Ter­ri­toires, Ali­men­ta­tion, En­vi­ron­ne­ment, Nu­mé­rique

Lors du work­shop « Re­lier les ter­ri­toires », les par­ti­ci­pants de The Vil­lage ont plai­dé pour une meilleure prise en compte par l’État et les en­tre­prises des en­jeux d’éga­li­té ter­ri­to­riale. Autre idée : créer une pla­te­forme com­mu­nau­taire, Mon-ter­ri­toire.gou

La Tribune Hebdomadaire - - SOMMAIRE - CÉ­SAR AR­MAND @cé­sar­mand

Co­hé­sion des ter­ri­toires, éga­li­té des ter­ri­toires, ré­ci­pro­ci­té des ter­ri­toires… Der­rière ces for­mules ad­mi­nis­tra­tives et in­ti­tu­lés mi­nis­té­riels se cache une si­tua­tion en ap­pa­rence simple : les mé­tro­poles fran­çaises, qui re­pré­sentent 61 % du PIB du pays, doivent mieux articuler leurs po­li­tiques éco­no­miques, so­ciales et en­vi­ron­ne­men­tales avec les com­munes de leur aire ur­baine. « En 2050, 70 % des hu­mains vi­vront en ville. C’est énorme ! J’ai fait le choix de vivre en mi­lieu ru­ral, ex­plique Ma­rie-Claire Uchan, la maire de Saint-Bertrand-de-Com­minges qui ac­cueille The Vil­lage, mais on ne peut pas vivre sans la ville. » Elle-même, à la tête de cette com­mune de 250 ha­bi­tants per­chée à 500 mètres d’altitude et si­tuée à cent ki­lo­mètres de Tou­louse, consi­dère qu’« on ne peut pas vivre sans les autres. Pour res­ter dy­na­mique en zone ru­rale, il faut pouvoir échan­ger avec les villes. » En ef­fet, les ci­ta­dins, les ban­lieu­sards et les ru­raux s’or­ga­nisent dé­jà pour ré­pondre en­semble aux mul­tiples en­jeux de mo­bi­li­té, d’ac­cès au nu­mé­rique, ou tout sim­ple­ment pour faire bé­né­fi­cier le plus grand nombre de ser­vices pu­blics de qua­li­té. Les par­ti­ci­pants du work­shop « Re­lier les ter­ri­toires : les nou­velles formes de col­la­bo­ra­tion » se doivent donc de for­mu­ler des pro­po­si­tions concrètes.

