Le train se conver­tit aus­si, l’avion y ré­flé­chit sé­rieu­se­ment

La Tribune Hebdomadaire - - L’ENQUÊTE - FA­BRICE GLISZCZYNS­KI

TRANS­PORTS Des trains à hy­dro­gène cir­culent en Allemagne de­puis fin 2018 et la France ré­flé­chit éga­le­ment à cette so­lu­tion. Les in­dus­triels de l’aé­ro­nau­tique planchent éga­le­ment sur le su­jet.

L’uti­li­sa­tion de l’hy­dro­gène comme source d’éner­gie touche aus­si les trains et de­main, peut-être, les avions. Car dans le trans­port fer­ro­viaire les trains ali­men­tés par une pile à com­bus­tible pro­dui­sant de l’élec­tri­ci­té pour la trac­tion ont dé­jà com­men­cé à rem­pla­cer des trains die­sel en Allemagne. Alstom est en pointe sur le su­jet. En sep­tembre 2018, le construc­teur fer­ro­viaire fran­çais a mis en ser­vice les deux pre­miers trains à hy­dro­gène au monde, en Basse-Saxe. En 2021, 14 exem­plaires de­vraient cir­cu­ler dans ce land. Il y a un mois, Alstom a rem­por­té un contrat d’une va­leur de 360 mil­lions d’eu­ros pour four­nir, à par­tir de 2022,

27 trains à hy­dro­gène des­ti­nés à la ré­gion de Francfort. Une ini­tia­tive sou­te­nue par le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral qui sup­por­te­ra 40 % du sur­coût de l’ex­ploi­ta­tion mais aus­si de la sta­tion de ra­vi­taille­ment en hy­dro­gène. Alstom est en train d’adap­ter le concept au mar­ché fran­çais. La France ré­flé­chit en ef­fet à pas­ser à l’hy­dro­gène pour rem­pla­cer une par­tie de ses vieux trains die­sel sur des lignes non élec­tri­fiées. « Nous avons

à pous­ser la tech­no­lo­gie hy­dro­gène sur les trains », a dé­cla­ré ré­cem­ment à quelques jour­na­listes la mi­nistre des trans­ports, Élisabeth Borne. Le pa­tron de la SNCF, Guillaume Pe­py, sou­haite sor­tir du die­sel d’ici 2035. Le gou­ver­ne­ment a pour objectif d’abou­tir à l’ho­mo­lo­ga­tion d’un train à hy­dro­gène avant la fin du quin­quen­nat. La SNCF et les ré­gions sont en train d’éla­bo­rer un ca­hier des charges. Les ré­gions Nou­velle Aqui­taine, Oc­ci­ta­nie, Bour­gogne-Franche-Com­té sont in­té­res­sées. L’échéance est beau­coup plus longue pour les avions. Mais les avion­neurs et mo­to­ristes tra­vaillent sur le su­jet. « Ce­la me semble une bonne piste », es­time Élisabeth Borne. Se­lon cer­tains spé­cia­listes, si cette tech­no­lo­gie était re­te­nue pour l’avia­tion, un avion à hy­dro­gène pour­rait voir le jour vers 2050, avec, d’ici une quin­zaine d’an­nées, des étapes in­ter­mé­diaires d’avions hy­brides fonc­tion­nant au ké­ro­sène et à l’élec­tri­ci­té pro­duite à par­tir de l’hy­dro­gène. L’hy­dro­gène a l’avan­tage d’être connu par les in­dus­triels car il est uti­li­sé dans la pro­pul­sion des fu­sées.

DES RÉ­SER­VOIRS BEAU­COUP PLUS GROS

« Ce qui est dif­fi­cile, c’est de trans­por­ter le pro­duit à l’état ga­zeux. Il faut donc le com­pri­mer et le re­froi­dir. Ce sont des tech­niques cryo­gé­niques qui sont uti­li­sées dans le do­maine spa­tial. Faire ça pour des opé­ra­tions cou­rantes, en toute sé­cu­ri­té, en dis­po­sant de re­charges dans tous les aé­ro­ports, c’est un vrai su­jet, mais ce n’est pas la seule rup­ture », es­time un spé­cia­liste. En ef­fet, l’uti­li­sa­tion de l’hy­dro­gène né­ces­si­te­rait des avions

aux sil­houettes nou­velles. « L’un des dé­fis se­ra d’ame­ner une pile à com­bus­tible dans un avion. L’hy­dro­gène est un gaz lé­ger et très peu dense. Pour ob­te­nir la même performanc­e que le ké­ro­sène, il fau­drait des ré­ser­voirs quatre à six fois plus gros que ceux d’au­jourd’hui, in­com­pa­tibles avec le de­si­gn d’un avion conven­tion­nel (un fu­se­lage avec deux ailes et des moteurs au-des­sous). Le pas­sage à l’hy­dro­gène pour­rait en­traî­ner la re­con­fi­gu­ra­tion to­tale et com­plète de l’avion dans sa forme aé­ro­dy­na­mique, dans son mode pro­pul­sif, dans le confort aux pas­sa­gers », ex­plique Jé­rôme Bou­chard, ex­pert en aé­ro­nau­tique au sein du cabinet Olivier Wy­man.

[HES ENER­GY SYS­TEMS ]

Faire vo­ler des avions fonc­tion­nant à l’hy­dro­gène im­pli­que­rait de re­voir to­ta­le­ment leur sil­houette.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.