Le suc­cès des applis du bien man­ger bous­cule

La Tribune Hebdomadaire - - TRANSITION­S ÉCOLOGIQUE­S -

C’est la succes sto­ry qui fait trem­bler le sec­teur agroa­li­men­taire. Lan­cée en jan­vier 2017, Yu­ka, ap­pli d’éva­lua­tion des pro­duits ali­men­taires, a ré­cem­ment dé­pas­sé les 10 mil­lions de té­lé­char­ge­ments. Elle per­met aux consom­ma­teurs de scan­ner les codes-barres de la grande ma­jo­ri­té des pro­duits ali­men­taires et cos­mé­tiques, et d’ob­te­nir ain­si une no­ta­tion ex­pri­mée par un code cou­leur simple, sur le mo­dèle du feu vert-rouge, et pré­ci­sée dans une fiche dé­taillée. Fon­dée à 60 % sur le Nu­tris­core, elle prend aus­si en compte la pré­sence d’ad­di­tifs nocifs et d'un la­bel bio.

Mais si elle est sans doute la plus connue et la plus uti­li­sée, elle est loin d’être la seule applicatio­n ti­rant pro­fit de la perte de confiance des consom­ma­teurs. Se­lon une ré­cente étude de la so­cié­té d’ana­lyse Niel­sen, par­mi les plus uti­li­sées par les Fran­çais pour leurs courses, celles sur la nu­tri­tion ar­rivent au­jourd’hui en deuxième place, après celles des en­seignes mais de­vant celles de re­cettes, pro­mos, com­pa­ra­teurs de prix et même li­vrai­sons de re­pas. 15 % des Fran­çais s’en servent. Elles ont cha­cune sa spé­ci­fi­ci­té, ré­pon­dant à une pré­oc­cu­pa­tion par­ti­cu­lière. Ain­si, Spoo­ny­mix as­so­cie aux in­for­ma­tions sur la com­po­si­tion et la qua­li­té nu­tri­tion­nelle des pro­duits, des ou­tils per­met­tant de com­pa­rer leurs prix dans trois ma­ga­sins si­tués à proxi­mi­té de l’ache­teur et pro­po­sant des al­ter­na­tives de meilleure qua­li­té nu­tri­tion­nelle et moins chères.

CER­TAINS IN­DUS­TRIELS S’Y METTENT

ScanUp pro­pose de mettre en avant les pro­duits les moins trans­for­més dans chaque ca­té­go­rie et de faire li­vrer les courses par des dis­tri­bu­teurs par­te­naires de l’applicatio­n. Elle per­met éga­le­ment de vo­ter sur le ca­hier des charges de pro­duits in­dus­triels en­core à créer": une re­cette de piz­za vé­gé­ta­rienne a dé­jà été co­cons­truite avec Fran­prix.

Car face à l’en­goue­ment pour ces applis, nombre d’in­dus­triels et dis­tri­bu­teurs ont dé­jà com­pris que mieux vaut col­la­bo­rer. Cer­tains par­tagent leurs in­for­ma­tions avec Open Food Facts, la gi­gan­tesque base de don­nées uti­li­sée par la plu­part des al­go­rithmes de no­ta­tion. D’autres vont jus­qu’à consul­ter Yu­ka pour vé­ri­fier la note de leurs nou­veaux pro­duits avant de les lan­cer. Sys­teme U a même lan­cé sa propre applicatio­n, « Y A Quoi De­dans », alors que Ca­si­no a in­té­gré les in­for­ma­tions Nu­tri-Score de plus de 10"000 pro­duits – dont cer­tains n’ont pas de Nu­tri-Score sur leur pa­cka­ging – dans son applicatio­n de fidélité Ca­si­no Max. Ces applis font tou­te­fois aus­si l’ob­jet de cri­tiques en rai­son du choix ar­bi­traire des cri­tères de no­ta­tion et de la sim­pli­fi­ca­tion de l’in­for­ma­tion nu­tri­tion­nelle.

G. G.

n

[SCAN UP]

ScanUp pro­pose de mettre en avant les pro­duits les moins trans­for­més dans chaque ca­té­go­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.