La Tri­bune dans 30 ans

La Tribune Hebdomadaire - - TENDANCES - PAR PHI­LIPPE CAHEN PROSPECTIV­ISTE @Si­gnauxFaibl­es L’ou­vrage le plus ré­cent de Phi­lippe Cahen : Les Se­crets de la pros­pec­tive par les si­gnaux faibles, Éditions Ka­wa, 2019.

Quelques jours après le car­nage contre

la li­ber­té de pen­ser, d’écrire, de des­si­ner, il est dif­fi­cile de dire que l’on vit l’une des plus belles époques qui soit. Et pour­tant. Ja­mais il n’y a eu aus­si peu de morts pour faits de guerre, ja­mais il n’y eut aus­si peu de fa­mine, ja­mais l’homme n’a pu es­pé­rer vivre aus­si âgé. Dans l’uni­vers de La Tri­bune, ja­mais on n’a créé au­tant d’en­tre­prises et avec aus­si peu de moyens ! Ja­mais il n’y a eu au­tant de jeunes en­tre­prises fai­sant au­tant de chiffre d’af­faires aus­si ra­pi­de­ment ou va­lant au­tant en Bourse, en aus­si peu de temps. Le monde de la créa­tion d’en­tre­prises est épous­tou­flant, comme d’ailleurs le monde de toutes créa­tions ! La Tri­bune est née en 1985, ima­gi­nons ce qu’elle se­ra dans trente ans. En 2045, La Tri­bune est un mé­lange entre ce que l’on voit dans Har­ry Pot­ter et dans Mi­no­ri­ty Re­port. C’est une feuille d’écran (for­mat A4 ou A3) que l’on roule ou plie dans sa poche pour rap­pe­ler sa glo­rieuse ori­gine en pa­pier, pour les plus clas­siques. Pour les autres, il fait par­tie de l’ou­til nu­mé­rique de base. La feuille d’écran per­met de choi­sir le mode de ré­cep­tion : lec­ture, son, image (ho­lo­gramme), soit sur le sup­port, soit sur un écran plus grand.

La Tri­bune est avant tout une pro­duc­tion de jour­na­listes (le mot

reste), des en­quê­teurs ; c’est le tra­vail source. Il est com­plé­té de fils d’agences, de chro­ni­queurs, d’opi­nions de lec­teurs. Les in­for­ma­tions sont re­grou­pées se­lon les ru­briques et leur du­rée de vie : im­mé­diat, 24 heures, ré­flexions, « à gar­der ». La Tri­bune donne ac­cès à de la for­ma­tion fa­çon MOOC, à des confé­rences en y par­ti­ci­pant, à des sa­lons et ex­po­si­tions, et bien sûr à des par­tages d’opi­nion, de vi­su. La Tri­bune de 2045 est souple pour le lec­teur. Sur la base d’une ré­dac­tion élar­gie par des par­te­na­riats, le lec­teur choi­si­ra sur un « graphe arai­gnée » à 6 ou 8 pattes, l’im­por­tance qu’il veut don­ner à chaque patte, à chaque ru­brique, et le temps qu’il es­time consa­crer à la lec­ture du sup­port : 10 mi­nutes, 30 mi­nutes, 1 heure. L’al­go­rithme de La Tri­bune donne le conte­nu du journal en fonc­tion du temps consa­cré, des ar­ticles ha­bi­tuel­le­ment lus, des do­maines de par­ti­ci­pa­tion d’opi­nion, des ar­ticles en pé­ri­phé­rie des de­mandes du lec­teur, de l’hu­meur du lec­teur afin d’en­tre­te­nir ses fa­cul­tés d’éton­ne­ment, donc de créa­ti­vi­té et d’émo­tion. En 2045 plus qu’avant, l’homme cherche à en­tre­te­nir et dé­ve­lop­per son QE, son quo­tient émo­tion­nel. Le QI, le quo­tient in­tel­lec­tuel, est lis­sé entre les in­di­vi­dus et concur­ren­cé par les ro­bots. La Tri­bune est un journal d’échange d’in­for­ma­tions, de ques­tions/ré­ponses, et d’émo­tion. Je re­pars en plon­gée. Ren­dez-vous la se­maine pro­chaine…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.