VOUS ÊTES AMÉ­RI­CAIN ET VOUS AVEZ 1 DOL­LAR? BIEN­VE­NUE CHEZ GOLD­MAN SACHS, LA BANQUE DES PUIS­SANTS!

La Tribune Hebdomadaire - - TEMPS FORTS -

Na­guère en­core, le ti­cket d’en­trée chez Gold­man Sachs était de 1 mil­lion de dol­lars. Mais les choses ont chan­gé avec l’ou­ver­ture de GS Bank, une pla­te­forme ban­caire en ligne sur la­quelle tout Amé­ri­cain dis­po­sant de 1 dol­lar peut ou­vrir un compte d’épargne. Cette pla­te­forme, ou­verte à la mi-avril, a ven­du pour 16 mil­liards de dol­lars de dé­pôts ban­caires à Gold­man Sachs et lui a trans­fé­ré 145000 clients, prin­ci­pa­le­ment des par­ti­cu­liers. Une clien­tèle que Gold­man Sachs veut en­core dé­ve­lop­per, en of­frant un taux d’in­té­rêt de 1,05% aux épar­gnants, soit da­van­tage que le taux de ré­mu­né­ra­tion de 0,01% pro­po­sé par Chase, banque de dé­tail fi­liale de JPMor­gan, par Ci­ti­bank et Bank of Ame­ri­ca, ou en­core par Wells Far­go. Outre les comptes épargne, Gold­man Sachs pro­pose aux par­ti­cu­liers d’in­ves­tir dans

des cer­ti­fi­cats de dé­pôts dont le taux de ré­mu­né­ra­tion est de 2%, contre moins de 1% chez ses ri­vales amé­ri­caines. « Nous vou­lons four­nir la meilleure qua­li­té

de ser­vices pos­sible aux clients » , ex­plique sur son site In­ter­net Gold­man Sachs, qui n’a ja­mais exer­cé le mé­tier de ban­quier « po­pu­laire » de­puis sa créa­tion, en 1869. Ce grand saut dans la banque de dé­tail est aus­si un moyen pour Gold­man Sachs de trou­ver de nou­velles sources de re­ve­nus, au mo­ment où les gros bé­né­fices des banques d’af­faires sont en­glou­tis par les dif­fi­cul­tés du cour­tage de pro­duits fi­nan­ciers, et sur fond de ra­len­tis­se­ment de la crois­sance mon­diale. Un re­po­si­tion­ne­ment d’au­tant plus né­ces­saire que la ren­ta­bi­li­té du titre de la banque new-yor­kaise a été di­vi­sée par plus de deux, en une seule an­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.