LA VOI­TURE « VERTE » PREND SON TEMPS…

La Tribune Hebdomadaire - - L’ÉVÉNEMENT -

Pol­lu­tion nulle, pas de re­jets de CO2 c’est l’ob­jec­tif ab­so­lu at­teint par le vé­hi­cule élec­trique. Et Re­nault fait un e!ort sur les prix. Ain­si, la nou­velle pe­tite Zoé 100"% de 88 CV – pro­duite à Flins – est ven­due à par­tir de 13"700 eu­ros (en France, in­ci­ta­tion fis­cale dé­duite, mais lo­ca­tion des bat­te­ries en plus à par­tir de 79 eu­ros par mois pour 12"500 km an­nuels, sur trois ans).

ÉLEC­TRIQUE, VER­TUEUSE MAIS PAS PRA­TIQUE

Cette soeur de la Re­nault Clio IV est ga­ran­tie cinq ans ou 100"000 km, les bat­te­ries l’étant à vie. Si­len­cieuse, spa­cieuse, agréable à conduire, la Zoé a tout pour elle. Alors, au­cune ré­serve"? Hé­las si, elle traîne un dé­faut congé­ni­tal : son au­to­no­mie ré­duite et un temps de re­charge in­ac­cep­table.

À l’ho­mo­lo­ga­tion, la Zoé est don­née pour plus de 200 km, mais le construc­teur fran­çais évoque une au­to­no­mie réelle de 100 à 150 km seule­ment. Et en­core est-on plus près de 100 que de 150. C’est faible. Un bon die­sel a, lui, une au­to­no­mie de 700 km… Quant à la re­charge, il faut neuf heures sur une simple borne… qu’il faut en­core trou­ver"! Si­non"? Pas de voi­ture"! Du coup, les au­to­mo­bi­listes ne se pré­ci­pitent pas. Pour les flottes au­tos des en­tre­prises ou des ad­mi­nis­tra­tions, ça peut al­ler. Mais, peut-on se de­man­der, pour­quoi ne pas ajou­ter des bat­te­ries pour ac­croître l’au­to­no­mie"? Ré­ponse : parce qu’elles sont hor­ri­ble­ment lourdes. « Le vé­hi­cule élec­trique met­tra plus de dix ans à s’im­po­ser en ville. Et, même dans dix ans, on conti­nue­ra d’y uti­li­ser plu­tôt les vé­hi­cules conven­tion­nels et les hy­brides », ex­pli­quait à La Tri­bune Masahisa Na­ga­ta, di­rec­teur de la R&D de Toyo­ta Eu­rope. « Nous al­lons com­mer­cia­li­ser en Eu­rope une Fo­cus élec­trique à la mi-2013. Mais, jus­qu’à pré­sent, les vé­hi­cules élec­triques ne consti­tuent un suc­cès nulle part. Le mar­ché to­tal des voi­tures élec­triques re­pré­sente à peine 13!000 ventes an­nuelles en Eu­rope. Nous at­ten­dons peu de pro­gres­sion des vé­hi­cules élec­triques », pré­cise de son cô­té Wolf­gang Sch­nei­der, vice-pré­sident de Ford Eu­rope en charge de l’en­vi­ron­ne­ment.

En­fin, font re­mar­quer cer­tains ex­perts, le bi­lan CO2 glo­bal des vé­hi­cules élec­triques n’est pas vrai­ment égal à zé­ro, même si les études di­vergent. Car l’élec­tri­ci­té, il faut la pro­duire. Et dans des pays comme la Chine ou même l’Al­le­magne, où l’élec­tri­ci­té est fa­bri­quée sou­vent à par­tir de char­bon, le bi­lan n’est pas meilleur qu’avec un hy­bride. Et puis, s’in­ter­rogent cer­tains éco­lo­gistes, que fait-on des bat­te­ries usa­gées, hau­te­ment toxiques"?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.