« Dans le monde de l’en­tre­prise, il existe en­core des freins pour l’in­clu­sion des em­ployés LGBT+ »

La Tribune Hebdomadaire - - L’ENQUÊTE -

Pour San­drine Ber­gé, in­gé­nieure con­seil chez BNP Pa­ri­bas Car­dif (3#000 col­la­bo­ra­teurs), l’in­clu­sion des per­sonnes LGBT+, dont elle fait par­tie, re­couvre deux su­jets dif­fé­rents : la dis­cri­mi­na­tion et l’in­vi­si­bi­li­té. « Les choses ont évo­lué dans le bon sens de­puis une di­zaine d’an­nées, mais il reste beau­coup à faire. Dans le monde de l’en­tre­prise, il existe en­core des freins pour l’in­clu­sion des em­ployés LGBT+, comme la crainte de s’ex­pri­mer pour les per­sonnes concer­nées par des actes de dis­cri­mi­na­tion ou d’ho­mo­pho­bie. Chez BNP Pa­ri­bas Car­dif, les pro­cess sont très clairs, en par­ti­cu­lier avec une ano­ny­mi­sa­tion des témoignage­s, puis une prise en charge » , ex­plique San­drine Ber­gé. Son en­ga­ge­ment a pu s’ex­pri­mer concrè­te­ment à la suite de deux ren­contres décisives : la pre­mière avec Re­naud Du­mo­ra, di­rec­teur gé­né­ral de BNP Pa­ri­bas Car­dif, la deuxième avec Ca­the­rine Jac­que­min, la res­pon­sable di­ver­si­té. « Re­naud a sou­te­nu mes propositio­ns et Ca­the­rine m’a per­mis de les concré­ti­ser. Nous tra­vaillons main dans la main de­puis quatre ans. C’est vrai­ment un tra­vail d’équipe » , ex­plique San­drine Ber­gé. Pre­mière bonne pra­tique : l’en­ga­ge­ment et le sou­tien du top management – Re­naud Du­mo­ra et Jean-Laurent Bon­na­fé, di­rec­teur gé­né­ral du groupe BNP Pa­ri­bas – qui donnent l’im­pul­sion. Deuxième : la créa­tion d’un ré­seau pro­fes­sion­nel, le BNP Pa­ri­bas Pride France, qui ras­semble les col­la­bo­ra­teurs LGBT et leurs al­liés. « Ce ré­seau ou­vert à tous per­met d’ap­por­ter aux autres em­ployés et au dé­par­te­ment RH une ex­per­tise sur la ques­tion et une sen­si­bi­li­sa­tion » , ex­plique l’in­gé­nieure con­seil. Par le biais, entre autres, de confé­rences des­ti­nées aux ma­na­gers. BNP Pa­ri­bas Pride France or­ga­nise éga­le­ment des ac­tions de convi­via­li­té et de net­wor­king, pour sou­li­gner le cô­té po­si­tif de la dé­marche d’in­clu­sion des LGBT+. Des ac­tions « concrètes, sin­cères et ré­gu­lières » , me­nées sur l’en­semble des su­jets de la di­ver­si­té, dont ce­lui des LGBT. « Et un ac­ti­visme qui im­prègne la culture d’en­tre­prise, via le ha­sh­tag #Es­pritCar­dif » , ajoute-t-elle. « J’ai eu des re­tours de pa­rents de LGBT qui sont fiers que l’en­tre­prise mène des ac­tions en fa­veur de leurs en­fants » , se ré­jouit San­drine Ber­gé. Une bien­veillance qui peut ai­der à at­ti­rer les ta­lents, puis­qu’ils savent qu’ils pour­ront as­su­mer leur sin­gu­la­ri­té chez BNP Pa­ri­bas Car­dif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.