Livre nu­mé­rique : la ré­vo­lu­tion an­non­cée a-t-elle eu lieu ?

La Tri­bune dé­voile la pre­mière car­to­gra­phie des star­tups eu­ro­péennes évo­luant dans le bu­si­ness des don­nées per­son­nelles, réa­li­sée par le fonds XAnge Pri­vate Equi­ty. L’ob­jec­tif : bra­quer les pro­jec­teurs sur les ac­teurs d’un sous-sec­teur de la tech stra­té­gi

La Tribune Hebdomadaire - - EDITO - SYL­VAIN ROL­LAND @SylvRol­land

L’an­née 2018 se­ra in­dé­nia­ble­ment l’an­née des don­nées per­son­nelles en Eu­rope. Le 25 mai pro­chain, le fa­meux RGPD (Rè­gle­ment gé­né­ral sur la pro­tec­tion des don­nées) en­tre­ra en vi­gueur dans les 28 pays membres (La Tri­bune du 15 mars). L’am­pleur in­édite des sanc­tions ( jus­qu’à 4% du chiffre d’af­faires mon­dial) for­ce­ra en­fin toutes les en­tre­prises fran­çaises, eu­ro­péennes et in­ter­na­tio­nales qui traitent des don­nées de ci­toyens eu­ro­péens, à se mettre en règle pour une uti­li­sa­tion stricte et trans­pa­rente des don­nées per­son­nelles. De quoi per­mettre aux ci­toyens de re­trou­ver un cer­tain contrôle sur leurs da­ta dis­sé­mi­nées par­tout sur le Web, et sur les­quelles ca­pi­ta­lisent de nom­breuses en­tre­prises dans la plus grande opa­ci­té. Le RGPD est aus­si une op­por­tu­ni­té stra­té­gique pour l’Eu­rope, qui se re­trouve en pointe au ni­veau mon­dial sur la ques­tion. De fait, de nom­breuses star­tups in­ves­tissent le bu­si­ness des don­nées per­son­nelles. Elles ap­portent des so­lu­tions concrètes et ori­gi­nales dans des do­maines va­riés, comme l’au­then­ti­fi­ca­tion et l’iden­ti­fi­ca­tion client, les com­mu­ni­ca­tions sé­cu­ri­sées, la ges­tion et la mo­né­ti­sa­tion des don­nées et de l’iden­ti­té di­gi­tale, le cloud per­son­nel, la blo­ck­chain ou la re­cherche In­ter­net éthique. Cer­taines de ces pé­pites s’illus­trent dé­jà, comme les fran­çais Qwant (mo­teur de re­cherche al­ter­na­tif ) et No­va­things ( cloud per­son­nel), l’al­le­mand Ad­block Plus (blo­queur de pu­bli­ci­té) ou le suisse ZenMate (chif­fre­ment des com­mu­ni­ca­tions). Beau­coup d’autres res­tent sous le ra­dar. C’est pour leur per­mettre d’éclore, d’at­ti­rer l’at­ten­tion des in­ves­tis­seurs et de se fé­dé­rer en vé­ri­table éco­sys­tème eu­ro­péen, que le fonds de ca­pi­tal-risque fran­çais XAnge Pri­vate Equi­ty a mis au point la pre­mière car­to­gra­phie eu­ro­péenne des star­tups des don­nées per­son­nelles. Ces 100 pé­pites, re­cen­sées grâce à un tra­vail de veille et d’iden­ti­fi­ca­tion di­ri­gé par Ni­co­las Rose ( part­ner chez XAnge), sont ré­par­ties sur l’en­semble du conti­nent eu­ro­péen. Par­mi elles, 32 sont bri­tan­niques, 30 fran­çaises, 13 al­le­mandes, et les autres viennent du Be­ne­lux, des pays nor­diques, de l’Ita­lie, de la Suisse ou en­core de l’Es­pagne et d’Is­raël, pour­tant pas membre de l’UE mais sou­vent rat­ta­ché à la zone Eu­rope.

SEPT SOUS-SEC­TEURS

Elles sont ré­par­ties en sept sous-sec­teurs, illus­trant la « di­ver­si­té » de la scène tech eu­ro­péenne au­tour de la ques­tion des don­nées per­son­nelles : au­then­ti­fi­ca­tion et iden­ti­fi­ca­tion client (KYC, pour « know your consu­mer ») ; com­mu­ni­ca­tions sé­cu­ri­sées ; per­so­nal da­ta ma­na­ge­ment (ma­na­ge­ment per­son­nel des don­nées); ou­tils de confor­mi­té RGPD ; cloud per­son­nel ; re­cherche sur In­ter­net; blo­ck­chain. « Nous vou­lons at­ti­rer l’at­ten­tion sur le vrai boom en Eu­rope des star­tups spé­cia­li­sées dans la ges­tion des don­nées per­son­nelles, un sec­teur qui de­vient stra­té­gique. Qwant ou Ad­Block Plus tracent la voie, mais il y a d’autres fu­turs géants à trou­ver et à ai­der, des rap­pro­che­ments à ima­gi­ner entre les star­tups, et tout un éco­sys­tème au­tour du per­so­nal da­ta ma­na­ge­ment à faire gran­dir » , in­dique Ni­co­las Rose. Pour XAnge, cette car­to­gra­phie est aus­si l’oc­ca­sion de se po­si­tion­ner comme un ac­teur ré­fé­rent sur cette ten­dance de fond, lui qui n’in­ves­tit ac­tuel­le­ment que dans « une pe­tite poi­gnée » des star­tups ci­tées dans ce Top 100. Le fonds est spé­cia­li­sé dans l’in­ves­tis­se­ment en ear­ly stage (amor­çage et Sé­rie A es­sen­tiel­le­ment) dans les pé­pites fran­çaises et eu­ro­péennes.

La car­to­gra­phie peut ser­vir à at­ti­rer l’at­ten­tion des in­ves­tis­seurs sur celles de ces pé­pites qui manquent en­core de no­to­rié­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.