Fa­ce­book, un vrai dan­ger pour les Eu­ro­péennes

Mark Zu­cker­berg est re­çu ce ven­dre­di à l’Ély­sée. Le PDG de Fa­ce­book va de­voir s’ex­pli­quer sur les moyens mis en place pour lut­ter contre le poison des fausses nou­velles et la haine sur In­ter­net à la veille du scru­tin du 26 mai.

La Tribune Hebdomadaire - - LA UNE - ANAÏS CHÉRIF

Les fake news vont-elles pour­rir les élec­tions eu­ro­péennes du 26 mai en France? C’est un su­jet de crainte alors que la cam­pagne dé­bute. For­cé­ment, l’épi­neuse ques­tion de la ré­gu­la­tion de la dés­in­for­ma­tion sur In­ter­net res­sur­git. Et plus de deux ans après les pre­miers dé­bats sur la ques­tion, les États et les pla­te­formes jouent en­core une par­tie de ping-pong, cha­cun re­je­tant la res­pon­sa­bi­li­té sur l’autre. Les États exigent plus de trans­pa­rence de la part des géants du Net, quand ces der­niers disent ne plus pou­voir lut­ter seuls face à un tel fléau mon­dial. Le ser­pent se mord la queue. Pour­tant, les théo­ries du com­plot sont vieilles comme le monde. Mais les fausses nou­velles ont pris une am­pleur in­édite de­puis 2016. Cette an­née-là, elles ont réus­si à in­fluer sur l’is­sue du vote du Brexit, puis de l’élec­tion pré­si­den­tielle amé­ri­caine, avec des consé­quences ma­jeures pour l’Eu­rope et le monde. Ces ten­ta­tives d’in­gé­rences ont été at­tri­buées à des puis­sances étran­gères, no­tam­ment la Rus­sie. « 2016 a consti­tué un tour­nant avec l’uti­li­sa­tion de fake news à des fins de pro­pa­gande po­li­tique. Le ci­blage pu­bli­ci­taire per­mis par les pla­te­formes a ag­gra­vé leur por­tée », analyse Ro­main Ba­douard, maître de con­fé­rences en sciences de l’in­for­ma­tion et de la com­mu­ni­ca­tion à l’uni­ver­si­té de Cer­gy-Pon­toise, au­teur du livre Désen­chan­te­ment de l’In­ter­net. Dés­in­for­ma­tion, ru­meur, pro­pa­gande (éd. FYP). « La ru­meur est un phénomène an­cien, très an­cré dans les re­pré­sen­ta­tions so­ciales. Il y a une con­tro­verse sur le vé­ri­table im­pact des fausses nou­velles sur la ma­ni­pu­la­tion de l’opi­nion. Bien sou­vent, les lec­teurs qui les par­tagent n’y croient pas vrai­ment, mais ils adhèrent au mes­sage po­li­tique vé­hi­cu­lé par la fake news. » En no­vembre der­nier, la Com­mis­saire eu­ro­péenne à la jus­tice, Ve­ra Jou­ro­va, aler­tait que le risque de ma­ni­pu­la­tion des élec­tions eu­ro­péennes n’a « ja­mais été aus­si éle­vé » . En dé­pit de cet aver­tis­se­ment, l’Eu­rope a axé son plan de lutte an­ti- fake news, dé­voi­lé en dé­cembre 2018, sur l’au­to­ré­gu­la­tion des pla­te­formes en ap­pe­lant à plus de « trans­pa­rence ». « L’au­to­ré­gu­la­tion a eu une ef­fi­ca­ci­té cer­taine, car les fake news se pro­pagent moins ra­pi­de­ment et en moins grande quan­ti­té par rap­port à 2016. Pour au­tant, elles conti­nuent de se dif­fu­ser car elles re­flètent une crise de confiance dé­mo­cra­tique. La dé­fiance à l’égard des mé­dias tra­di­tion­nels per­met aux sources al­ter­na­tives de prendre le des­sus » , ex­plique Ro­main Ba­douard. Ac­tuel­le­ment, au­cun pro­jet de loi ou de di­rec­tive eu­ro­péenne n’est connu. « Il y a une dif­fi­cul­té à lé­gi­fé­rer car tout le monde tâ­tonne. Au­cun grand pays dé­mo­cra­tique n’a en­core trou­vé la so­lu­tion ju­ri­dique pour éra­di­quer les fake news, es­time Be­noît Huet, avo­cat au bar­reau de Pa­ris spé­cia­li­sé dans le nu­mé­rique et en­sei­gnant à l’Essec. L’Eu­rope est le bon éche­lon pour né­go­cier car elle est de taille suf­fi­sante au re­gard de la puis­sance

« La lé­gis­la­tion de­vrait re­flé­ter la réa­li­té des me­naces ac­tuelles et dé­fi­nir des stan­dards pour l’en­semble de l’in­dus­trie […]. Nous pou­vons ban­nir les ac­teurs mal­veillants, mais seuls les gou­ver­ne­ments peuvent créer des sanc­tions qui dé­cou­ragent les in­ter­fé­rences » TRI­BUNE DU 30 MARS 2019 DE MARK ZU­CKER­BERG, FON­DA­TEUR DE FA­CE­BOOK

Mark Zu­cker­berg se­ra re­çu à l’Ély­sée ce ven­dre­di 10 mai par Em­ma­nuel Ma­cron pour dis­cu­ter de la ré­gu­la­tion d’In­ter­net.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.