Saint-Na­zaire ins­talle l’art dans l’es­pace pu­blic

La Tribune Hebdomadaire - - PAYS DE LA LOIRE -

LOIRE-AT­LAN­TIQUE Sans ou­blier ses ra­cines por­tuaires et in­dus­trielles, la ville de Saint-Na­zaire met le cap sur la culture et les arts dans l’es­pace pu­blic. Un po­si­tion­ne­ment am­bi­tieux que le maire dé­fen­dra pour rem­por­ter un pro­chain mandat. Dès cet été, des oeuvres vont naître dans la ville. FRÉDÉRIC THUAL

« Nous ne par­tons pas de zé­ro et il ne s’agit pas de faire table rase du pas­sé », s’em­presse de dire Jean-Jacques Lu me au, ad­joint à la culture de la Ville de Saint-Na­zaire où la culture, jus­te­ment, de­vrait être pla­cée au coeur des en jeux élec­to­raux des pro­chaines mu­ni­ci­pales. Après avoir en­tre­pris de ré­ha­bi­li­ter ses friches in­dus­trielles et por­tuaires avec le pro­jet Ville-Port il y a trente ans, la mu­ni­ci­pa­li­té s’at­taque au­jourd’hui à l’art dans l’es­pace pu­blic. Et c’est vrai, elle ne part pas de zé­ro. Dans les an­nées 1990 dé­jà, elle fit fleu­rir en 4x3 des vi­gnettes d’al­bums de Tin­tin en plu­sieurs lieux de la ville. Ont sui­vi la créa­tion du Life, scène ar­tis­tique, dé­diée aux spec­tacles vi­vants et aux arts plas­tiques"; la nais­sance du centre d’art contem­po­rain Le Grand Ca­fé"; l’an­cienne gare de­ve­nue théâtre et scène na­tio­nale en 2012"; la Suite de tri­angles de Fe­lice Va­ri­ni"; les jar­dins du Tiers-Pay­sage de Gilles Clément"; les Ja­ve­lots de Peter Lo­gan"; ou en­core les fresques réa­li­sées lors du festival Les Es­cales. Avec 10,5 mil­lions d’eu­ros, le bud­get culture re­pré­sente un peu plus de 10 % des dé­penses mu­ni­ci­pales. « Le pro­chain bud­get de­vrait être plus consé­quent. Il va se pas­ser des choses avec des par­te­naires ou en di­rect par le biais de com­mandes publiques », af­firme l’ad­joint à la culture de SaintNa­zaire, qui veut de­ve­nir « une ville en mou­ve­ment et un ter­ri­toi­red’ ex­pé­ri­men­ta­tions ar­tis­tiques ». Dès 2016, des ren­dez-vous cultu­rels ont été or­ga­ni­sés à travers la ville et les quar­tiers pour re­cueillir le res­sen­ti et les attentes des ha­bi­tants, des as­so­cia­tions, des ar­tistes, des col­lec­tifs, d’ac­teurs cultu­rels… Un an plus tard, le conseil mu­ni­ci­pal fixait les grandes orien­ta­tions de sa po­li­tique cultu­relle à l’ho­ri­zon 2024 pour faire « émer­ger un nou­veau souffle cultu­rel pour Saint-Na­zaire, y dé­ve­lop­per un nou­vel ima­gi­naire, ac­cueillir et ac­com­pa­gner l’im­plan­ta­tion, la for­ma­tion d’ar­tistes, de créa­tifs, de col­lec­tifs sur le ter­ri­toire ».

