Dans les en­trailles de Snips, l’as­sis­tant vo­cal in­tel­li­gent fran­çais

La Tribune Hebdomadaire - - DOSSIER -

DÉCRYPTAGE

Snips est l’as­sis­tant vo­cal fran­çais res­pec­tueux des don­nées personnell­es, concur­rent d’Alexa d’Ama­zon et de Google As­sis­tant.

Comment fonc­tionne con­crè­te­ment un ser­vice uti­li­sant l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle!? La star­tup fran­çaise Snips pro­pose à ses clients de construire leur propre as­sis­tant connec­té, ca­pable de ré­pondre à des re­quêtes vo­cales. Pour y par­ve­nir, elle leur met à dis­po­si­tion trois briques tech­no­lo­giques, qui uti­lisent trois types d’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle. le di­rec­teur des nou­velles tech­no­lo­gies (CTO) de la star­tup, Jo­seph Du­reau, nous a ex­pli­qué leur fonc­tion­ne­ment.

TRANS­FOR­MER LES PA­ROLES EN TEXTE

L’as­sis­tant vo­cal uti­lise un al­go­rithme de re­con­nais­sance au­to­ma­tique de la pa­role (une des branches de l’ap­pren­tis­sage pro­fond, voir le lexique ci-contre) pour trans­crire les pa­roles de l’uti­li­sa­teur en texte. Afin de trou­ver le mo­dèle fi­nal, les cher­cheurs ont es­sayé plu­sieurs ar­chi­tec­tures de ré­seaux de neu­rones, en­traî­nés sur une base de 10!000 heures d’en­re­gis­tre­ments de voix. Cha­cun pré­sente des ca­rac­té­ris­tiques (bruits am­biants, ac­cents, vo­lume du son…) dif­fé­rentes, afin que l’IA fi­nale puisse com­prendre la re­quête dans le maxi­mum de si­tua­tions. Chaque en­traî­ne­ment peut du­rer jus­qu'à une dou­zaine de jours, et est ef­fec­tué sur de puis­santes ma­chines dans le cloud. « On peut lan­cer une cin­quan­taine d’en­traî­ne­ments en pa­ral­lèle. Une fois qu’on a les ré­sul­tats, on ré­itère avec d’autres ar­chi­tec­tures proches de celles qui ont le mieux per­for­mé » , dé­ve­loppe le CTO. Ce pro­ces­sus im­plique aus­si une phase de tâ­ton­ne­ment. En tout, les cher­cheurs prennent entre deux et trois mois pour trou­ver le mo­dèle le plus per­for­mant pour trans­for­mer les pa­roles en texte. Et il faut ré­pé­ter l’ef­fort pour chaque langue. « Mais au moins, le mo­dèle est en­trai­né une bonne fois pour toutes. »

DON­NER UN SENS AU TEXTE

Une fois le texte re­trans­crit, un al­go­rithme de com­pré­hen­sion du lan­gage na­tu­rel (une des branches de l’ap­pren­tis­sage au­to­ma­tique) a pour mis­sion de dé­chif­frer son sens. Il est ca­pable de com­prendre le vo­ca­bu­laire et les struc­tures de phrases. Cet al­go­rithme s’en­traîne juste en quelques se­condes, puis­qu’il se nour­rit que de don­nées tex­tuelles, très lé­gères, et n’uti­lise pas de ré­seaux de neu­rones. Il per­met d’in­té­grer du vo­ca­bu­laire spé­ci­fique à un mé­tier, à une en­tre­prise ou à une per­sonne en très peu de temps. Sur­tout, ce type d’al­go­rithme est ajus­table à par­tir de pra­ti­que­ment n’im­porte quelle puce in­for­ma­tique, et n’a pas be­soin de ma­té­riel spé­cia­li­sé en IA. Les clients de Snips peuvent par exemple l’uti­li­ser sur un ré­fri­gé­ra­teur connec­té.

ACTIVER L’AS­SIS­TANT CONNEC­TÉ

« Dis Si­ri », « OK Google », « Alexa »... Les as­sis­tants connec­tés ont be­soin d’être in­ter­pel­lés par un wake-word (mot dé­clen­cheur) pour activer la re­con­nais­sance vo­cale. Snips pro­pose aux en­tre­prises de per­son­na­li­ser le leur. Pour y par­ve­nir, la star­tup uti­lise un pe­tit al­go­rithme d’ap­pren­tis­sage pro­fond. Le jeu de don­nées qu’elle lui four­nit est com­po­sé d’en­re­gis­tre­ments de 800 per­sonnes qui disent cinq fois le mot d’ac­ti­va­tion sou­hai­té par le client, et cinq fois quelque chose de com­plè­te­ment dif­fé­rent. « Cet al­go­rithme a des oeillères car il ne doit se dé­clen­cher que sur une com­mande très pré­cise. Puis­qu’il est ex­po­sé en per­ma­nence au bruit, il fonc­tionne tout le temps. Il doit donc être peu éner­gi­vore en res­sources in­for­ma­tiques » , pré­cise Jo­seph Du­reau. L’en­traî­ne­ment de ces pe­tits al­go­rithmes ne prend que deux jours maxi­mum. As­sem­blez ces trois briques, et vous ob­te­nez l’as­sis­tant connec­té de Snips. Der­rière chaque grande in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle peut se ca­cher plu­sieurs al­go­rithmes – et donc IA – dis­tincts.

nF. M.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.