Le tour du monde des in­no­va­tions

CARTE De l’ai­mant ca­pable d’at­ti­rer les mi­cro­plas­tiques en mer pour les re­cy­cler, à la puce ré­vo­lu­tion­naire qui re­pro­duit fi­dè­le­ment le fonc­tion­ne­ment des neu­rones.

La Tribune Hebdomadaire - - ANTICIPATI­ONS - SÉ­LEC­TION RÉA­LI­SÉE PAR SYL­VAIN ROL­LAND

LOS AN­GELES – ÉTATS-UNIS / VR Ban­gers filme vos ébats en réa­li­té vir­tuelle. 10!000 dol­lars pour ob­te­nir un film en 3D de vos ca­brioles. C’est ce que pro­pose la star­tup VR Ban­gers grâce à la réa­li­té vir­tuelle, une tech­no­lo­gie qui est en train de ré­vo­lu­tion­ner l’in­dus­trie du por­no. L’en­tre­prise com­mer­cia­lise une « Time Cap­sule », une ca­mé­ra qui filme un couple sous tous les angles pour ob­te­nir une vi­déo en 6K. Elle four­nit en­suite une vi­déo qui peut être vi­sion­née à l’in­fi­ni dans un casque de réa­li­té vir­tuelle clas­sique. L’en­tre­prise mise sur la « nos­tal­gie » de ses clients à me­sure qu’ils vieillisse­nt et sou­haitent re­vivre le « pic sexuel » de leur jeu­nesse.

LAGUNAS – PÉ­ROU / Les bal­lons Loon de Google au se­cours des si­nis­trés. Le 23 mai der­nier, le nord du Pé­rou, com­po­sé prin­ci­pa­le­ment de zones ru­rales, a su­bi un séisme de magnitude 8. Pour ve­nir en aide aux si­nis­trés dans ces zones iso­lées, Google a dé­ployé en moins de 48 heures ses bal­lons Loon, qui per­mettent de dé­ployer une connexion LTE pour le ré­seau mo­bile et de ré­ta­blir l’ac­cès à In­ter­net.

Le pro­jet Loon fait l’ob­jet, de­puis fé­vrier, d’un par­te­na­riat avec Te­le­fo­ni­ca, pour cou­vrir les zones les plus re­cu­lées du Pé­rou, dans les­quelles l’opé­ra­teur ne peut s’im­plan­ter.

MON­TRÉAL – CA­NA­DA / Une « em­preinte di­gi­tale » de la Terre pour dé­ni­cher des pla­nètes ha­bi­tables. Trou­ve­rat-on bien­tôt une autre pla­nète qui abrite la vie!? Pour mettre toutes les chances de notre cô­té, des as­tro­nomes de l’Uni­ver­si­té Mc­Gill ont créé un « spectre de tran­sit » de la Terre, c’est-à-dire une forme d’em­preinte di­gi­tale en lu­mière in­fra­rouge, com­po­sée de bio­si­gna­tures spé­ci­fiques, au­tre­ment dit des élé­ments clés qui per­mettent la vie (ozone, mé­thane…). Les cher­cheurs es­pèrent mul­ti­plier les chances de trou­ver une pla­nète abri­tant la vie en orien­tant leurs re­cherches sur la dé­tec­tion d’une em­preinte si­mi­laire.

JO­HAN­NES­BURG – AFRIQUE DU SUD / Une nou­velle es­pèce de di­no­saure dé­cou­verte... dans un mu­sée. Des pa­léon­to­logues de l’Uni­ver­si­té de Wit­wa­ters­rand ont pu­blié une étude ré­vé­lant qu’une es­pèce de di­no­saure in­con­nue se ca­chait par­mi les spé­ci­mens ex­po­sés dans la col­lec­tion de l’uni­ver­si­té. De nou­velles tech­no­lo­gies d’ana­lyse des os­se­ments ont per­mis d’éta­blir que l’ani­mal n’était pas un Mas­sos­pon­dy­lus, qui évo­luait il y a 180 mil­lions d’an­nées, mais un ani­mal bap­ti­sé Ng­we­vu int­lo­ko. Un peu plus vieux (200 mil­lions d’an­nées), ce­lui-ci pe­sait 300 kg, me­su­rait 4 mètres de long, et se nour­ris­sait sur­tout de plantes.

