Gar­der les ali­ments frais, l’atout d’Are­co pour de­ve­nir une ETI

La Tribune Hebdomadaire - - ENTREPRISE­S - LAURENCE BOTERRO

GRASSE

Née il y a vingt ans, la PME ex­ploite le prin­cipe d'hu­mi­di­fi­ca­tion de l'air pour main­te­nir frais les fruits et les lé­gumes. Une spé­cia­li­sa­tion qui lui a ou­vert les portes de l'in­ter­na­tio­nal, mais qui lui per­met aus­si de jouer un rôle dans la tran­si­tion ali­men­taire.

Lors­qu'elle voit le jour en 1998, Are­co ar­rive sur le mar­ché avec un pro­cé­dé – la né­bu­li­sa­tion – em­prun­tée à l'in­dus­trie. Dif­fé­rent de la bru­mi­sa­tion, la­quelle consiste à pro­je­ter des gouttes d'eau par l'in­ter­mé­diaire de buses, la né­bu­li­sa­tion hu­mi­di­fie l'air am­biant afin de main­te­nir les pro­duits dans un taux d'hu­mi­di­té adé­quat.

Si elle équipe au­jourd'hui 4!000 ma­ga­sins, elle ne se can­tonne pas à four­nir la grande dis­tri­bu­tion, mais conti­nue via son pôle R&D à in­no­ver en ma­tière de conser­va­tion op­ti­mi­sée des ali­ments. Dé­te­nant 23 bre­vets, elle a mis au­poin­tun­mo­du­le­de­con­ser­va­tiondes herbes fraîches qui op­ti­mise le taux d'hydratatio­n et per­met ain­si de pro­lon­ger la du­rée de mise en rayon. Et c'est aus­si ce sys­tème de re­froi­dis­se­ment par contact, sans flux as­sé­chant, qui équipe les meubles fri­go­ri­fiques. « Nous ne vou­lons plus être uni­que­ment des pres­ta­taires de ser­vices en né­bu­li­sa­tion » , in­dique Mi­chel Gsch­wind, le co­fon­da­teur d'Are­co. La PME veut ap­por­ter son ex­per­tise à la tran­si­tion ali­men­taire. C'est-à-dire four­nir ser­vices et conseils à ses clients afin d'évi­ter le gaspillage no­tam­ment. En par­te­na­riat avec l'In­ria de So­phia-An­ti­po­lis, les images des ali­ments sont ana­ly­sées afin, grâce à l'IA, d'ap­por­ter un ser­vice en­ri­chi à la grande dis­tri­bu­tion, ce­lui d'une ges­tion in­tel­li­gente, qui per­met par exemple une me­sure de stock au­to­ma­tique. Mais c'est aus­si ai­der le consom­ma­teur à op­ter pour des pro­duits frais. Ça, c'est le rôle d'Ad­da­chef, une ta­blette tac­tile ins­tal­lée en rayon, qui dis­pense sai­son­na­li­té, in­for­ma­tions nu­tri­tion­nelles, modes d'em­ploi et des re­cettes, im­pri­mables en ma­ga­sin. Très tôt, Are­co est pas­sée à la phase ex­por­ta­tion. Dès 2004, c'est le Chi­li puis en 2011, le Bré­sil, les États-Unis et la Rus­sie. Cette an­née, choi­sie par la chaîne Wool­worths, la PME fait ses pre­miers pas en Aus­tra­lie. Elle est éga­le­ment pré­sente en Nou­velle-Zé­lande, en Bel­gique, en Ita­lie, en Es­pagne, en Afrique et dans l'océan In­dien. L'Al­le­magne re­pré­sente un mar­ché prio­ri­taire et le Ja­pon est at­ten­ti­ve­ment re­gar­dé. Au to­tal, la part à l'in­ter­na­tio­nal re­pré­sente 17!%.

Mais le vrai dé­fi consiste à at­teindre le sta­tut d'ETI. Pour ce­la, l'en­tre­prise a in­té­gré l'ac­cé­lé­ra­teur Bpi­france ad hoc. « Nous tra­vaillons sur des mo­dèles de dé­ve­lop­pe­ment qui ne né­ces­sitent pas trop de fonds », pré­cise Mi­chel Gsch­wind, qui a comme ho­ri­zon, 2023. Pour l'heure, Are­co em­ploie 110 sa­la­riés et réa­lise un chiffre d'af­faires de 15 mil­lions d’eu­ros. Le­quel de­vrait at­teindre 20 mil­lions d’eu­ros en 2021 pour un ef­fec­tif de 150 per­sonnes.

n

[ARE­CO]

La né­bu­li­sa­tion hu­mi­di­fie l’air am­biant afin de main­te­nir les pro­duits dans un taux d’hu­mi­di­té adé­quat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.