Les maires ap­prouvent les idées des vil­la­geois

La Tribune Hebdomadaire - - THE VILLAGE -

RÉ­FLEXION

L’As­so­cia­tion des maires de France (AMF), des maires ru­raux (AMRF) et des pe­tites villes (APVF) rêvent d’amé­lio­rer l es po­li­tiques de mo­bi­li­té et de tran­si­tion éco­lo­gique.

Sans sur­prise, ce sont les pro­po­si­tions en ma­tière de mo­bi­li­té, point de dé­part de la crise des « gi­lets jaunes », qui in­ter­pellent les associatio­ns d’élus. « Elles consti­tuent le re­cours et le rempart au sen­ti­ment d’aban­don », dé­clare le vice-pré­sident (SE) de l’As­so­cia­tion des maires ru­raux (AMRF) Do­mi­nique Dhu­meaux.En ma­tière de covoiturag­e, le maire de Fer­cé-sur-Sarthe re­grette tou­te­fois que la ré­flexion se limite aux tra­jets do­mi­cile-tra­vail. « Quid des mo­bi­li­tés vers l’école, les loi­sirs, les associatio­ns#? , s’in­ter­roge-t-il. Comment fait une fa­mille de trois en­fants#? » C’est pour­quoi, dans sa com­mune, il a choi­si de sou­te­nir l’au­to­par­tage en met­tant à dis­po­si­tion de ses 600 ad­mi­nis­trés une voi­ture élec­trique pour 6 eu­ros les six heures. En Haute-Loire, les pro­blé­ma­tiques sont les mêmes : pas beau­coup de transports col­lec­tifs, quelques lignes de train, mais sur­tout peu, voire au­cun ver­se­ment tran­sport payé par les en­tre­prises. Dans ce dé­par­te­ment, des in­ter­com­mu­na­li­tés tra­vaillent donc en­semble à la mise en ligne d’une pla­te­forme met­tant en re­la­tion conduc­teurs et au­tos­top­peurs. « C’est gé­nial#!, s’ex­clame Cé­cile Gal­lien, maire (LREM) de Vo­rey-sur Ar­zon. Ce­la peut ai­der un ap­pren­ti dont le CFA se trouve à 25 ki­lo­mètres de chez lui. »

H­TER LA TRAN­SI­TION

En prio­ri­té ex ae­quo : la lutte contre le dé­rè­gle­ment cli­ma­tique via l’ac­cé­lé­ra­tion de la tran­si­tion éco­lo­gique. Pour lut­ter contre l’artificial­isation et l’imperméabi­lisation des sols, la vice-pré­si­dente « mar­cheuse » de l’As­so­cia­tion des maires de France (AMF) a sa propre théo­rie du ruis­sel­le­ment : créer des pe­tits bas­sins de ré­ten­tion qui ré­cu­pèrent l’eau des orages hy­per­lo­ca­li­sés et en­her­ber les sor­ties des champs plu­tôt que de lais­ser la terre s’ac­cu­mu­ler et se trans­for­mer en boue sous l’ef­fet de la pluie. Ch­ris­tophe Bouillon, pré­sident (PS) de l’As­so­cia­tion des pe­tites villes de France (APVF), plaide pour la contrac­tua­li­sa­tion État-col­lec­ti­vi­tés, sur le mo­dèle des ter­ri­toires à éner­gie po­si­tive (Te­pos) do­tés de 500"000 eu­ros voire de 2 mil­lions d’eu­ros du temps où Ségolène Royal était mi­nistre. « Si la com­mune re­çoit une aide pour ré­no­ver ses bâ­ti­ments, elle se­ra convain­cue qu’elle fe­ra des éco­no­mies », as­sure le maire ho­no­raire de Can­te­leu (Sei­neMa­ri­time). La tran­si­tion éco­lo­gique né­ces­site en ef­fet de forts in­ves­tis­se­ments, qui, a pos­te­rio­ri, per­mettent de réa­li­ser des éco­no­mies de ges­tion. Plus gé­né­ra­le­ment, le tran­sport et l’en­vi­ron­ne­ment consti­tuent les deux axes prin­ci­paux des 200 pro­po­si­tions de l’agenda ru­ral re­mis fin juillet à la mi­nistre de la Co­hé­sion des ter­ri­toires et des Re­la­tions avec les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales Jac­que­line Gou­rault, et dont les pre­mières me­sures de­vraient être an­non­cées en sep­tembre par le Pre­mier mi­nistre Édouard Philippe.

n

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.