L’ac­com­pa­gne­ment des en­tre­prises se struc­ture

La Tribune Hebdomadaire - - L’ENQUÊTE -

Si Aix-Marseille Pro­vence et plus lar­ge­ment la Ré­gion Sud ap­pa­raissent comme une porte d’en­trée na­tu­relle vers l’Eu­rope pour les en­tre­prises ve­nues d’Afrique, il n’en reste pas moins que na­tu­rel ne si­gni­fie pas évident. Si Pro­vence Pro­mo­tion tient son rôle de flé­chage, Afri­caLink, club qui re­groupe des en­tre­pre­neurs d’Afrique et de Pro­vence, créé en 2017 à Marseille, s’ins­crit exactement dans ce rôle de mise en re­la­tion per­ti­nente. « Afri­caLink a pour ob­jec­tif de fa­vo­ri­ser le dé­ve­lop­pe­ment de par­te­na­riats entre PME dans et entre les deux conti­nents », dit Yves Delafon, son pré­sident. Et s’il n’y a pas en­core de gui­chet unique d’ac­cueil, « il existe tou­te­fois des fac­teurs par­ti­cu­liers qui le fa­vo­risent!: dia­spo­ra, bi-na­tio­naux, ha­bi­tude de tra­vailler avec le conti­nent, proximité et… af­fec­tion ». Du cô­té d’Ani­ma In­vest­ment Net­work, si le tra­vail se fait sur le ter­rain au quo­ti­dien, le lan­ce­ment du pro­gramme Dia­frikIn­vest en avril der­nier à Aix-en-Pro­vence, vise jus­te­ment les en­tre­pre­neurs ori­gi­naires du Sé­né­gal, du Ma­roc et de la Tu­ni­sie à « créer de la va­leur dans ces pays, et ce­la en impliquant la dia­spo­ra dans le dé­ve­lop­pe­ment, dia­spo­ra qui prend le rôle de coach et de men­tor ». Une fa­çon de lier leur connais­sance de l’Eu­rope et de ses mar­chés avec l’innovation afri­caine, « plus fru­gale », ex­plique Em­ma­nuel Nou­ta­ry, le dé­lé­gué gé­né­ral. La créa­tion, an­non­cée par la CCI de Marseille Pro­vence, d’une Mai­son de l’Afrique, qui per­met­trait jus­te­ment de créer ce lieu de connexion pre­mier, de­vrait chan­ger la donne. Pour le bon­heur éco­no­mique des deux cô­tés de la Mé­di­ter­ra­née.

L.B.

n

[DR]

La tech­no­pôle de l’Ar­bois, près d’Aix.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.