Do­rie Bruyas, la pé­da­gogue

La Tribune Hebdomadaire - - ÉDUCATION - MARIE LYAN

« On est en train de construire l’In­ter­net de de­main uni­que­ment avec des hommes. Il faut se battre »

AU­TO­NO­MIE An­cienne jour­na­liste ra­dio, Do­rie Bruyas a rac­cro­ché son mi­cro pour pas­ser aux com­mandes de l'as­so­cia­tion Fré­quence écoles. Au centre de ses pré­oc­cu­pa­tions, la for­ma­tion des jeunes aux en­jeux du nu­mé­rique.

Elle consi­dère le nu­mé­rique comme « l’un des grands en­jeux de notre époque ». Di­rec­trice de Fré­quence Écoles de­puis 2002, l’ex-jour­na­liste ra­dio Do­rie Bruyas s’est en­ga­gée de­puis une ving­taine d’an­nées sur les ques­tions du nu­mé­rique. Pas­sion­née par les nou­velles tech­no­lo­gies, la robotique, la pro­gram­ma­tion, les da­tas ou en­core l’in­no­va­tion édu­ca­tive, cette per­son­na­li­té éner­gique avait dé­jà dé­ce­lé un vé­ri­table be­soin d’ai­der les jeunes à dé­ve­lop­per leur sens cri­tique. Avec un ob­jec­tif : qu’ils de­viennent ain­si « ac­teurs » au sein d’une société où les médias et le nu­mé­rique oc­cupent une place centrale. « Au dé­but de ma car­rière de jour­na­liste, j’avais mon­té une émis­sion de cri­tique de lit­té­raire, ani­mée par les en­fants eux-mêmes. C’est alors que j’ai dé­cou­vert le tra­vail qui pou­vait être réa­li­sé avec ce pu­blic et dans quelle me­sure il était utile pour eux de dé­ve­lop­per des com­pé­tences afin d’in­ter­agir de­main dans un monde plus juste. » Une pré­oc­cu­pa­tion qui n’a pas quit­té, de­puis, cette ma­man de trois en­fants : « Mal­gré les pro­grès réa­li­sés, nous ne sommes pas en­core tous égaux face à la ques­tion du nu­mé­rique. Les jeunes de la gé­né­ra­tion “di­gi

tal na­tive” n’en ont que le nom : s’ils sont bien nés dans une société nu­mé­rique, très peu ont dé­ve­lop­pé des com­pé­tences à ce su­jet. »

SENS CRI­TIQUE

C’est donc pour faire la dif­fé­rence entre les no­tions d’« uti­li­sa­teur » et de « consom­ma­teur » des médias en ligne que Do­rie Bruyas sou­haite for­mer les jeunes, à tra­vers une prise de re­cul vi­sant à leur ap­por­ter un re­gard cri­tique et à mieux cer­ner le mo­dèle éco­no­mique des ou­tils nu­mé­riques qui leur sont of­ferts.

Pour ce­la, l’as­so­cia­tion or­ga­nise no­tam­ment un évé­ne­ment grand pu­blic, « Su­per De­main », qui a ras­sem­blé l’an der­nier l’en­semble de l’éco­sys­tème de l’édu­ca­tion au nu­mé­rique aux cô­tés des fa­milles. Avec une am­bi­tion : per­mettre aux jeunes d’échan­ger au­tour des dif­fé­rentes pra­tiques sur la Toile. Une ac­tion qui va de pair avec les évé­ne­ments et ate­liers conduits par Fré­quence

Écoles, qui au­ront per­mis de for­mer, au to­tal, près de 20!000 per­sonnes aux en­jeux du nu­mé­rique au cours de l’an­née 2018. « Si notre cible prio­ri­taire reste les jeunes, nous ai­dons aus­si les per­sonnes qui ac­com­pagnent ces jeunes à de­ve­nir plus au­to­nomes », glisse Do­rie Bruyas. Éga­le­ment co­fon­da­trice et ad­mi­nis­tra­trice de la fon­da­tion LDi­gi­tal (Lyon), cette der­nière pose plus lar­ge­ment la ques­tion de la place des femmes au sein de l’éco­sys­tème di­gi

tal. « Je me suis prise d’amour dès 1995 pour les ques­tions nu­mé­riques et j’ai pu consta­ter que ce­la fait trente ans que l’on ré­gresse… On est en train de construire l’In­ter­net de de­main, mais uni­que­ment avec des hommes : il faut se battre pour que les lignes changent. » Avec une am­bi­tion : pe­ser en­core da­van­tage.

Son pro­chain dé­fi est dé­jà tout trou­vé, puisque Fré­quence Écoles tra­vaille ac­tuel­le­ment sur un ap­pel à pro­jet de taille vi­sant à lui per­mettre de dé­ve­lop­per un pro­jet ré­gio­nal pour l’in

clu­sion nu­mé­rique!: « L’idée est de voir com­ment tra­vailler sur de plus grandes échelles et de per­mettre aux sché­mas ac­tuels de ré­pondre aux dé­fis de de­main, en en­vi­sa­geant no­tam­ment la trans­for­ma­tion nu­mé­rique du monde de l’édu­ca­tion.

« Si notre cible prio­ri­taire reste les jeunes, nous ai­dons aus­si les per­sonnes qui ac­com­pagnent ces jeunes à de­ve­nir plus au­to­nomes »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.