Comment dix mé­tro­poles se pré­parent à gran­dir

La Tribune Hebdomadaire - - ÉDITO - Cé­sar Armand

La po­pu­la­tion fran­ci­lienne va croître d’en­vi­ron 10 % en vingt ans, mais les in­éga­li­tés ter­ri­to­riales ne vont pas se ré­duire par ma­gie. Un dé­fi pour les po­li­tiques et les acteurs du lo­ge­ment pour an­ti­ci­per la métropole-monde du Grand Pa­ris.

Se­lon l’In­see, la po­pu­la­tion fran­ci­lienne, en­glo­bant la métropole et le reste de la ré­gion Île-de-France, est ac­tuel­le­ment de 12,1 mil­lions d’ha­bi­tants. À l’ho­ri­zon 2040, elle de­vrait at­teindre entre 12,8 et 13,8 mil­lions, se­lon les mi­gra­tions in­ternes ou ex­ternes, la fé­con­di­té des mé­nages ou la mor­ta­li­té. Un choc dé­mo­gra­phique qui va po­ser de nom­breux dé­fis en termes de lo­ge­ment et de tran­sports, sans par­ler de l’em­ploi, pour l’une des plus grande ré­gion d’Eu­rope conti­nen­tale. A prio­ri, en 2040, la to­ta­li­té du Grand Pa­ris Ex­press au­ra été li­vré de­puis dix ans. Peut-être même as­sis­te­ra-t-on à des pro­lon­ge­ments de lignes… Fu­tu­riste, JeanLouis Mis­si­ka, ad­joint à l’ur­ba­nisme, à l’ar­chi­tec­ture, au Grand Pa­ris, au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et à l’at­trac­ti­vi­té à la mai­rie de Pa­ris, a es­ti­mé, aux voeux de la Fa­brique de la Ci­té, le 29 jan­vier der­nier, que Pa­ris doit « vi­ser de de­ve­nir la pre­mière métropole post-voi­ture ». En plein re­tour de la po­lé­mique sur la fer­me­ture des voies sur berges, dans son bu­reau de pré­sident de la Métropole du Grand Pa­ris, Pa­trick Ol­lier sou­haite lui aus­si une « métropole dé­car­bo­née au maxi­mum » : il faut « que l’on prenne toutes les me­sures qui per­mettent d’abais­ser le seuil de pol­lu­tion. C’est la vie de 7 mil­lions d’ha­bi­tants qui est en jeu ! Nous al­lons prendre les me­sures pour al­ler vers ce ré­sul­tat, mais tout dé­pend des cré­dits… Tout doit être mis en oeuvre pour at­teindre cet idéal. » En pleine crise du lo­ge­ment, alors que les prix au mètre car­ré flambent dans la ca­pi­tale (le seuil des 9000 eu­ros en moyenne a été dé­pas­sé fin 2017!), la nou­velle de­vise des ar­chi­tectes du Grand Pa­ris c’est « ha­bi­ter plus mais ha­bi­ter mieux ». Du moins, c’est la thèse de Do­mi­nique Al­ba, di­rec­trice gé­né­rale de l’Ate­lier pa­ri­sien d’ur­ba­nisme : « Ce que les gens veulent, c’est la ville du “quart d’heure”, c’est-à-dire des ser­vices de proxi­mi­té à moins de quinze mi­nutes à pied de chez eux. » Au­teure de L’Ob­ser­va­toire des quar­tiers de gare du Grand Pa­ris Ex­press, elle re­marque qu’avec le fu­tur su­per­mé­tro, « des lieux éloi­gnés vont se re­trou­ver très proches et plus per­sonne ne se­ra as­si­gné à ré­si­dence ». Et qu’« à pe­tite échelle, 95 % de la po­pu­la­tion ha­bi­te­ra à moins de deux ki­lo­mètres d’une gare. Ils vou­dront y trou­ver des ­com­merces d’ali­men­ta­tion va­riés, des jar­dins… ». Que ce soit l’élu pa­ri­sien, son ho­mo­logue mé­tro­po­li­tain, ou la pra­ti­cienne de la ville de de­main, tous se re­trouvent sur le concept de « ville-monde », avec les mots-clés as­so­ciés : at­trac­ti­vi­té, consé­quences du dé­rè­gle­ment cli­ma­tique, in­clu­sion so­ciale et lo­ge­ment. Même Jean-Louis Mis­si­ka, « pas fa­vo­rable au mode de f onc­tion­ne­ment de la MGP ac­tuelle », dé­fend « une métropole des pro­jets ». La so­lu­tion, c’est se­lon lui « qu’on re­tire le pou­voir de per­mis de cons­truire aux maires et qu’on lutte contre l’éta­le­ment ur­bain ! La den­si­té du reste de la zone dense peut être am­pli­fiée. »

IN­ÉGA­LI­TÉS NU­MÉ­RIQUES

Pa­trick Ol­lier, pa­tron de la métropole, par­tage ce com­bat : « C’est au sein de la zone dense conti­nue qu’on doit ré­ta­blir les équi­libres ter­ri­to­riaux ». On ne peut plus avoir d’un cô­té, « un mètre car­ré de plus en plus cher à Pa­ris et, pas loin, la pré­ca­ri­té la plus ter­rible. C’est pour­quoi il faut un Pa­ris aug­men­té et non une zone dense frag­men­tée ». Avec 360 mil­lions de mètres car­rés éta­lés sur 131 com­munes et son pre­mier concours « In­ven­tons la métropole » qui va re­don­ner ses lettres de no­blesse à 51 quar­tiers, la MGP est de­ve­nue de fac­to l’in­ter­lo­cu­trice pri­vi­lé­giée des grands amé­na­geurs et la pro­mo­trice de la na­ture en ville. La deuxième édi­tion du concours se­ra pré­sen­tée au Mipim la se­maine pro­chaine. Il n’em­pêche, si pour l’ins­tant seuls les ter­ri­toires de la métropole dans ses fron­tières ac­tuelles sont concer­nés par une grande qua­li­té de vie, avec des lo­ge­ments confor­tables, des ser­vices pu­blics di­vers comme les bi­blio­thèques ou­vertes le di­manche, il fau­dra, rap­pelle Do­mi­nique Al­ba, es­pé­rer que « d’ici 2040, les in­éga­li­tés nu­mé­riques se soient ré­duites, par exemple sur la ques­tion de la fibre ». En ef­fet, « au­jourd’hui, il y a la même sé­gré­ga­tion dans le très haut dé­bit que dans l’accessibil­ité » de la ca­pi­tale. Dans une métropole monde, il fau­dra du ré­seau par­tout…

La nou­velle de­vise des ar­chi­tectes du Grand Pa­ris : « Ha­bi­ter plus mais ha­bi­ter mieux. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.