Qui ga­gne­ra la ba­taille du conte­nu em­bar­qué dans l’au­to­mo­bile!?

La Tribune Hebdomadaire - - L’ENQUÊTE -

AU­TO­NO­MIE

Après l’or­di­na­teur et le smart­phone, la voi­ture au­to­nome d’ici cinq ans en­vi­ron est consi­dé­rée comme la troi­sième vague de l’In­ter­net. Des Gafa aux édi­teurs de mé­dias en pas­sant par les construc­teurs au­to­mo­biles eux-mêmes, cha­cun compte bien as­su­rer sa pré­sence dans le fu­tur éco­sys­tème du conte­nu em­bar­qué.

La maî­trise de l’ex­pé­rience édi­to­riale, au­dio et vi­déo, qui se­ra pro­po­sée à bord de l’au­to­mo­bile a dé­jà commencé à faire l’ob­jet d’une rude ba­taille entre les dif­fé­rents ac­teurs en pré­sence. En ligne de mire, le temps de cerveau dis­po­nible pen­dant les tra­jets, pour l’ins­tant ac­ca­pa­ré par la seule ra­dio, faute d’au­to­no­mie de la voi­ture.

Google et Apple ont ac­cé­lé­ré leur po­si­tion­ne­ment sur ce cré­neau de­puis au moins trois ans. Avec la maî­trise des deux prin­ci­paux sys­tèmes d’ex­ploi­ta­tion, An­droïd et IOS, ils bé­né­fi­cient d’un avan­tage ma­jeur dans la me­sure où le smart­phone consti­tue­ra (au moins dans un pre

mier temps) la porte d’entrée dans les voi­tures. Do­tés de cet atout tech­no­lo­gique cen­tral, Google et Apple se musclent éga­le­ment cô­té conte­nu. Avec YouTube et Spo­ti­fy du cô­té du groupe de Moun­tain View, Apple TV et Apple mu­sic chez la firme à la pomme, les deux géants veulent ga­gner un avan­tage dé­ci­sif sur la vi­déo et la mu­sique dif­fu­sées au sein des fu­turs ta­bleaux de bord. Avec Itune, pre­mière plate-forme de pod­casts, Apple dé­tient éga­le­ment un avan­tage dé­ci­sif concer­nant ce format par­ti­cu­liè­re­ment adap­té à l’au­to­mo­bile. Ama­zon, qui a ra­che­té Au­dible, lea­der de livres au­dio, a lui aus­si bien l’in­ten­tion de se po­si­tion­ner. Net­flix vise en­fin une place cô­té vi­déo après avoir si­gné (comme YouTube) un ac­cord, fin juillet, avec le fa­bri­quant amé­ri­cain de voi­tures élec­triques Tes­la. Fa­ce­book, en train de re­cru­ter des jour­na­listes à l’éche­lon mon­dial, pour­rait lui-même em­bar­quer son propre conte­nu dans les fu­turs vé­hi­cules au­to­nomes.

