« S’ins­tal­ler en Pro­vence per­met de vi­ser l’Eu­rope »

La Tribune Hebdomadaire - - L’ENQUÊTE -

nMARSEILLE

Di­rec­teur gé­né­ral de Pro­vence Pro­mo­tion, l’agence d’at­trac­ti­vi­té éco­no­mique d’Aix-Marseille-Pro­vence et Pays d’Arles

PHILIPPE STE­FA­NI­NI – L’in­té­rêt se me­sure sur la com­mu­nau­té startup, car l’offre en ac­cé­lé­ra­teur s’est étof­fée sur des thématique­s di­rec­te­ment liées à l’Afrique. No­tam­ment l’ac­cé­lé­ra­teur por­té par CMA CGM, Ze Box, ins­tal­lé à Marseille, est at­trac­tif. L’autre su­jet est le par­tage, avec l’Eu­rope, des tech­no­lo­gies qui im­pactent l’éner­gie. Venir s’ins­tal­ler en Pro­vence est le bon en­droit pour y ins­tal­ler une force com­mer­ciale qui adresse l’Eu­rope. Aix-Marseille, c’est l’Eu­rope sans être trop éloi­gné de son pays d’ori­gine.

Quels sont les pays ou ré­gions qui semblent le plus avoir d’ap­pé­tence pour Aix-Marseille!? Et quelles fi­lières ont le plus d’op­por­tu­ni­tés avec le territoire!?

Le Ma­roc et la Tu­ni­sie. Les en­tre­prises ori­gi­naires du Ma­roc ont réus­si avec des clients qui res­semblent aux clients fran­çais dans les do­maines de la banque et de l’aé­ro­nau­tique. Avec la Tu­ni­sie existe un ef­fet dia­spo­ra.

S’ins­tal­ler en Pro­vence, est-ce fa­cile!? Cer­tains en­tre­pre­neurs pointent des dif­fi­cul­tés ad­mi­nis­tra­tives no­tam­ment.

Les dif­fi­cul­tés concernent es­sen­tiel­le­ment les titres de sé­jour. Mais la France dis­pose de pro­grammes pour les ta­lents. Nous ai­dons les en­tre­prises à être claires et pré­cises dans leur dos­sier. Une offre est ac­tuel­le­ment en train de se mettre en place, au­tour de la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie et de la Mé­tro­pole, en lien avec les as­so­cia­tions liées à l’in­ter­na­tio­nal afin d’ac­com­pa­gner au titre de sé­jour, à l’ins­tal­la­tion du conjoint.

Com­ment l’agence tra­vaille-t-elle avec ses ho­mo­logues afri­cains!?

Pas en­core, il fau­drait dé­jà tra­vailler la fa­çon de col­la­bo­rer avec nos ho­mo­logues eu­ro­péens. Nous sommes dans un contexte où nous sommes tous taillés pour at­ti­rer les en­tre­prises chez nous. Les star­tup­peurs n’ont pas de fron­tières géo­gra­phiques. Pour les en­tre­prises qui viennent d’Al­le­magne, du Ca­na­da ou d’ailleurs, se dire qu’elles s’ins­tallent sur le territoire Aix-Marseille-Pro­vence c’est se dire qu’elles peuvent regarder ce qu’il se passe au-de­là de la Mé­di­ter­ra­née.

LA TRI­BUNE – Les ac­teurs éco­no­miques du territoire disent avoir une vo­lon­té de plus en plus forte de nouer de vrais liens avec l’Afrique. L’in­té­rêt des en­tre­prises afri­caines pour la Pro­vence va-t-elle dans ce sens!?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.