Un car­net de san­té nu­mé­rique pour vignes en dé­tresse

La Tribune Hebdomadaire - - OCCITANIE -

DA­TA

Frui­tion Sciences agrège et sim­pli­fie au maxi­mum les don­nées is­sues de la vigne, alors que le mé­tier se heurte de plus en plus aux aber­ra­tions cli­ma­tiques.

En rai­son du dé­rè­gle­ment cli­ma­tique, la mé­téo pro­duit des phé­no­mènes ja­mais vus dans l’agri­cul­ture fran­çaise. Lors des ca­ni­cules de juin, un vent ve­nu du Sa­ha­ra a lit­té­ra­le­ment brû­lé sur place 12 000 hec­tares de vignes dans l’Hé­rault et le Gard. Com­ment se pré­pa­rer à l’im­pré­vi­sible, sur­tout dans la vi­ti­cul­ture où l’an­ti­ci­pa­tion, de l’op­ti­mi­sa­tion phy­to­sa­ni­taire à la pré­pa­ra­tion des ven­danges, est un lourd en­jeu$? Frui­tion Sciences fait le pa­ri de réunir toutes les don­nées dis­po­nibles dans les do­maines vi­ti­coles pour fa­ci­li­ter la prise de dé­ci­sion.

À sa créa­tion en 2009, elle a d’abord pro­po­sé des ser­vices au­tour de cap­teurs pour l’ir­ri­ga­tion, ins­tal­lés dans une vigne pour mo­ni­to­rer son sta­tut hy­drique : l’ex­ploi­tant n’avait plus qu’à consul­ter son mo­bile pour ana­ly­ser ces don­nées et agir. En 2018, Frui­tion Sciences change de bu­si­ness mo­del avec son nou­veau pro­duit, bap­ti­sé « 360vi­ti », une pla­te­forme qui fonc­tionne comme un car­net de san­té nu­mé­rique de la vigne.

« Nous fonc­tion­nons comme un in­té­gra­teur de don­nées pour toutes les dé­ci­sions agro­no­miques, des re­le­vés mé­téo aux images aé­riennes en pas­sant par les cap­teurs, quel que soit le four­nis­seur. La pla­te­forme est aus­si com­pa­tible avec tous les mo­dèles de ma­la­die dis­po­nibles. Nous créons un gui­chet unique de la prise de dé­ci­sion », ré­sume Sé­bas­tien Payen, co­fon­da­teur de Frui­tion Sciences avec Thi­baut Scho­lasch.

IN­DI­CA­TEURS FA­CILES À MA­NIER

Fon­dée en Ca­li­for­nie, puis ins­tal­lée à Mont­pel­lier, l’en­tre­prise gère 170 clients à ce jour, dont 70 aux ÉtatsU­nis, où elle conserve une deuxième so­cié­té. Non seule­ment parce que le ter­ri­toire amé­ri­cain reste son ter­roir his­to­rique, mais aus­si parce que le taux d’adop­tion de ces tech­no­lo­gies semble plus ra­pide qu’en Eu­rope. « Les ex­ploi­tants amé­ri­cains ont l’ha­bi­tude d’uti­li­ser des images aé­riennes ou des cap­teurs, mais l’ap­proche de l’ag­tech reste peu ma­ture. Il y a par exemple très peu de trac­teurs équi­pés d’or­di­na­teurs de bord pour des opé­ra­tions géo­ré­fé­ren­cées : c’est un frein au dé­ve­lop­pe­ment de ces in­no­va­tions car les vi­ti­cul­teurs n’ont pas les moyens d’ap­pli­quer ce qui est me­su­ré », nuance Sé­bas­tien Payen. Com­ment le­ver ce frein$? En sim­pli­fiant au maxi­mum la don­née. C’est un chan­tier au­quel Frui­tion Sciences s’est at­ta­qué en re­joi­gnant les par­te­naires fon­da­teurs du Mas nu­mé­rique (lire page 8), près de Mont­pel­lier. Le site lui a per­mis de va­li­der sa pla­te­forme grâce à di­vers cas d’étude et l’aide dé­sor­mais à l’af­fi­ner. « Nous tra­vaillons sur la prise de dé­ci­sion, ce qui sup­pose de rendre la don­née plus ac­tion­nable. Il reste en­core du tra­vail à faire avec des in­di­ca­teurs très simples et fa­ciles à ma­nier par les vi­ti­cul­teurs », in­dique Sé­bas­tien Payen. Frui­tion Sciences s’en donne les moyens : l’en­tre­prise de 18 sa­la­riés, qui réa­lise un chiffre d’af­faires de 2 mil­lions d’eu­ros, s’ap­prête à le­ver 1 mil­lion d’eu­ros pour ac­cé­lé­rer sa crois­sance sur les mar­chés amé­ri­cains et fran­çais. En comp­tant aus­si sur le contexte, comme le fait Sé­bas­tien Payen : « Les tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion et de la com­mu­ni­ca­tion (TIC) vont s’im­po­ser car il y a des pres­sions ré­gle­men­taires pour ré­duire les trai­te­ments phy­to­sa­ni­taires. Ceux qui ne s’équipent pas vont se trou­ver dos au mur face au dé­rè­gle­ment cli­ma­tique. À une an­née aty­pique en 2018, mar­quée par les at­taques de mil­diou, a suc­cé­dé le coup d’échau­dage de la der­nière ca­ni­cule. Nous ne sommes plus dans des si­tua­tions nor­males, et il de­vient de plus en plus dif­fi­cile de bien trai­ter ou ir­ri­guer ».

nA. R.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.