règle, de nou­velles dis­cus­sions sont à pré­voir, avec des chan­ge­ments en­core pos­sibles dans la ma­nière dont les cel­lules se­ront ins­tau­rées. Les villes poussent dé­jà à un re­port d’un an, le temps pour elles de se pré­pa­rer, avant de lan­cer les 35! werk­plei­nen.

[MAR­CEL VAN HOORN/AFP]

L’usine Ned­Car de Born. En 2006, 1! 200"sa­la­riés avaient été li­cen­ciés. Le «"centre de mobilité au­to­mo­bile"» avait per­mis à tous les tra­vailleurs de se re­cy­cler en un an.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.