LA STARTUP

La Tribune Hebdomadaire - - LT2 - GAËTANE DELJURIE

Tra­ckAp, in­cu­bée à Eu­ra­tech­no­lo­gies, à Lille, a mis au point un traqueur mi­nia­ture ca­pable de lo­ca­li­ser un vé­lo par­tout dans le monde pen­dant un an.

LILLE

Tra­ckAp a mis au point un traqueur mi­nia­ture ca­pable de lo­ca­li­ser un vé­lo jus­qu’à un an, par­tout dans le monde. Chaque an­née, 400!000 deux­roues sont vo­lés en France. Et seuls 3 % sont res­ti­tués à leurs pro­prié­taires…

Pour se dif­fé­ren­cier des pro­duits exis­tants sur le mar­ché, Tra­ckAp mise à la fois sur l’ex­cep­tion­nelle lon­gé­vi­té de la bat­te­rie du traqueur (qui peut lo­ca­li­ser le bi­clou jus­qu’à un an) et sur la dis­cré­tion du dis­po­si­tif, to­ta­le­ment in­vi­sible. Les in­for­ma­tions sont trans­mises de fa­çon ano­nyme via la tech­no­lo­gie GPS et un ré­seau de basse fré­quence. « Le traqueur per­met éga­le­ment de dé­tec­ter des chocs, en cas d’ac­ci­dent, ou de ré­col­ter des don­nées spor­tives ou éco­lo­giques », ajoute Alexandre Luternauer, l’un des co-créa­teurs. À l’ori­gine de Tra­ckAp, Alexandre Luternauer et Ga­briele Mar­si­li, 25 ans, se sont ren­con­trés sur les bancs de l’école in­for­ma­tique Epi­tech en 2016. « Une amie s’est fait vo­ler son vé­lo élec­trique, qui coû­tait as­sez cher à l’époque!: c’est ce qui nous a don­né l’idée du traqueur », ex­plique Alexandre, dont l’en­tre­prise a été in­cu­bée à Eu­ra­tech­no­lo­gies. Le pro­jet est en­tré dans sa phase de dé­ve­lop­pe­ment industriel, avec le lan­ce­ment des premiers pro­to­types fa­bri­qués en pré-sé­rie à Taï­wan, en Chine, après avoir me­né la R&D avec les en­tre­prises Noo­li­tic, spé­cia­liste de l’IoT et Pi­liPi­li (de­si­gn et l’ingénierie). La com­mer­cia­li­sa­tion d’un pre­mier kit star­ter de­vrait être lan­cée pour les fêtes de fin d’an­née. Af­fi­ché à une cen­taine d’eu­ros, l’abon­ne­ment à l’ap­pli­ca­tion est de 20 eu­ros par an.

« Avec un mil­lier de pré-com­mandes, notre car­net de com­mandes est dé­jà plein pour cette pre­mière an­née. » Tra­ckAp est en­tré en né­go­cia­tion avec V’Lille opé­rant dans huit villes de France dont Lille. « D’ici un an, lorsque les vo­leurs com­men­ce­ront à contour­ner le traqueur, nous es­pé­rons pou­voir équi­per na­ti­ve­ment les vé­los grâce à un par­te­na­riat avec les fa­bri­cants », sou­ligne Alexandre Luternauer. D’ici cinq ans, les deux créa­teurs am­bi­tionnent de vendre 80%000 exem­plaires de leur traqueur par an. Sa­chant qu’en France, la flotte de vé­los compte 160%000 uni­tés… et qu’il s’en vend 17 mil­lions par an%! « Comme nous sommes im­plan­tés juste à cô­té de la Belgique et des Pays-Bas, nous avons d’em­blée pen­sé notre pro­jet à l’échelle eu­ro­péenne », sou­lignent-ils. Alexandre Luternauer et Ga­briele Mar­si­li comptent éga­le­ment bien­tôt équi­per les pous­settes, les trottinett­es, les fau­teuils rou­lants et même les pa­lettes de marchandis­es…

La startup a été sou­te­nue par le con­seil ré­gio­nal Hauts-deF­rance, per­met­tant d’ob­te­nir une sub­ven­tion de 1%000 eu­ros par mois pen­dant neuf mois, par le fonds LMI à hau­teur de 100%000 eu­ros et par la pla­te­forme ré­gio­nale In­vest’In­nov pour lever 400%000 eu­ros

« Notre car­net de com­mandes est dé­jà plein pour cette pre­mière an­née » ALEXANDRE LUTERNAUER, CO­FON­DA­TEUR DE TRA­CKAP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.