DU­BLIN – IR­LANDE / Un ai­mant qui at­tire les mi­cro­plas­tiques des océans. Il ve­nait d’avoir 18 ans… mais sa jeu­nesse n’a pas em­pê­ché le jeune ir­lan­dais Fionn Fer­rei­ra de ga­gner le prix Google Science Fair 2019. Sa trou­vaille : une sorte d’ai­mant à mi­cro­plas­tiques, ca­pable de les at­ti­rer à la sur­face de l’océan pour être col­lec­tés et re­cy­clés. La bourse, d’un mon­tant de 50!000 dol­lars, de­vra l’ai­der à pas­ser au dé­ve­lop­pe­ment in­dus­triel de son pro­duit, qui pour­rait sau­ver de nom­breux ani­maux, tels que les ba­leines ou les tor­tues, qui in­gèrent ces plas­tiques.

PA­RIS – FRANCE / Le ré­seau so­cial des­ti­né à l’em­ploi des plus dé­mu­nis. Com­ment ai­der ceux qui n’ont pas de ré­seau à se re­con­nec­ter au monde du tra­vail!? La star­tup En­tou­rage, spé­cia­li­sée dans l’aide aux sans-abri, a lan­cé en juillet der­nier Lin­ked out, un ré­seau so­cial si­mi­laire à LinkedIn, mais des­ti­né à l’em­ploi des plus pré­caires. L’ob­jec­tif : va­lo­ri­ser les com­pé­tences et « vi­ra­li­ser », grâce à la so­li­da­ri­té et les ré­seaux so­ciaux, le CV de per­sonnes éloi­gnées de l’em­ploi. 15 can­di­dats ont été sé­lec­tion­nés pour la phase d’ex­pé­ri­men­ta­tion, gé­né­rant 400 pro­po­si­tions d’em­ploi, et un CDI si­gné en août. Si l’ini­tia­tive se ré­vèle ef­fi­cace, d’autres pro­fils se­ront ajou­tés sur la pla­te­forme.

PÉ­KIN – CHINE / Une puce d’IA ré­vo­lu­tion­naire dans un vé­lo au­to­nome. Des cher­cheurs de l’Uni­ver­si­té Tsing­hua, à Pé­kin, ont mis au point une puce ré­vo­lu­tion­naire, nom­mée Tian­jic, qui as­so­cie des ré­seaux neu­ro­naux « clas­siques » et des sy­napses neu­ro­mor­phiques re­pro­dui­sant fi­dè­le­ment le fonc­tion­ne­ment d’un neu­rone hu­main. Ils l’ont in­té­grée dans un vé­lo au­to­nome qui peut dé­tec­ter les ob­jets en­vi­ron­nants, ré­pondre à des ins­truc­tions vo­cales, main­te­nir seul son équi­libre et évi­ter les obs­tacles. Chaque tâche fait in­ter­ve­nir un al­go­rithme dif­fé­rent, qui tournent tous en pa­ral­lèle dans un « cer­veau cen­tral ». La puce contient 40!000 neu­rones et 10 mil­lions de sy­napses et son dé­bit est jus­qu’à 100 fois su­pé­rieur aux puces clas­siques. Elle pour­rait équi­per les voi­tures au­to­nomes et les ro­bots mul­ti­tâches de de­main.

OSA­KA – JA­PON / Des pneus qui uti­lisent l’élec­tri­ci­té sta­tique pour ali­men­ter la voi­ture. Com­ment ré­cu­pé­rer l’éner­gie créée par les roues d’une voi­ture!? Le ja­po­nais Su­mi­to­mo a trou­vé une so­lu­tion : ex­ploi­ter l’élec­tri­ci­té sta­tique née de la fric­tion du pneu en mou­ve­ment. Le construc­teur a in­sé­ré dans un pneu stan­dard un boî­tier mu­ni de deux couches de ca­ou­tchouc re­cou­vertes d’une élec­trode, ain­si que deux films en contact l’un avec l’autre. Lorsque le pneu roule, il en­traîne une fric­tion entre les deux films, ce qui gé­nère une éner­gie qui peut être cap­tée et ré­cu­pé­rée pour faire fonc­tion­ner les équi­pe­ments de la voi­ture.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.