Ex­cep­tion cultu­relle : une vic­toire à la Pyr­rhus!?

La Tribune Hebdomadaire - - TERRITOIRE­S / INTERNATIO­NAL -

Au­ré­lie Fi­lip­pet­ti l’avait dit. Elle l’a fait. La France a mis tout son poids dans la ba­lance pour « ex­clure » le sec­teur au­dio­vi­suel des né­go­cia­tions entre Wa­shing­ton et Bruxelles d’un éven­tuel ac­cord de libre-échange. « C’est une vic­toire pour la France » , s’est ex­cla­mée la mi­nistre de la Cul­ture à la sor­tie d’une réunion des Vingt-Sept, le 14 juin à Luxem­bourg. Bérénice Bé­jot, prix d’in­ter­pré­ta­tion fé­mi­nine à Cannes pour son rôle dans Le Pas­sé d’As­ghar Fa­rha­di, n’au­ra pas, le 11 juin, fait battre pour rien l’air du Par­le­ment eu­ro­péen de ses longs cils. Mais cette « vic­toire » mé­rite d’être ques­tion­née.

RAP­PE­LONS L’EN­JEU. En sor­tant l’au­dio­vi­suel du champ des né­go­cia­tions, Pa­ris as­sure avoir pré­ser­vé les quo­tas de di!usion de films/musique/émis­sions « made in Eu­rope » sur les chaînes de té­lé­vi­sion. Ce fai­sant, elle au­rait sau­ve­gar­dé la « cul­ture » eu­ro­péenne face aux as­sauts de l’uni­for­mi­sa­tion et au rou­leau com­pres­seur de l’usine à images amé­ri­caine. C’est contes­table. Le man­dat de né­go­cia­tion qui était pro­po­sé par la Com­mis­sion eu­ro­péenne – et ne pré­voyait pas d’exemp­tion – pré­sen­tait des ga­ran­ties su"santes pour pré­ser­ver ces quo­tas puis­qu’il in­ter­di­sait de tou­cher aux « me­sures exis­tantes », soit un quo­ta mi­ni­mal de 50#% pour toute l’Eu­rope que la France ap­plique avec un zèle par­ti­cu­lier (60#% sur les chaînes pri­vées et 70#% sur les chaînes pu­bliques).

Par ailleurs, l’exemp­tion est une er­reur tac­tique car Wa­shing­ton se trouve en droit dé­sor­mais de de­man­der à son tour de fer­mer cer­tains mar­chés. Or, alors que l’Eu­rope est en pra­tique très ou­verte aux oeuvres cultu­relles amé­ri­caines (70#% de parts de mar­ché pour le ci­né­ma amé­ri­cain), les États-Unis ap­pliquent à la lettre leurs exemp­tions dans les trans­ports aé­rien ou ma­ri­time.

LE DÉ­BAT EN­FLAM­MÉ sur l’ex­cep­tion cultu­relle oc­culte d’autres en­jeux plus im­por­tants. Les tech­ni­ciens de la Com­mis­sion sont, par exemple, in­ca­pables de dire comment ap­pli­quer un quel­conque quo­ta sur… le Web. Pour­tant, le ré­seau est de­ve­nu LE mé­dia à cô­té du­quel la té­lé­vi­sion clas­sique, au centre du com­bat fran­çais, fait fi­gure d’an­ti­qui­té. La ques­tion du mo­ment pour les pro­duc­teurs de conte­nu, y com­pris la presse, reste de sa­voir comment ré­équi­li­brer le par­tage des pro­fits avec les « di!useurs », tels que Google ou Apple, les deux géants amé­ri­cains qui do­minent la nou­velle éco­no­mie.

Le prin­cipe même de cet ac­cord géant, dont l’idée avait été lan­cée dès 2007 par An­ge­la Mer­kel, n’est pra­tique- ment pas dé­bat­tu. On se pince en voyant que les gains éco­no­miques col­lec­tifs qui jus­ti­fient le lan­ce­ment des né­go­cia­tions sont une crois­sance ad­di­tion­nelle de 1#% du PIB et un mil­lion d’em­plois en 2027#! Au­tant dire que la né­go­cia­tion s’ouvre sans au­cune autre cer­ti­tude que des gains à plus court terme pour quelques grandes en­tre­prises im­plan­tées de part et d’autre de l’At­lan­tique.

Plus grave, les États-Unis et l’Eu­rope ne né­go­cient pas à pa­ri­té. La se­conde, di­vi­sée et in­cer­taine sur la dé­fi­ni­tion même de l’« in­té­rêt eu­ro­péen », risque bel et bien d’y perdre une par­tie de son « ex­cep­tion », au sens large, c’est-à-dire de son iden­ti­té, comme l’a écrit le di­rec­teur de la Fon­da­tion Ma­da­ria­ga, Pierre De­fraigne. Or, le dé­bat pu­blic au­tour de cet ac­cord se­ra li­mi­té. Le man­dat de né­go­cia­tion, par exemple, n’est pas pu­blic#! ÉTRANGE, pour un do­cu­ment cen­sé être sou­mis au Par­le­ment eu­ro­péen. Le rôle des grands lob­bies se­ra es­sen­tiel, rap­pelle Pierre De­fraigne, an­cien di­rec­teur de ca­bi­net de Pas­cal La­my à la Com­mis­sion. Il ne fau­drait pas que les po­li­tiques y perdent le sens de cette union trans­at­lan­tique qui por­te­ra for­cé­ment des consé­quences sur l’iden­ti­té de l’éco­no­mie eu­ro­péenne, son mo­dèle so­cial, ses modes de ma­na­ge­ment, ses struc­tures de pro­duc­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.