« La pres­sion concerne la pro­blé­ma­tique de l’em­bal­lage, de l’éner­gie, du trai­te­ment des dé­chets et du bien-être ani­mal »

La Tribune Hebdomadaire - - OCCITANIE -

VINCENT LA­GARDE, DI­REC­TEUR GÉ­NÉ­RAL DE L’AS­SO­CIA­TION RÉ­GIO­NALE DES EN­TRE­PRISES AGROA­LI­MEN­TAIRES D’OC­CI­TA­NIE

compte près de 80"000 hec­tares de pro­duc­tion de lé­gu­mi­neuses à graines et l’am­bi­tion de la dé­marche Fi­leg est d’at­teindre au cours des pro­chaines an­nées le cap des 200"000 hec­tares. Une aug­men­ta­tion de ce type de pro­duc­tion se­ra alors en adé­qua­tion avec la de­mande crois­sante en pro­téines vé­gé­tales. Se­lon le rap­port « Agri­cul­ture-In­no­va­tion 2025 » réa­li­sé par le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture, la consom­ma­tion de cette pro­téine de­vrait connaître une hausse de 30"% entre son ni­veau de 2010 et ce­lui de 2030.

En ré­dui­sant sa consom­ma­tion de pro­téines ani­males au pro­fit de la vé­gé­tale, le consom­ma­teur veut ain­si pré­ser­ver l’en­vi­ron­ne­ment des re­jets de mé­thane liés à la di­ges­tion du bé­tail et du sto­ckage de fu­mier : l’éle­vage bo­vin concentre en ef­fet la ma­jo­ri­té des re­jets de gaz à ef­fet de serre de la fi­lière agroa­li­men­taire. Néan­moins, la trans­for­ma­tion de notre mode d’ali­men­ta­tion et sa fi­lière d’ap­pro­vi­sion­ne­ment ont un coût, ame­né à être par­ta­gé entre tous. « Le pro­blème est que nous avons des pro­duits ali­men­taires qui ne sont pas payés à leur juste va­leur. Au­pa­ra­vant, l’ali­men­ta­tion re­pré­sen­tait de 40 à 50#% des dé­penses d’un mé­nage, mais, au­jourd’hui, ce chiffre est re­tom­bé à 14#%. Dès lors, si le consom­ma­teur tient à bé­né­fi­cier d’un sys­tème ver­tueux pour l’en­vi­ron­ne­ment, il de­vra être prêt à payer des ali­ments un peu plus chers qu’ac­tuel­le­ment, dans un sys­tème ga­gnant pour les pro­duc­teurs, les trans­for­ma­teurs, les dis­tri­bu­teurs et lui-même », conclut Vincent de La­garde.

n

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.