Bio­masse : et si l’ave­nir était dans le marc de ca­fé?

La Tribune Hebdomadaire - - ENTREPRISE­S -

Bio­masse. Saviez-vous que « l’herbe à élé­phant » af­fiche un ren­de­ment éner­gé­tique su­pé­rieur au char­bon? Ou que les noyaux d’olives pos­sèdent une ca­pa­ci­té chauf­fante su­pé­rieure au ga­soil? Si le bois et ses sous-pro­duits consti­tuent l’es­sen­tiel de la bio­masse, beau­coup d’autres dé­chets sur­pre­nants peuvent être va­lo­ri­sés : rafle de rai­sin, balle de riz, orge, pulpe… Ces ma­tières or­ga­niques pré­sentent un po­ten­tiel éner­gé­tique fan­tas­tique! Aux Pays-Bas, la so­cié­té Sa­ra Lee sèche et brûle le marc de ca­fé afin d’ap­pro­vi­sion­ner son pro­ces­sus de pro­duc­tion. Au Ma­roc, Re­nault ex­ploite des chauf­fe­ries ali­men­tées par des noyaux d’olives. Source d’éner­gie re­nou­ve­lable (la pre­mière dans le monde), la bio­masse pour­rait per­mettre de réduire l’em­preinte car­bone de nos en­tre­prises et de nos villes, et de rendre leurs ins­tal­la­tions plus au­to­nomes, ef­fi­caces et éco­no­miques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.