La simple gadget ou in­no­va­tion de rup­ture!?

La Tribune Hebdomadaire - - LE BUZZ - DEL­PHINE CUNY

Entre la Ga­laxy Gear de Sam­sung, la SmartWatch de So­ny et la Toq de Qual­comm, en at­ten­dant l’iWatch d’Apple et peut-être un pro­duit si­gné Google, les «!montres in­tel­li­gentes!» a"uent sur le mar­ché. Elles de­meurent ce­pen­dant des ac­ces­soires en­core per­fec­tibles qui ne de­vraient sé­duire à court terme qu’une poi­gnée de tech­no­philes.

QUI N’A PAS SA MONTRE CONNEC­TÉE!? Tout le monde s’y met, même les fa­bri­cants de puces, comme l’amé­ri­cain Qual­comm avec la Toq. Le lea­der mon­dial des smart­phones, Sam­sung, peut se van­ter d’avoir été (presque) le pre­mier avec sa Ga­laxy Gear, dé­voi­lée mer­cre­di soir, grillant sur le po­teau Apple dont on ignore en­core la date de sor­tie de l’iWatch (le nom a bien été dé­po­sé ain­si que plu­sieurs de­mandes de bre­vets).

Le ja­po­nais So­ny avait une nette lon­gueur d’avance : il avait pré­sen­té sa smartwatch («! montre in­tel­li­gente!») com­pa­tible avec les smart­phones sous An­droid, au Con­su­mer Elec­tro­nics Show (CES) de Las Ve­gas en jan­vier 2012. De nom­breuses star­tup ont aus­si dé­ve­lop­pé leur mo­dèle de montres à la James Bond, de Pebble à I’m Watch, en pas­sant par TrueS­mart d’Omate qui va être pré­sen­tée au sa­lon IFA de Ber­lin. Même si les pre­mières ten­ta­tives de montres-té­lé­phones re­montent à la fin des an­nées 1990, le mar­ché en est à ses bal­bu­tie­ments. Le ca­bi­net spé­cia­li­sé IHS es­time qu’il de­vrait se vendre cette an­née dans l e monde 268"000 montres connec­tées… Pour le moins confi­den­tiel"! À titre de com­pa­rai­son, plus de 225 mil­lions de smart­phones ont été écou­lés au cours du seul deuxième tri­mestre. Se­lon Ian Fogg, spé­cia­liste de la mo­bi­li­té chez IHS, « au vu des ca­rac­té­ris­tiques tech­niques, la Ga­laxy Gear de Sam­sung ap­pa­raît comme un pro­to­type que l’on fait pas­ser pour un pro­duit com­mer­cial et à cause de ce­la, elle ne se­ra pas un suc­cès sur le mar­ché ». Sam­sung au­rait-il lan­cé sa montre, au de­si­gn qui fleure bon les montres à quartz des an­nées 1980, trop tôt"? L’ex­pert d’IHS lui re­proche son prix éle­vé (299 dol­lars) pour un ap­pa­reil « com­pa­gnon », un ac­ces­soire ne pou­vant fonc­tion­ner sans smartphone, son a u t o n o mi e de 25 heures qui oblige à la re­char­ger chaque jour, et sur­tout sa com­pa­ti­bi­li­té très li­mi­tée, uniquement avec le nou­veau Ga­laxy Note!3 et la ta­blette Note!10.1.

Ven­due au­tour de 300 dol­lars uniquement aux États-Unis, la Toq de Qual­comm, qui se­ra c o mp a t i b l e avec les ap­pa­reils sous An­droid, ne se­ra p r o d u i t e q u’à quelques di­zaines de mil­liers d’exem­plaires, le but étant sur­tout de mettre en avant sa tech­no­lo­gie d’écran Mi­ra­sol, qui uti­lise un sys­tème de ré­flexion de la lu­mière : elle se pré­sente elle aus­si comme le « se­cond écran du smartphone ».

Une er­reur se­lon Shane Wal­ker, autre ex­pert d’IHS, du fait de la concur­rence de nom­breux autres ap­pa­reils de sui­vi des per­for­mances (on pense aux bra­ce­lets Up de Jaw­bone ou Nike+ FuelBand, à la ba­lance Wi­things, etc.) : « Pour at­teindre son po­ten­tiel de mar­ché, la montre in­tel­li­gente doit fonc­tion­ner toute seule et in­clure des fonc­tion­na­li­tés adap­tées à sa forme de bra­ce­let », a#rme-t-il.

DES « INVENTIONS DE SF DÉ­JÀ ANACHRONIQ­UES »

La smartwatch est-elle condam­née à res­ter un gadget pour tech­no­philes avides de nou­veau­tés, les fa­meux « ear­ly adop­ters » qui es­suient les plâtres"? « Sam­sung suit une stra­té­gie pro­duit du spa­ghet­ti sur le mur : lan­cer une smartwatch et voir si ça colle » , iro­nise Sa­rah Rot­man Epps, du ca­bi­net For­res­ter Re­search. Comme avec la Ga­laxy Note, sa « pha­blette », à mi-che­min de la ta­blette et du smartphone, qui a su ré­pondre à une de­mande in­sa­tis­faite de plus grand écran.

À l ’ i mag e d e s ta­blettes, qui n’avaient pas ren­con­tré leur pu­blic jus­qu’à la sor­tie de l’iPad, les montres in­tel­li­gentes ne dé­col­le­ront sans doute qu’au lan­ce­ment de ver­sions plus abou­ties sur les plans ma­té­riel et lo­gi­ciel, en­ri­chies d’ap­pli­ca­tions vrai­ment in­no­vantes.

Le ca­bi­net IHS pré­dit ain­si que les ventes de­vraient être mul­ti­pliées par quinze en quatre!ans, pas­sant de 2,6 mil­lions en 2014 à 39 mil­lions d’exem­plaires en 2018. Ju­ni­per Re­search table aus­si sur 36 mil­lions de montres connec­tées dans cinq ans. Ce­pen­dant, l’ex­perte de For­res­ter consi­dère que « les smart­watches sont des inventions de science-fic­tion et sont dé­jà des ana­chro­nismes dans le monde mo­derne ». Elle ima­gine un monde peu­plé de cap­teurs glis­sés dans les lu­nettes, len­tilles de contacts, ta­touages, chaus­sures, vê­te­ments, mi­roirs, ma­te­las, brosses à dents, etc. De quoi être d é f i n i t i v e ment connec­té 24 heures sur 24.

[SAM­SUNG]

Si à 50!ans t’as pas une Ga­laxy Gear de Sam­sung…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.