LES PME FRAN­ÇAISES SONT PRÊTES À RE­METTRE LES GAZ

La Tribune Hebdomadaire - - L’ÉVÉ­NE­MENT/SPÉ­CIAL SALON DU BOUR­GET - M.C.

Four­nis­seurs et sous-trai­tants de­vraient pou­voir ré­pondre à la mon­tée en ca­dence de la pro­duc­tion.

Qu’on se le dise, la sup­ply chain est en pleine forme… Le pré­sident du di­rec­toire de Zo­diac, Oli­vier Zar­roua­ti, as­sure que les four­nis­seurs et sous-trai­tants en gé­né­ral et les PME en par­ti­cu­lier ont ga­gné le double dé­fi de la mon­tée en ca­dence de la pro­duc­tion exi­gée par les avion­neurs et de la ra­ré­fac­tion des fi­nan­ce­ments, in­duite se­lon lui par la fri­lo­si­té des banques. Convain­cu de la ca­pa­ci­té des PME à as­su­rer cette mon­tée en ca­dence, Oli­vier Zar­roua­ti ob­serve : « Il n’y a pas eu d’avions lais­sés sur le tar­mac. » Une « ques­tion bien fran­co-fran­çaise, Boeing ne se la pose pas », es­time-t-il.

« LE TIS­SU IN­DUS­TRIEL EST SAIN »

Le pré­sident de la com­mis­sion Aé­ro-PME du Grou­pe­ment des in­dus­tries fran­çaises aé­ro­nau­tiques et spa­tiales (Gi­fas), Thier­ry Voi­riot, confirme : « Les PME ont fait une belle an­née 2012. À quelques rares ex­cep­tions près, la mon­tée en ca­dence a bien été sui­vie par les PME. » Et si Air­bus sou­hai­tait aug­men­ter les ca­dences de l’A320 à 44 ou 46 ap­pa­reils (contre 42 au­jourd’hui), soit une hausse de 5"% à 10"%, elles ont « les moyens de suivre », as­sure-t-il.

Sur les ques­tions de fi­nan­ce­ment, Oli­vier Zar­roua­ti es­time que s’il y a eu « des maillons faibles », ils ne peuvent pas être consi­dé­rés comme « une fai­blesse de la chaîne » dans son en­semble. Des cas iso­lés ont été « trai­tés dans les temps », note-t-il. D’au­tant que le sec­teur s’est pris en main pour en­di­guer tout risque sys­té­mique en créant des ou­tils ad hoc.

C’est le cas des fonds Ae­ro­fund, ap­puyés par Air­bus, Sa­fran, EADS… qui ont réa­li­sé quatre opé­ra­tions en 2013. Ae­ro­fund!II est no­tam­ment en­tré en mai dans le ca­pi­tal du sous­trai­tant mé­ca­nique de rang! 1, As­qui­ni et So­fop Aé­ro lors de la fu­sion des deux en­tre­prises. D’une fa­çon gé­né­rale, le pré­sident du di­rec­toire d’ACE Ma­na­ge­ment, Thier­ry Le­tailleur, qui gère Ae­ro­fund, es­time que « le tis­su in­dus­triel est sain ». Il reste confiant avec l’ar­ri­vée d’une nou­velle gé­né­ra­tion de di­ri­geants, qui, ex­plique-t-il, s’en­gagent sans com­plexe dans des opé­ra­tions de fu­sion, mais aus­si dé­ve­loppent leurs ac­ti­vi­tés dans des pays à bas prix pour suivre les maîtres d’oeuvre. Seul point noir, les dif­fi­cul­tés de re­cru­te­ment. « Au moins 95!% de PME dis­posent d’un ou deux postes à pour­voir qui ne trouvent pas pre­neur », re­grette Thier­ry Voi­riot.!

[AIR­BUS]

Air­bus étu­die des ca­dences de pro­duc­tion d’une cin­quan­taine d’A320 par mois vers la fin de la dé­cen­nie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.