MEILLEURE EX­PÉ­RIENCE À BORD

La stra­té­gie de Google, qui consiste à se po­si­tion­ner sur la tranche ma­ti­nale, cré­neau pu­bli­ci­taire phare des ra­dios, et d’Apple pri­vi­lé­giant le dé­ve­lop­pe­ment des abon­ne­ments à ses ser­vices de­puis la baisse de la vente des iP­hones, sus­citent les craintes des autres ac­teurs du fu­tur éco­sys­tème. Dans ce contexte de pré­émi­nence des Gafa, construc­teurs au­to­mo­biles et four­nis­seurs de mé­dias clas­siques ont bien l’in­ten­tion de se pré­mu­nir au maxi­mum. Après la mon­tée ex­po­nen­tielle à par­tir de 2010 du smart­phone comme pre­mier ap­pa­reil d’in­for­ma­tion, les groupes de mé­dias eu­ro­péens viennent seule­ment d’ob­te­nir le vote par le Par­le­ment d’un droit voi­sin au droit d’au­teur leur per­met­tant d’être en­fin ré­mu­né­rés par les Gafa pour l’uti­li­sa­tion de leurs conte­nus. En adop­tant une po­li­tique vo­lon­ta­riste dès 2018 avec le partenaria­t avec Pu­bli­cis sur une fu­ture plate-forme de conte­nu bap­ti­sée Aug­men­ted Edi­to­rial Ex­pe­rience, l’Al­liance Re­nault Nis­san pour­suit deux ob­jec­tifs. D’une part, le construc­teur donne un signe clair au marché de son sou­hait d’avoir un coup d’avance et de conti­nuer à maî­tri­ser la par­tie non mé­ca­nique de ses vé­hi­cules. Il y va de sa cré­di­bi­li­té alors que l’élec­tro­nique re­pré­sente dé­jà en moyenne 50"% de la va­leur des voi­tures. L’ac­cord pas­sé en sep­tembre 2018 entre Google et Re­nault pour uti­li­ser An­droid ne re­met pas en cause cette stra­té­gie, dans la me­sure où il a pour but es­sen­tiel d’ins­tal­ler en sé­rie les ap­pli­ca­tions de car­to­gra­phies Waze et Google Maps à bord des vé­hi­cules. Le construc­teur compte d’autre part pro­po­ser une ex­pé­rience de na­vi­ga­tion pre­mium à ses clients, grâce à un conte­nu qua­li­ta­tif et di­ver­si­fié. Le chan­tier d’AEX dé­mar­ré en juillet par Re­lax­news, fi­liale édi­to­riale de Pu­bli­cis, s’ins­crit dans la vo­lon­té de pas­ser d’une lo­gique pas­sive à une lo­gique ac­tive pen­dant le temps de tran­sport. Via, au dé­part, une ap­pli­ca­tion sur smart­phone, AEX compte pro­po­ser un spectre éten­du de conte­nus. Des pod­casts four­nis par le groupe Chal­lenges (dont Re­nault est ac­tion­naire) mais aus­si par les quo­ti­diens fran­çais ( Le Monde, Le Fi­ga­ro) et étrangers ( Fi­nan­cial Time), avec qui Re­lax­news dis­cute, ain­si que des livres au­dio, fe­ront no­tam­ment par­tie du ca­ta­logue. Re­nault, qui in­ves­ti­ra plu­sieurs di­zaines de mil­lions d’eu­ros dans AEX, es­père pou­voir pré­sen­ter un ou­til abou­ti au pro­chain Mon­dial de l’au­to­mo­bile, en oc­tobre 2020.

NOU­VEAUX AC­TEURS MÉ­DIAS

Cette vo­lon­té de per­mettre aux au­to­mo­bi­listes d’uti­li­ser leur temps de conduite pour ap­prendre, se re­laxer ou en­core se dis­traire, par le biais d’AEX ou d’autres in­ter­faces éven­tuelles, se tra­dui­ra in­évi­ta­ble­ment par l’émer­gence de mé­dias spé­cia­le­ment for­ma­tés pour le nou­veau sup­port au­to­mo­bile, se­lon Be­noît Ra­phaël, ex­pert di­gi­tal. Le lan­ce­ment de la ta­blette iPad par Apple avait ain­si sus­ci­té l’ar­ri­vée de l’agré­ga­teur Flip­board. Sur le fu­tur champ de ba­taille du conte­nu em­bar­qué dans la voi­ture, les nou­veaux ac­teurs autour de la for­ma­tion, des jeux, de la re­laxa­tion et du bien-être no­tam­ment ne de­vraient pas man­quer non plus de frap­per à la por­tière des fu­turs vé­hi­cules au­to­nomes.

n

[RE­NAULT]

La pré­sen­ta­tion du pro­jet AEX au Mon­dial 2018 avait sus­ci­té l’in­té­rêt mar­qué des vi­si­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.