Le Next40 ré­vèle les sec­teurs phares de la tech fran­çaise

La Tribune Hebdomadaire - - TECHNOLOGI­ES -

PALMARÈS

Le se­cré­taire d’État au Nu­mé­rique, Cé­dric O, a ré­vé­lé la pre­mière sé­lec­tion du Next40, l’in­dice des qua­rante « meilleures » star­tups de la French Tech. Une pho­to­gra­phie des sec­teurs d'excellence de la French Tech.

LES SEPT LI­CORNES EN TÊTE D’AF­FICHE À SUIVRE

Éri­gées en exemple à suivre pour le reste de la French Tech, les sept li­cornes fran­çaises ont été in­té­grées d’of­fice au Next40. On y re­trouve donc le site de com­merce en ligne

(ex vente-pri­vee.com), le lea­der eu­ro­péen spé­cia­li­sé dans les ser­vices de cloud com­pu­ting la pla­te­forme de co­voi­tu­rage le cham­pion du strea­ming mu­si­cal ain­si que les trois nou­velles li­cornes de 2019 : la pla­te­forme de pho­tos re­tou­chées avec in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle le site de ren­dez-vous mé­di­caux et la suite lo­gi­cielle de ges­tion des achats

LES MARKETPLAC­ES EN FORCE

Le Next40 ré­vèle la puis­sance du mo­dèle de la mar­ket­place, ces pla­te­formes sur les­quelles des ven­deurs tiers peuvent écou­ler leurs pro­duits en s’ac­quit­tant d’une com­mis­sion, sur le mo­dèle d’Ama­zon. On re­trouve ain­si (pro­duits élec­tro­niques re­con­di­tion­nés), (voyage sur-me­sure), (bri­co­lage et jar­di­nage) et

(ac­ces­soires et vê­te­ments de luxe d'oc­ca­sion). quant à elle, construit les places de mar­ché de ses clients, et leur pro­pose éga­le­ment des ou­tils de ges­tion.

LA FINTECH BIEN REPRÉSENTÉ­E

Au pre­mier se­mestre 2019, signe de sa belle dy­na­mique, la fintech fran­çaise a le­vé 354 mil­lions d’eu­ros, et ses lo­co­mo­tives in­tègrent do­ré­na­vant le Next40. On compte ain­si (as­su­rance san­té et pré­voyance 100#% en ligne à des­ti­na­tion des en­tre­prises),

(dé­tec­tion de la (prêt par­ti­ci­pa­tif), (cré­dit en ligne) et (pla­te­forme de paie­ment, or­ches­tra­tion et pré­pa­ra­tion des com­mandes). Le lea­der des in­fra­struc­tures pour les cryp­to­mon­naies à des­ti­na­tion des par­ti­cu­liers et des en­tre­prises

vient com­plé­ter le ta­bleau. fraude),

SUC­CÈS FRAN­ÇAIS DANS LA « RH TECH » ET LE MAR­KE­TING

Moins connues du grand pu­blic, les pé­pites qui di­gi­ta­lisent la ges­tion des res­sources hu­maines équipent pour­tant de nom­breuses en­tre­prises, à l’image des pla­te­formes et

les aide à re­cru­ter de jeunes di­plô­més, tan­dis que

au­to­ma­tise le trai­te­ment des dé­penses, que op­ti­mise le tra­vail col­la­bo­ra­tif, et que

forme les col­la­bo­ra­teurs aux nou­veaux mé­tiers. Le sec­teur du mar­ke­ting est aus­si très bien re­pré­sen­té avec (ou­tils de ges­tion du mar­ke­ting di­gi­tal), (amé­lio­ra­tion de l’ex­pé­rience client),

(chat­bots de vente) et

(un des lea­ders mon­diaux de la dis­tri­bu­tion mu­si­cale nu­mé­rique).

PER­CÉE DES « DEEPTECH »

Quelques pé­pites de ce sec­teur émergent et stra­té­gique pour la France – puis­qu’il s’agit d’in­no­va­tions de rup­ture – se glissent dans l’in­dice. On y re­trouve les tech­no­lo­gies bre­ve­tées d'Ÿn­sect (nour­ri­ture et fer­ti­li­sants à base d'in­sectes), de (dis­po­si­tifs mé­di­caux connec­tés), l'or­di­na­teur dé­ma­té­ria­li­sé pro­po­sé sur abon­ne­ment par ou la connec­tique em­bar­quée de (par ailleurs un des lea­ders eu­ro­péens de l'In­ter­net des ob­jets).

En­fin, les autres pé­pites in­carnent la di­ver­si­té de l’excellence tech­no­lo­gique du pays. est le seul cham­pion fran­çais de la cy­ber­sé­cu­ri­té.

s’est fait un nom dans le sec­teur ul­tra-concur­ren­tiel du jeu vi­déo.

trans­forme les mé­tiers du BTP. Du cô­té des nou­veaux usages,

loue des scoo­ters élec­triques, veut s’im­po­ser comme le fran­çais, tente d’im­po­ser l’usage du smart­phone re­con­di­tion­né, et

per­met l’échange tem­po­raire de mai­sons, dans le sillage du suc­cès d'Airbnb.

F.M

n

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.