Eaux al­ter­na­tives : comment Suez tente de s’im­po­ser au Moyen-Orient

La Tribune Hebdomadaire - - ÉDITO -

Des bâ­ti­ments in­dus­triels, des grilles, quelques af­fiches avec des lo­gos d’en­tre­prises et, au loin, la mer, où flottent des bouées de ba­li­sage... À par­tir de ces quelques in­dices, le vi­si­teur non aver­ti au­ra du mal à de­vi­ner ce qui se passe dans cette pé­ri­phé­rie ur­baine du sul­ta­nat d’Oman, à proxi­mi­té de la ville de Bar­ka. Pour­tant, sous ses pieds, dans un la­by­rinthe de tuyaux, 600 000 mètres cubes d’eau sa­lée coulent chaque jour. À me­sure qu’elle tra­verse une sé­rie de bas­sins et de filtres ca­chés par des pré­fa­bri­qués mé­tal­liques, elle est trans­for­mée en eau po­table, qui se­ra consom­mée par les ha­bi­tants de la ca­pi­tale du pays, Mas­cate. Construite par Suez en un an et de­mi –« un temps re­cord » se­lon l’en­tre­prise –, l’usine de des­sa­le­ment d’eau de mer Bar­ka IV a été inau­gu­rée il y a à peine trois mois, en juin 2018. De­puis, elle est gé­rée par le groupe fran­çais qui, en 2016, a rem­por­té au­près de l’au­to­ri­té lo­cale en charge de l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en eau du sul­ta­nat (la Oman Po­wer and Wa­ter Pro­cu­re­ment Com­pa­ny, OPWP) un contrat de fi­nan­ce­ment, construc­tion et ex­ploi­ta­tion de la sta­tion d’une du­rée de vingt ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.