UNE STRA­TÉ­GIE À QUATRE TEMPS

Pour « ca­li­brer ses am­bi­tions », la mai­rie a confié l’as­sis­tance à maî­trise d’ou­vrage à la co­opé­ra­tive Cues­ta, fon­dée en 2015 par Alexan­dra Co­hen et Agathe Ot­ta­vi, et spé­cia­li­sée dans les re­struc­tu­ra­tions et re­va­lo­ri­sa­tions urbaines à travers l’art. À Saint-Na­zaire, les pre­mières ébauches de la dé­marche de­vraient être des­si­nées le 12 juillet lors d’une balade-dis­cus­sion à vélo, conclue par un work­shop ani­mé par Alexis Fi­chet de la co­opé­ra­tive Cues­ta. Cette mise en jambes de trois heures se­ra l’oc­ca­sion d’une « pré­sen­ta­tion fac­tuelle et poé­tique du pro­gramme d’arts pu­blics. Il s’agi­ra de re­lier ce qui fait “arts pu­blics” dans la ville, ce qu’on voit mais aus­si ce qu’on ne voit pas ». Une édu­ca­tion ar­tis­tique à l’oeil urbain, en somme. La stra­té­gie de dé­ploie­ment de l’art dans l’es­pace pu­blic na­zai­rien se­ra mise en oeuvre se­lon quatre thé­ma­tiques": les tags dans la ville ; la va­lo­ri­sa­tion du pa­tri­moine ma­té­riel et im­ma­té­riel à travers deux échelles, le XXL fai­sant ré­fé­rence aux pa­que­bots et avions construits à Saint-Na­zaire, et le XXS, quan­ti­té né­gli­gée d’un ob­jet, d’une sculp­ture ou­bliée qui mé­ri­te­rait une mise en va­leur ; l’art, les sciences et l’en­vi­ron­ne­ment, où il s’agi­ra de créer des ponts entre les ac­ti­vi­tés ; et en­fin l’art et la so­cié­té, où il s’agi­ra de tra­vailler sur les pro­blé­ma­tiques so­ciales pour faire émer­ger du col­lec­tif et du « mieux vivre en­semble ». Saint-Na­zaire ap­prend en mar­chant. Clas­sée deuxième pour son at­trac­ti­vi­té par un heb­do­ma­daire na­tio­nal, la ville sent le mou­ve­ment se des­si­ner. « Des ar­tistes et des col­lec­tifs cherchent à ve­nir s’y ins­tal­ler. Le col­lec­tif Neuf se ren­force, les an­ciens bains-douches se­ront bien­tôt oc­cu­pés par un ate­lier d’ar­tistes ve­nu de Lille. Sur le port, l’an­cien lo­cal des re­mor­queurs vient d’être in­ves­ti par des in­ves­tis­seurs pri­vés pour en faire un es­pace créa­tif et des hé­ber­ge­ments », re­lève Vincent Priou, char­gé de mis­sion Art et Es­paces pu­blics à la Ville. Dé­jà, l’artiste plas­ti­cien Julien Né­dé­lec a été in­vi­té à créer une oeuvre unique, Lignes de désirs, ins­pi­rée de la ville et de son his­toire sur les piles d’un pont de la gare SNCF. Au cours de l’été, des fa­çades et des pi­gnons d’im­meubles du centre-ville se­ront li­vrés à de grandes si­gna­tures in­ter­na­tio­nales du street art et de la gale

Dès 2016, des ren­dez­vous ont été or­ga­ni­sés à travers les quar­tiers pour re­cueillir le res­sen­ti des ha­bi­tants, des ar­tistes

rie pa­ri­sienne Iti­né­rance pour y faire ap­pa­raître des fresques urbaines géantes, tan­dis que les ar­tistes Na­than Crouzet et Ber­trand Se­guin in­ves­ti­ront un des block­haus du port pour im­plan­ter leur oeuvre Éclats. Pas ques­tion pour au­tant, même si les si­mi­li­tudes sont frap­pantes, de faire un co­pier-col­ler du Voyage à Nantes. « Ça n’au­rait pas de sens. Le concept a dé­jà plu­sieurs an­nées. Nous pré­fé­rons jouer sur notre sin­gu­la­ri­té pour être com­plé­men­taires à Nantes, dont nous sommes par­te­naires dans le cadre de l’ex­po­si­tion Es­tuaire, avec deux oeuvres per­ma­nentes et une troi­sième l’an pro­chain », ex­plique l’ad­joint à la culture de Saint-Na­zaire, can­di­date au la­bel Ville d’art et d’his­toire. Dé­ci­sion en no­vembre.

[ALES­SIA DIRISI]

Cet été, des grands noms du « street art » réa­li­se­ront des fresques sur les fa­çades na­zai­riennes. Ici, une oeuvre de Da­vid de la Ma­no.

[DR]

La « Suite de tri­angles » de Fe­lice Va­ri­ni, conçue en 2007.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.