Les da­tas et l’IA, sec­teurs stra­té­giques ?

La Tribune Hebdomadaire - - ÉDITO -

Le « dé­cret Mon­te­bourg » de 2014 pré­voit qu’un groupe étran­ger dé­si­reux de prendre le contrôle d’une en­tre­prise fran­çaise dans des sec­teurs stra­té­giques – l’éner­gie, les tran­sports, les té­lé­coms, l’eau ou la san­té – doit au préa­lable ob­te­nir l’au­to­ri­sa­tion de l’État. Ce texte a été mis en place lors du pré­cé­dent quin­quen­nat alors que la branche éner­gie d’Al­stom était convoi­tée par l’amé­ri­cain Ge­ne­ral Elec­tric, qui par­vien­dra fi­na­le­ment à ses fins, moyen­nant un cer­tain nombre d’en­ga­ge­ments, no­tam­ment sur l’em­ploi. Mar­di 9 jan­vier, de­puis Pé­kin où il ac­com­pa­gnait le chef de l’État, Bru­no Le Maire a an­non­cé le ren­for­ce­ment du « dé­cret Mon­te­bourg ». Il se­rait éten­du aux sec­teurs de la pro­tec­tion des don­nées per­son­nelles et de l’in­tel­li­gence ar­ti­fi- cielle (IA), a-t-il confir­mé le vendredi sui­vant. « Nous vou­lons être un pays très at­trac­tif, faire ve­nir le maxi­mum d’in­ves­tis­se­ments pos­sible pour faire gran­dir nos en­tre­prises, mais il y a des sec­teurs qui sont très sen­sibles, a sou­li­gné le mi­nistre de l’Éco­no­mie et des Fi­nances. Je pense par exemple à tout ce qui a trait à la pro­tec­tion des don­nées per­son­nelles. Est-ce qu’on a vrai­ment en­vie que des in­ves­tis­seurs puissent com­mer­cia­li­ser des don­nées qui nous ap­par­tiennent ? Je pense à l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, sec­teur très sen­sible sur le­quel nous vou­lons in­ves­tir da­van­tage. » Ber­cy n’a pas sou­hai­té ci­ter d’en­tre­prises sus­cep­tibles d’être concer­nées par une telle évo­lu­tion, se conten­tant de pré­ci­ser qu’il s’agi­rait de cou­vrir les sec­teurs et les so­cié­tés qui « tra­vaillent sur ces su­jets ou uti­lisent ces tech­no­lo­gies » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.