L’im­pe­rium al­le­mand en plein doute

La Tribune Hebdomadaire - - L’ENQUÊTE -

Il y a des signes du des­tin qui ne trompent pas… La dis­pa­ri­tion de Ferdinand Piëch le 25 août der­nier marque bel et bien la fin d’une illustre his­toire pour l’in­dus­trie au­to­mo­bile al­le­mande. C’est la fin d’une su­pré­ma­tie que cet in­gé­nieur a lar­ge­ment contri­bué à f a ç on­ner, e n f a i s a nt de Volks­wa­gen le groupe ten­ta­cu­laire qu’il est au­jourd’hui et le nu­mé­ro un mon­dial du sec­teur. De­puis la fin des an­nées 1980 jus­qu’à au­jourd’hui, l’in­dus­trie au­to­mo­bile al­le­mande s’est im­po­sée comme la plus puis­sante, la plus fiable, la plus ren­table et la plus com­pé­ti­tive des in­dus­tries au monde. Elle a trus­té le pre­mium à tra­vers son in­dé­bou­lon­nable trium­vi­rat : Au­di, Mer­cedes, BMW. Elle a éga­le­ment in­ves­ti tous les marchés du monde avec des parts de marché si­gni­fi­ca­tives, à quelques ex­cep­tions près. Mais il sem­ble­rait que cet âge d’or soit dé­fi­ni­ti­ve­ment ré­vo­lu.

RÉSULTATS EN RE­CUL

Les construc­teurs, tout comme les équi­pe­men­tiers qui font tout au­tant par­tie de cet im­pres­sion­nant com­plexe in­dus­triel, en­chaînent les aver­tis­se­ments sur résultats et af­fichent cha­cun des résultats en re­cul. Même d’un point de vue ma­croé­co­no­mique, pour une in­dus­trie très ex­por­ta­trice, l’im­pact est réel avec des ex­por­ta­tions en baisse de 14"% au pre­mier se­mestre, tan­dis que la pro­duc­tion s’ef­fondre pour at­teindre un plus bas his­to­rique de­puis vingt-et-un ans, d’après les chiffres pu­bliés par la Fé­dé­ra­tion au­to­mo­bile al­le­mande (VDA).

« Il y a une ten­dance mon­diale de baisse des échanges mondiaux. Or, l’in­dus­trie au­to­mo­bile al­le­mande est for­te­ment ex­por­ta­trice », rap­pelle Xa­vier Mos­quet, di­rec­teur as­so­cié et spé­cia­liste de l’au­to­mo­bile au Bos­ton Con­sul­ting Group. « Les marques pre­mium al­le­mandes sont mieux po­si­tion­nées au moins à moyen terme », re­la­ti­vise-t-il. Au-de­là de ces consi­dé­ra­tions in­dus­trielles, l’au­to­mo­bile al­le­mande tra­verse une vé­ri­table crise iden­ti­taire qui prend ra­cine avec le scandale des moteurs tru­qués et qui s’est éten­due à toutes les com­po­santes de ce marché. L’Al­le­magne dé­couvre que le monde ne veut plus de moteurs tou­jours plus gros et que l’élec­tri­fi­ca­tion (long­temps mo­quée par les his­to­riques teu­tons) s’est im­po­sée.

Pis"! Le trium­vi­rat pre­mium n’a pas vu ar­ri­ver des chal­len­gers plus pe­tits qui sont par­ve­nus à ra­con­ter leur propre his­toire du pre­mium, comme Vol­vo, Ja­guar Land Ro­ver, Tes­la et, dans une moindre me­sure, DS. Le pe­tit-fils de Ferdinand Porsche, Ferdinand Piëch, qui a trans­for­mé Au­di n’est heu­reu­se­ment plus là pour as­sis­ter à cette af­fli­geante dé­bâcle…

N. B.

n

[REU­TERS]

Ferdinand Piëch, qui a fait de Volks­wa­gen le nu­mé­ro un mon­dial du sec­teur, s’est éteint le 25 août à 82 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.