L’HY­DRO­GÈNE,

in­ves­tis­se­ment à long terme

La Tribune Hebdomadaire - - AUTOMOBILE -

Il n’y a pas que l’élec­trique dans la vie… Il y a aus­si l’hy­dro­gène ! S’il est en­core un peu tôt pour jau­ger de l’am­pleur de ce mar­ché à long terme, les équi­pe­men­tiers au­to­mo­biles fran­çais ont dé­ci­dé de se je­ter à corps per­du dans la tech­no­lo­gie des mo­teurs dits à hy­dro­gène. Pour rap­pel, il s’agit de voi­tures ali­men­tées par une pile à com­bus­tible fonc­tion­nant à l’hy­dro­gène. Aus­si propre qu’une voi­ture élec­trique puis­qu’elle n’émet au­cun gaz à ef­fets de serre ou de par­ti­cules fines (on dit même que les gout­te­lettes d’eau qui sortent du pot d’échap­pe­ment sont po­tables), ces mo­teurs sont néan­moins plus per­for­mants grâce à une au­to­no­mie culmi­nant à 600 km et un temps de re­charge de cinq mi­nutes à peine. Pour l’heure, seuls Toyo­ta avec son Mi­rai et Hyun­dai avec l’Ix35 ont com­mer­cia­li­sé des voi­tures à hy­dro­gène. Et leurs prix sont en­core pro­hi­bi­tifs. Mais les équi­pe­men­tiers pa­rient sur une baisse du prix grâce à une in­dus­tria­li­sa­tion de masse qui per­met­trait aux marques pre­mium d’en­trer dans la danse. Fau­re­cia fait par­tie de ceux qui veulent se po­si­tion­ner sur la pile à com­bus­tible et met les bou­chées doubles. « Fau­re­cia a l’am­bi­tion de de­ve­nir un lea­der dans la tech­no­lo­gie de la pile à com­bus­tible. Étant don­né son au­to­no­mie ac­crue et son temps de re­charge ra­pide, nous croyons for­te­ment en cette nou­velle éner­gie al­ter­na­tive. En outre, des uni­tés au­to­nomes lo­cales de pro­duc­tion d’hy­dro­gène pour­ront éga­le­ment être dé­ve­lop­pées d’une fa­çon du­rable », avait dé­cla­ré son PDG, Patrick Kol­ler, en mai der­nier lors de l’an­nonce d’un par­te­na­riat avec Ste­lia Ae­ros­pace pour dé­ve­lop­per des ré­ser­voirs à hy­dro­gène en fibre de car­bone. Quelques mois au­pa­ra­vant, le groupe avait ac­quis ­Ad­ven­ta, une en­tre­prise qui avait créé un ré­ser­voir com­pact avec vanne unique en fibre de car­bone. Ce vi­rage stra­té­gique a été une vraie pierre lan­cée dans le jar­din de Plas­tic Om­nium, un autre équi­pe­men­tier au­to­mo­bile fran­çais, grand spé­cia­liste des ré­ser­voirs, qui avait, lo­gi­que­ment, dé­ve­lop­pé un ré­ser­voir spé­ci­fique aux voi­tures à hy­dro­gène.

LE RÉ­SER­VOIR : FIABLE ET LÉ­GER

Car le ré­ser­voir est ex­trê­me­ment stra­té­gique pour cette tech­no­lo­gie puisque la pres­sion pour conte­nir des di­zaines de litres d’hy­dro­gène dé­passe les 700 bars. L’en­jeu est donc de pro­po­ser un pro­duit fiable et aus­si lé­ger que pos­sible. Le ré­ser­voir pour­rait ain­si concen­trer à lui seul une énorme part de la va­leur d’une voi­ture à hy­dro­gène. Mais Fau­re­cia veut al­ler plus loin. En sep­tembre der­nier, le groupe a an­non­cé un par­te­na­riat de re­cherche avec le Com­mis­sa­riat à l’éner­gie ato­mique pour le dé­ve­lop­pe­ment d’une pile à com­bus­tible. C’est une « nou­velle étape im­por­tante pour Fau­re­cia dans la consti­tu­tion d’une offre com­pé­ti­tive de pile à com­bus­tible. Nous sommes per­sua­dés que cette tech­no­lo­gie […] co­exis­te­ra avec les vé­hi­cules élec­triques à bat­te­rie », avait alors ex­pli­qué Patrick Kol­ler. Le groupe es­time que la pile à com­bus­tible pour­rait re­pré­sen­ter au­tour de 5 mil­lions de voi­tures par an à ho­ri­zon 2035 dans le monde. Un in­ves­tis­se­ment à très long terme, mais très sé­rieu­se­ment pris en compte par les groupes fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.