TROIS IDÉES POUR SE PRÉ­PA­RER À LA SE­MAINE

La Tribune Hebdomadaire - - MON LUNDI -

À LIRE « DECONNECTE SI TU OSES »

À table, gar­dez-vous votre smar­phone à por­tée de main!? Twit­tez-vous à chaque nou­velle in­fo sans pour au­tant sa­voir si elle est vraie!? Si­non, mar­chez-vous dans la rue en li­sant vos no­ti­fi­ca­tions!? Ces ques­tions sont ex­traites du bi­lan de san­té nu­mé­rique pro­po­sé par le Di­gi­tal De­tox Ins­ti­tute afin de me­su­rer votre dé­pen­dance au nu­mé­rique. Une ini­tia­tive me­née par Co­co Brac de la Per­rière, qui dé­nonce dans son ou­vrage Dé­con­necte si tu oses les mé­faits du smart­phone et de l’hy­per­con­nexion sur la san­té, le bien-être, l’in­tel­li­gence, l’in­ter­ac­tion so­ciale, etc. Ce livre veut aus­si nous faire prendre conscience de l’in­fluence et la ma­ni­pu­la­tion qu’exerce le di­gi­tal. Sur­tout, il pro­pose des clés pour dé­con­nec­ter des tech­no­lo­gies et se re­con­nec­ter à soi. Co­co Brac de la Per­rière, Dé­con­necte si tu oses. Di­gi­tal dé­tox des heures de vie en +, Du­nod, 2019, 224 pages, 16,90 eu­ros.

À VOIR « CEUX QUI TRA­VAILLENT »

Peut-on gué­rir de l’alié­na­tion du tra­vail!? La ques­tion est po­sée par le pre­mier long-mé­trage d’An­toine Russbach. Ce jeune réa­li­sa­teur ra­conte l’his­toire de Franck, un cadre su­pé­rieur dé­voué corps et âme à son en­tre­prise, une grande com­pa­gnie ma­ri­time suisse. In­ter­pré­té par Oli­vier Gour­met, ce sa­la­rié se fait dé­bar­quer après avoir com­mis une faute pro­fes­sion­nelle. L’oc­ca­sion pour son em­ployeur de se dé­bar­ras­ser d’un cadre qui lui coûte trop cher et qui parle trop. Une fois li­cen­cié, Franck doit re­trou­ver du tra­vail et af­fron­ter l’hos­ti­li­té d’une fa­mille qu’il a mal cons­truite et qui n’ac­cepte pas de bais­ser son ni­veau de vie. La ré­demp­tion de Franck vien­dra peut-être de sa ben­ja­mine, dont l’in­no­cence et la joie de vivre sont res­tées in­tactes.

Ceux qui tra­vaillent, d’An­toine Russbach avec Oli­vier Gour­met, 1$h$42.

Sor­tie le 25 sep­tembre.

S’EN­GA­GER

TÉ­LÉ­PHO­NER

À DES PER­SONNES SEULES

On a tous un smart­phone en poche et quelques mi­nutes de temps libre le soir ou dans la jour­née. Par­tant de ce prin­cipe, l’as­so­cia­tion Au Bout du fil nous in­vite à ac­com­pa­gner par­tout en France des per­sonnes seules, âgées ou han­di­ca­pées. De quoi rompre leur so­li­tude en les ap­pe­lant ré­gu­liè­re­ment par té­lé­phone. Chaque vo­lon­taire s’en­gage à te­nir 10 conver­sa­tions par se­maine, soit en­vi­ron deux heures heb­do­ma­daires. Épau­lé par un ré­fé­rent de l’as­so­cia­tion qui a été créée en 2007, le bé­né­vole bé­né­fi­cie d’une for­ma­tion ini­tiale, avant ses pre­miers ap­pels. En­suite, il conti­nue à être for­mé en té­lé­con­fé­rence ou en salle. Bien sûr, des pré­re­quis sont po­sés!: avoir au moins 18 ans, une bonne élo­cu­tion et sur­tout ai­mer par­ta­ger avec au­trui.

Au bout du fil,

63, rue Vas­co-de-Ga­ma, 75015 Pa­ris. Tél. : 01 $70$ 55 $30 $69, www.au­bout­du­fil.org

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.