Spé­cia­liste du pneu, Point S veut prendre sa part du mar­ché du vi­trage au­to.

La Tribune Hebdomadaire - - LA UNE - VINCENT LONCHAMPT

LYON Le ré­seau de fran­chises dé­dié au pneu et à l’en­tre­tien au­to se lance dans la ré­pa­ra­tion et le rem­pla­ce­ment de pare-brise et de vi­trage. Une nou­velle di­ver­si­fi­ca­tion pour Point S, qui vise la place de nu­mé­ro 2 du mar­ché.

Point S veut sa part d’un gâ­teau éva­lué à 1,3 mil­liard d’eu­ros par an. Le ré­seau lyon­nais de vente de pneu­ma­tiques et d’en­tre­tien au­to­mo­bile (550 points de vente, 470 mil­lions de chiffre d’af­faires en France en 2018) l ance un nou­veau concept dé­dié au pare-brise et au vi­trage. Bap­ti­sée Point S Glass, cette nou­velle offre se­ra soit in­té­grée dans les centres Point S exis­tants, soit dé­cli­née dans des centres Point S Glass ex­clu­si­ve­ment consa­crés au vi­trage. Avec un objectif clair : s’ins­tal­ler ra­pi­de­ment comme le deuxième ac­teur du sec­teur, dans le sillage de l’in­con­tour­nable Car­glass. « En de­hors du nu­mé­ro 1, le mar­ché est très ato­mi­sé, avec plu­sieurs pe­tits ac­teurs. Nous visons 15!% de parts de mar­ché à l’horizon 2022. Nous avons les moyens de nous dé­ployer ra­pi­de­ment », dé­clare Ch­ris­tophe Rollet, le di­rec­teur gé­né­ral de l’en­seigne. Pour réa­li­ser cette per­cée dans ce mé­tier qui af­fiche 25$% de crois­sance de­puis 2012, Point S va s’ap­puyer sur sa notoriété et son maillage dé­jà exis­tant. « Plu­sieurs ac­teurs du vi­trage nous ont sol­li­ci­tés pour ins­tal­ler des cor­ners à leurs noms dans nos centres Point S. Mais nous avons consi­dé­ré qu’il au­rait été dom­mage de concé­der à d’autres enseignes cette manne de tra­fic sup­plé­men­taire et de chiffre d’af­faires po­ten­tiel », ex­pose Ch­ris­tophe Rollet. Di­ri­gé par Da­vid De­wez, un an­cien di­rec­teur ré­gio­nal de Car­glass, le concept Point S Glass de­vrait comp­ter une cen­taine d’im­plan­ta­tions d’ici à un an. Pour ce­la, Point S pro­jette éga­le­ment d’at­ti­rer dans son ré­seau des centres de vi­trage au­to qui portent ac­tuel­le­ment les cou­leurs de concur­rents.

STRA­TÉ­GIE DE DI­VER­SI­FI­CA­TION

Le spé­cia­liste his­to­rique du pneu­ma­tique, né il y a quarante-huit ans, pour­suit donc sa di­ver­si­fi­ca­tion. « Il y a dix ou quinze ans, si on avait dit aux di­ri­geants de l’époque que Point S fe­rait des ré­pa­ra­tions et des rem­pla­ce­ments de pa­re­brise, ils ne l’au­raient sû­re­ment pas cru!! Ce n’est pas une ré­vo­lu­tion, mais une vraie évo­lu­tion. Avec le vi­trage, nous nous ins­cri­vons dans un en­ri­chis­se­ment de nos ser­vices. L’en­jeu est aus­si d’amé­lio­rer la profitabil­ité de nos fran­chi­sés », pour­suit Ch­ris­tophe Rollet. Pa­ral­lè­le­ment à une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion à des­ti­na­tion du grand pu­blic, le ré­seau forme ac­tuel­le­ment ses adhé­rents pour les ac­com­pa­gner dans cette nou­velle ac­ti­vi­té, no­tam­ment sur les as­pects tech­niques. Le mar­ché fran­çais ser­vi­ra de la­bo­ra­toire pour lan­cer le concept. Il est d’ores et dé­jà pré­vu de l’im­plé­men­ter à l’internatio­nal, où l’en­seigne est pré­sente dans 36 pays à travers 4$200 points de vente.

« Nous nous ins­cri­vons dans un en­ri­chis­se­ment de nos ser­vices. L’en­jeu est aus­si d’amé­lio­rer la profitabil­ité de nos fran­chi­sés » CH­RIS­TOPHE ROLLET

DI­REC­TEUR GÉ­NÉ­RAL DE POINT S

[CRE­DIT PHOTO]

Le ré­seau dis­pose ac­tuel­le­ment de 550 points de vente, mais am­bi­tionne d’at­ti­rer à lui des centres de la concur­rence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.