Paie­ment en ligne : Google re­met la main au por­te­feuille pour contrer Paypal

La Tribune Hebdomadaire - - LE BUZZ - DEL­PHINE CU­NY

Le mo­teur de re­cherche per­met de payer de­puis sa mes­sa­ge­rie élec­tro­nique Gmail, en in­té­grant son porte-mon­naie vir­tuel, Wal­let, lan­cé sans suc­cès pour le mo­bile il y a près de deux ans.

PAYPAL, LE SYS­TÈME DE PAIE­MENT ÉLEC­TRO­NIQUE d’eBay, a-t-il du sou­ci à se faire!? Google vient d’an­non­cer, dans le cadre de sa grande confé­rence pour les dé­ve­lop­peurs I/O, une nou­velle of­fen­sive dans le paie­ment en ligne en per­met­tant aux uti­li­sa­teurs de sa mes­sa­ge­rie Gmail de vi­rer de l’ar­gent gra­tui­te­ment de­puis leur compte. Le géant de l’In­ter­net ajoute dans sa mes­sa­ge­rie élec­tro­nique un bou­ton « en­voyer de l’ar­gent », une icône « dol­lar », à cô­té de celle des pièces jointes, sur la­quelle cli­quer pour e"ec­tuer le trans­fert d’ar­gent (li­mi­té à 10!000 dol­lars), à condi­tion d’avoir un compte Google Wal­let (dû­ment cré­di­té au­pa­ra­vant ou, à dé­faut, en uti­li­sant sa carte de cré­dit).

La fonc­tion est lan­cée uni­que­ment aux États-Unis, pro­gres­si­ve­ment dans les mois à ve­nir, et seule­ment de­puis un PC. « Rem­bour­ser ses amis de­vient aus­si simple qu’en­voyer un e-mail » , ex­plique Tra­vis Green, le res­pon­sable pro­duit Google Wal­let sur le blog o#ciel. Le des­ti­na­taire du vi­re­ment n’a même pas be­soin d’avoir un compte Gmail, il lui su#t d’avoir une adresse e-mail quelle qu’elle soit, mais il lui fau­dra créer un compte Google Wal­let.

PAYPAL DANS LE VI­SEUR… MAIS PAS SEULE­MENT

Le géant de Moun­tain View par­vien­dra-t-il ain­si à re­lan­cer Google Wal­let!? Car sa so­lu­tion de porte-mon­naie élec­tro­nique, dé­voi­lée il y a deux$ans et lan­cée en ver­sion pi­lote, uni­que­ment aux États-Unis, en sep­tembre 2011, n’a pas dé­col­lé. C’est en réa­li­té un sys­tème de paie­ment mo­bile pour smartphone­s An­droid équi­pés de la tech­no­lo­gie sans contact (NFC), comme la plu­part des Ga­laxy de Sam­sung et plu­sieurs mo­dèles LG. En­vi­ron 200!000$points de vente amé­ri­cains pos­sèdent des ter­mi­naux de paie­ment com­pa­tibles Google Wal­let. En ligne, le porte-mon­naie élec­tro­nique de Google peut être uti­li­sé sur le ma­ga­sin d’ap­pli­ca­tions et de conte­nus Google Play. Le mo­dèle éco­no­mique ima­gi­né pour le paie­ment mo­bile était un fi­nan­ce­ment par la pu­bli­ci­té (bons plans à proxi­mi­té, cou­pons, etc.). Pour l’in­té­gra­tion de Google Wal­let à Gmail, le mo­teur de re­cherche table aus­si sur la gra­tui­té, sauf pour les vi­re­ments réa­li­sés avec une carte de cré­dit qu’il fac­ture alors d’une com­mis­sion de 2,9!% (au mi­ni­mum 30$cents).

Google at­taque donc clai­re­ment PayPal sur les prix, puisque la fi­liale d’eBay prend 3,4!% de com­mis­sion sur chaque tran­sac­tion. PayPal pro­pose aus­si l’en­voi d’ar­gent entre proches par simple e-mail, même si ces der­niers n’ont pas de compte PayPal, sur PC et sur mo­bile. Le géant du paie­ment en ligne –$ qui avait d’ailleurs at­ta­qué en jus­tice Google pour avoir dé­bau­ché deux cadres au cou­rant de ses pro­jets d’ex­pan­sion dans le mo­bile$ – compte 128 mil­lions d’uti­li­sa­teurs ac­tifs dans le monde et a réa­li­sé 5,6 mil­liards de dol­lars de chi"re d’a"aires en 2012 (40!% de l’ac­ti­vi­té to­tale d’eBay). Et sa per­cée dans le mo­bile, qui a de quoi in­quié­ter Google, est réelle : la so­cié­té de San­ta Cla­ra re­ven­dique 14 mil­liards de dol­lars de tran­sac­tions sur mo­bile réa­li­sées via son sys­tème sé­cu­ri­sé et table sur 20 mil­liards cette an­née. PayPal n’est pas ac­cep­té comme moyen de paie­ment sur Google Play alors qu’il l’est sur iTunes d’Apple.

UNE BASE DE 425 MIL­LIONS D’UTI­LI­SA­TEURS AC­TIFS

La fi­liale d’eBay n’est, bien sûr, pas la seule vi­sée. Le sont aus­si tous les sys­tèmes de paie­ment (Vi­sa, Mas­terCard, banques, etc.), et les opé­ra­teurs mo­biles qui pro­posent de payer di­rec­te­ment sur leur fac­ture, pour les ap­pli­ca­tions par exemple. Si rien ne dit que le nou­veau ser­vice de Google ren­con­tre­ra le suc­cès, le géant de l’In­ter­net va pour­voir s’ap­puyer sur ses plus de 425 mil­lions d’uti­li­sa­teurs ac­tifs de Gmail et sur une base ins­tal­lée phé­no­mé­nale de pro­prié­taires de smartphone­s ou ta­blettes sous An­droid (qui se comptent en cen­taines de mil­lions dans le monde), puis­qu’il faut un compte Google Wal­let pour ache­ter du conte­nu et des ap­pli­ca­tions sur Google Play…

[LEX VAN LIE­SHOUT/AFP]

Tous les clients ayant ache­té du conte­nu sur Google Play ont dé­jà un compte Google Wal­let.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.