Dé­ci­bulles offre des dé­ci­bels et de la bière dans le Val de Villé

La Tribune Hebdomadaire - - GRAND EST -

NEUVE-ÉGLISE De 700 fes­ti­va­liers en 1992 à 28"000 vi­si­teurs en 2018"! Mi-festival de mu­sique, mi-fête de la bière, Dé­ci­bulles a trou­vé son pu­blic à Neu­veÉ­glise, un vil­lage de 600 ha­bi­tants si­tué dans le Val de Villé, entre la plaine d’Al­sace et le mas­sif vos­gien. L’as­so­cia­tion or­ga­ni­sa­trice table sur une cen­taine de bé­né­voles pour pré­pa­rer l’évé­ne­ment et at­ti­rer les têtes d’af­fiche. Après Asaf Avi­dan en 2017 et Catherine Rin­ger en 2018, c’est Ber­nard La­villiers qui as­su­re­ra le spec­tacle cette an­née, au­près d’une sé­lec­tion d’ar­tistes de rue. Aux bu­vettes, la moi­tié de la carte (plus de 30 ré­fé­rences) est consti­tuée de pro­duits des mi­cro-bras­se­ries. Ain­si que des vins et des li­queurs is­sus des ex­ploi­ta­tions du Val de Villé. Le paie­ment des consom­ma­tions s’ef­fec­tue en bulles, la mon­naie lo­cale et éphé­mère du festival. Ques­tion hé­ber­ge­ment, le cam­ping (4"000 places), lui aus­si éphé­mère, est gra­tuit. Côté bud­get, Dé­ci­bulles joue ser­ré avec un peu plus de 1 mil­lion d’eu­ros. Le conseil ré­gio­nal du Grand-Est lui a ac­cor­dé une sub­ven­tion de 55"000 eu­ros. D’autres mé­cènes plus dis­crets (EDF, Banque des Ter­ri­toires…) ap­portent aus­si leur sou­tien. Pour mar­quer son an­crage lo­cal, Dé­ci­bulles a confié une par­tie de sa billet­te­rie à des com­merces lo­caux. Les billets s’échangent entre 32 eu­ros (1 jour) et 68 eu­ros (Pass 3 jours).

Dé­ci­bulles, du 12 au 14 juillet OLI­VIER MIRGUET

[LU­CAS SCHILLER]

Le festival Dé­ci­bulles, qui se tien­dra mi-juillet, ac­cueille­ra Ber­nard La­villiers comme tête d’af­fiche et es­père dé­pas­ser les 28"000 vi­si­teurs, re­cord d’af­fluence de l’édi­tion 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.