L’au­to­mo­bile fran­çaise, lea­der de l’élec­tri­fi­ca­tion en 2019

Fi­ni les pro­to­types et les an­nonces fra­cas­santes et ir­réa­li­sables, les construc­teurs vont en­fin com­mer­cia­li­ser une sé­rie de voi­tures élec­tri­fiées dès 2019. Les fran­çais de­vraient rat­tra­per une grande par­tie de leur re­tard, no­tam­ment le groupe PSA.

La Tribune Hebdomadaire - - EDITO - NABIL BOURASSI @Na­bilBou­ras­si

Les construc­teurs vont en­fin ar­rê­ter de nous faire rê­ver… 2019 se­ra l’an­née de l’élec­tri­fi­ca­tion au­to­mo­bile, et ce sont les groupes fran­çais qui se­ront à la ma­noeuvre. Mal­gré les ré­serves de son pa­tron, Car­los Ta­vares, PSA va ren­trer dans le dur de sa stra­té­gie élec­trique à par­tir de cette an­née : une Peu­geot 208 100% élec­trique, une DS3 Cross­back (un SUV) tout élec­trique aus­si, sans ou­blier une DS7 Cross­back hy­bride re­char­geable, dou­blée d’une Ci­troën C5 Air­cross, de Peu­geot 3008 et 508 pa­reille­ment équi­pées… Il était temps car, jus­qu’ici, le groupe fran­çais aux quatre marques (Peu­geot, Ci­troën, DS et Opel) était to­ta­le­ment dé­pour­vu de mo­dèles élec­tri­fiés, si on ou­blie les Peu­geot Ion et Ci­troën C-Zé­ro qui sont en réa­li­té ache­tées à Mit­su­bi­shi, dé­sor­mais al­lié à Re­nault et Nis­san. Chez Re­nault, l’an­née 2019 ne se­ra pas un point de rup­ture puisque la marque au lo­sange a en­ta­mé sa stra­té­gie élec­trique de­puis dix ans main­te­nant. Elle de­vrait at­tendre 2020 pour ren­for­cer sa gamme, no­tam­ment avec une ver­sion hy­bride de sa nou­velle Clio, mais éga­le­ment avec une Mé­gane et un Cap­tur hy­bride re­char­geable. Mais Re­nault ne pas­se­ra pas son tour en 2019 puis­qu’une nou­velle Zoé doit être lan­cée. La mi­cro-ci­ta­dine, nu­mé­ro un des ventes de voi­tures élec­triques en Eu­rope, pro­fite pour l’heure d’une très forte dy­na­mique (+ 93% en France au der­nier tri­mestre en glis­se­ment an­nuel), mais doit pré­pa­rer l'avè­ne­ment d’une con­cur­rence qui va s’af­fû­ter sur les trois pro­chaines an­nées. La marque se lan­ce­ra en­suite dans l’élec­tri­fi­ca­tion de sa gamme avec une Clio hy­bride en 2020, et une Mé­gane et un Cap­tur hy­bride re­char­geable la même an­née. Cette of­fen­sive dans l’élec­tri­fi­ca­tion est hau­te­ment stra­té­gique pour les groupes au­to­mo­biles fran­çais. D’abord parce que le ter­rain est qua­si vierge : hor­mis la gamme de Toyo­ta, au­cune autre marque gé­né­ra­liste ne dis­pose de ca­ta­logue aus­si large. Ils ont donc un coup à jouer. En outre, l’échéance de 2021 avec les ob­jec­tifs de ré­duc­tion de CO2 est une ob­ses­sion ma­jeure, au point que les états­ma­jors des construc­teurs ont mis sur pied des task forces re­grou­pant les plus hauts cadres pour être cer­tains d’être dans les clous d’ici deux ans. L’élec­tri­fi­ca­tion doit leur per­mettre de ti­rer leur moyenne de CO2 vers le bas et d’évi­ter ain­si des amendes qui s’an­noncent très coû­teuses (on parle de ­cen­taines de mil­lions d’eu­ros, voire de mil­liards). En­fin, l’élec­tri­fi­ca­tion est éga­le­ment un le­vier de va­leur sur un mar­ché qui ne pro­met plus de vo­lumes. Après une an­née 2018 stable, mais for­te­ment bais­sière en fin d’exer­cice, il est dé­sor­mais ac­quis que 2019 se­ra une an­née en baisse en termes de vo­lumes. Avec l’élec­tri­fi­ca­tion, les construc­teurs es­pèrent donc trou­ver da­van­tage de marges et ain­si com­pen­ser la baisse des vo­lumes.

RENDRE L’ACHAT COM­PÉ­TI­TIF

Le ter­rain est qua­si vierge. Les groupes fran­çais ont donc un coup à jouer

Mais pour convaincre le consom­ma­teur, les groupes fran­çais ont dé­ployé des tré­sors d’ima­gi­na­tion en in­gé­nie­rie fi­nan­cière afin que l’achat d’une voi­ture élec­tri­fiée soit com­pé­ti­tif pour un par­ti­cu­lier, et plus en­core pour des flottes (plus de 50% du mar­ché du neuf en France). Se­lon eux, le lea­sing reste la meilleure ré­ponse fi­nan­cière puisque cette for­mule per­met de lis­ser dans le temps les bé­né­fices d’une voi­ture élec­trique (moins de main­te­nance) mal­gré le coût à l’achat. Chez PSA, on pré­tend même pou­voir pro­po­ser des voi­tures élec­tri­fiées au même ta­rif qu’une voi­ture ther­mique grâce au lea­sing. Le groupe es­père tou­te­fois un coup de main des au­to­ri­tés pu­bliques car l’équa­tion reste très pré­caire. Ses cadres as­sument d’ailleurs avoir exer­cé du lob­bying sur les pou­voirs pu­blics fran­çais afin de ré­ta­blir une prime sur l’achat de voi­tures hy­brides re­char­geables, un dis­po­si­tif qui a dis­pa­ru dé­but 2018 après avoir été di­vi­sé par deux l’an­née pré­cé­dente. Fa­vo­rable à cette de­mande, le mi­nistre de la Tran­si­tion éco­lo­gique, ­Fran­çois de Ru­gy, n’a tou­te­fois pas réus­si à convaincre le gou­ver­ne­ment.

En 2019, Re­nault doit lan­cer une nou­velle Zoé. Nu­mé­ro un des voi­tures élec­triques en Eu­rope, la mi­cro­ci­ta­dine doit pré­pa­rer l’avè­ne­ment de la con­cur­rence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.