Les pre­miers bé­bés aux gènes mo­di­fiés font po­lé­mique

La Tribune Hebdomadaire - - NEWS -

He Jian­kui, un pro­fes­seur d’uni­ver­si­té à Shenz­hen, dans le sud de la Chine, a dif­fu­sé lun­di 26 no­vembre sur You­Tube une vi­déo an­non­çant la nais­sance, il y a quelques se­maines de ju­melles, dont l’ADN a été mo­di­fié pour les rendre ré­sis­tantes au vi­rus du si­da – il pré­cise que le père est sé­ro­po­si­tif. Les bé­bés sont nés après une fé­con­da­tion in vi­tro, à par­tir d’un em­bryon mo­di­fié avant d’être im­plan­té dans l’uté­rus de la mère. « Juste après avoir in­jec­té le sper­ma­to­zoïde dans l’ovule, un em­bryo­lo­giste a éga­le­ment in­jec­té une pro­téine Crispr-Cas9 char­gée de mo­di­fier un gène afin de pro­té­ger les pe­tites filles d’une fu­ture in­fec­tion par le VIH » , ex­plique He Jian­kui.

Cette pre­mière mé­di­cale au­to­pro­cla­mée n’a pas en­core été vé­ri­fiée de fa­çon in­dé­pen­dante, les ré­sul­tats de l’équipe chi­noise n’ayant pas fait l’ob­jet d’une pu­bli­ca­tion dans une re­vue scien­ti­fique. « An­non­cer ces ré­sul­tats par une vi­déo sur You­Tube

est une pra­tique scien­ti­fique très pro­blé­ma­tique » , a ain­si dé­plo­ré Ni­cho­las Evans, pro­fes­seur as­sis­tant de phi­lo­so­phie à l’uni­ver­si­té du Mas­sa­chu­setts Lo­well, aux États-Unis. Quant au Dr Sa­rah Chan, de l’uni­ver­si­té d’Édim­bourg, ci­tée par le Science Me­dia Centre, elle es­time que « faire de telles af­fir­ma­tions, de fa­çon à, semble-t-il, dé­li­bé­ré­ment cher­cher à pro­vo­quer un maxi­mum de contro­verses [...] est ir­res­pon­sable »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.