Bu­gat­ti veut rac­cour­cir les dé­lais sur la Chi­ron

La Tribune Hebdomadaire - - ENTREPRISE­S - OLI­VIER MIRGUET

MOLSHEIM La marque spé­cia­liste des voi­tures de sport re­crute 21 per­sonnes dans son ate­lier de pro­duc­tion. Por­tée par les ventes de la Chi­ron, son mo­dèle unique de su­per­car de­puis 2016, Bu­gat­ti sou­haite à moyen terme étendre sa gamme à un se­cond mo­dèle fa­bri­qué en Al­sace.

Bu­gat­ti, la lé­gen­daire marque al­sa­cienne re­prise en 1998 par le groupe Volks­wa­gen, a réa­li­sé en 2018 son se­cond exer­cice bé­né­fi­ciaire consé­cu­tif. Une bouf­fée d’oxy­gène après deux dé­cen­nies de pertes liées à un in­ves­tis­se­ment ini­tial trop im­por­tant lors du re­tour à Molsheim, en 2004. Le construc­teur a an­non­cé l’em­bauche de 21 per­sonnes dans son ate­lier où il a pro­duit 76 Chi­ron en 2018. La pro­duc­tion de­vrait dé­pas­ser 80 exem­plaires cette an­née. Les ef­fec­tifs du site al­sa­cien vont ex­cé­der 120 sa­la­riés, un re­cord. « Nous sou­hai­tons ré­duire les dé­lais de li­vrai­son, qui s’éta­blissent ac­tuel­le­ment à deux ans », re­con­naît Ste­phan Win­kel­mann, pré­sident de Bu­gat­ti.

Des dif­fi­cul­tés liées à la lo­gis­tique et aux four­nis­seurs ou équi­pe­men­tiers ont pu en­traî­ner des ten­sions dans le mon­tage de cette voi­ture, à 2,6 mil­lions d’eu­ros. Les élé­ments prin­ci­paux pro­viennent d’Ita­lie (coque et car­ros­se­rie), de Grande-Bre­tagne (trans­mis­sion) et d’Al­le­magne (mo­teur). Dé­but juin, sept exem­plaires se trou­vaient si­mul­ta­né­ment en cours de fa­bri­ca­tion. En temps nor­mal, il y en a seule­ment trois. L’as­sem­blage de la car­ros­se­rie, du groupe mo­to­pro­pul­seur et de l’ha­bi­tacle mo­bi­lise à chaque fois 360 heures de tra­vail. Bu­gat­ti, qui compte 300 sa­la­riés en in­cluant ses services sup­ports en Al­le­magne, dis­pose en Al­sace de ré­serves fon­cières suf­fi­santes pour ac­croître en­core ses ca­pa­ci­tés. « La marque est mûre pour ac­cueillir un se­cond mo­dèle, es­time Ste­phan Win­kel­mann, mais les prio­ri­tés de Volks­wa­gen sont ailleurs!: dans la voi­ture au­to­nome, l’élec­tri­fi­ca­tion, la voi­ture par­ta­gée ». Après avoir pro­duit 450 exem­plaires de la Vey­ron en dix ans, Bu­gat­ti pré­voit de li­mi­ter la Chi­ron à 500 voi­tures. Quel se­rait le pro­fil du se­cond mo­dèle%? « Ce ne se­ra ni un SUV ni une li­mou­sine, pro­met Ste­phan Win­kel­mann, elle se­ra moins ex­clu­sive sous ses as­pects spor­tifs, et pro­ba­ble­ment élec­trique. La pro­duc­tion pour­rait at­teindre 700 exem­plaires par an ». Un saut quan­ti­ta­tif envisageab­le à Molsheim, où l’en­tre­prise dis­pose de ré­serves fon­cières sur 23 hec­tares. « J’ai­me­rais ren­for­cer nos liens avec l’Al­sace. Je re­grette de n’avoir au­cun équi­pe­men­tier ou four­nis­seur ma­jeur sur ce ter­ri­toire » , dé­clare Ste­phan Win­kel­mann. Les Al­sa­ciens se conso­le­ront avec les bé­né­fices en termes d’image et de re­tom­bées in­di­rectes%: 80 % des clients se rendent au moins une fois à Molsheim pour confi­gu­rer leur voi­ture, suivre sa pro­duc­tion ou en prendre ré­cep­tion au Châ­teau Saint-Jean. À l’en­droit même où le fon­da­teur, Et­tore Bu­gat­ti, ac­cueillait dé­jà ses ache­teurs, entre 1920 et 1939.

[OLI­VIER MIRGUET]

Le site al­sa­cien de­vrait pro­duire plus de 80 Chi­ron cette an­née, contre 76 en 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.