DES FONDS D’ÉPARGNE LO­CAUX

En prio­ri­té, change ma­kers, élus lo­caux comme chefs d’en­tre­prise plaident pour « un pa­quet mi­ni­mal de ser­vices pu­blics ». Seule­ment, les be­soins dif­fèrent d’un bas­sin de vie à un autre. Dès lors, com­ment dé­fi­nir ce cadre de ré­fé­rence ? Les par­ti­ci­pants pro­posent de co­créer, en col­la­bo­ra­tion avec l’État et les com­munes, une pla­te­forme par­ti­ci­pa­tive de ré­fé­rence, Mon-ter­ri­toire.gouv.fr, qui per­met­trait d’iden­ti­fier les be­soins des ha­bi­tants et les fi­nan­ce­ments cor­res­pon­dants. Si le gou­ver­ne­ment re­pre­nait cette idée, il pour­rait al­ler plus loin et lan­cer, pour­quoi pas, un la­bel « French Tech Ru­ra­li­té » qui fe­rait connaître les réus­sites en mi­lieu ru­ral. Sans faire in­jure à l’Association des ré­gions de France, le pré­sident de la Ré­pu­blique pour­rait même créer un Con­seil des ré­gions qui réuni­rait, chaque mois à l’Élysée ou ailleurs, les pré­si­dents de con­seil ré­gio­nal et le chef de l’État. Autres pistes : dé­ve­lop­per des fonds d’épargnes lo­caux pour sou­te­nir l’en­tre­pre­neu­riat, sou­te­nir la ré­no­va­tion du parc de lo­ge­ments des centres-bourgs afin d’en do­per l’at­trac­ti­vi­té, ou en­core dé­fi­nir un ser­vice pu­blic mi­ni­mal nu­mé­rique. Si la col­la­bo­ra­tion avec l’ad­mi­nis­tra­tion cen­trale et les ter­ri­toires est cru­ciale, il faut aus­si que les ser­vices dé­con­cen­trés de l’État offrent da­van­tage de « res­pi­ra­tion » et de « dé­cloi­son­ne­ment ». « Don­nez de l’au­to­no­mie fis­cale et ré­gle­men­taire à nos ter­ri­toires, sou­te­nez les ini­tia­tives qui dé­passent les fron­tières et per­met­tez des pro­jets pu­blics­pri­vés pour créer des ini­tia­tives », in­sistent, en choeur, les ac­teurs de The Vil­lage. Par ailleurs, pour chan­ger les choses, il faut par­fois sa­voir les re­nom­mer. Après les mots « ru­ra­li­té » ou « ban­lieue », place dé­sor­mais à la for­mule « ter­ri­toires à éner­gies po­si­tives pour la ci­toyen­ne­té et la crois­sance verte ». Ob­jec­tif : « re­dé­fi­nir le pa­tri­moine lo­cal » et « re­lan­cer les flux », via, no­tam­ment, des stages d’élèves de troi­sième dans les col­lec­ti­vi­tés concer­nées. Leurs re­pré­sen­tants es­pèrent par exemple la réunion « d’états gé­né­raux des ter­ri­toires » ins­pi­rés de la mé­tho­do­lo­gie de The Vil­lage, ain­si que la ré­forme des chambres de ­com­merce et d’in­dus­trie, des chambres d’agri­cul­ture et des chambres de mé­tiers et d’ar­ti­sa­nat, qu’ils qua­li­fient de « pas tou­jours forces de pro­po­si­tions mais plu­tôt forces de ré­sis­tance ». De même, ils ai­me­raient que la di­plo­ma­tie fran­çaise soit da­van­tage uti­li­sée pour « sen­si­bi­li­ser à la va­rié­té des ter­ri­toires ». Ce­la pour­rait éga­le­ment se tra­duire en ma­tière lé­gis­la­tive par l’élar­gis­se­ment de la dé­marche RSE des en­tre­prises à une cer­ti­fi­ca­tion Re­set. En clair, que leur res­pon­sa­bi­li­té so­ciale, qui com­prend dé­jà les en­jeux éco­lo­giques et en­vi­ron­ne­men­taux, se double d’une di­men­sion ter­ri­to­riale, et ce afin que « toutes les en­tre­prises aient une ac­tion pour tous les ter­ri­toires ». En réa­li­té, le chan­ge­ment com­mence par la prise de conscience de la né­ces­si­té de s’al­lier pour pe­ser lo­ca­le­ment sans at­tendre les dé­ci­sions du pouvoir po­li­tique. L’idée de créer un « Airbnb des tiers-lieux » a été évo­quée : ain­si, le free-lance de Hau­teGa­ronne pour­ra trou­ver, en quelques clics, l’es­pace de co­wor­king qui l’ac­cueille­ra à Pa­ris dès sa des­cente du train ou de l’avion.

ABO­LIR LES DIS­TANCES

Tou­jours dans cette logique d’abo­lir les dis­tances géo­gra­phiques, ils veulent en fi­nir avec les fi­nan­ce­ments lo­ca­li­sés dans le pé­ri­mètre de leurs in­ter­com­mu­na­li­tés res­pec­tives et les flé­cher vers des pro­jets éco­no­miques, en­vi­ron­ne­men­taux, so­ciaux et ter­ri­to­riaux qui « sautent les fron­tières ». Ani­mé d’un cer­tain sens de la ré­par­tie tout au long des dé­bats, un par­ti­ci­pant ré­sume ce­la d’une for­mule si­byl­line : « Il ne faut pas que le phare qui éclaire la route s’ima­gine qu’il soit en train de conduire la voi­ture. »

Les ac­teurs de The Vil­lage ont plai­dé pour da­van­tage d’au­to­no­mie fis­cale et ré­gle­men­taire pour les ter­ri­toires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.