Nu­tri­tion & San­té surfe sur le boom du « tout vé­gé­tal »

REVEL Pion­nier dans les pro­téines vé­gé­tales, le groupe d’ali­men­ta­tion dié­té­tique a im­po­sé dans les grandes sur­faces son steak sans viande. Avant de s’at­te­ler bien­tôt aux pro­duits sans pois­son.

La Tribune Hebdomadaire - - OCCITANIE - FLORINE GALÉRON

ÀNu­tri­tion & San­té, groupe de 1!800 sa­la­riés (dont un mil­lier en France), on n’a pas at­ten­du la ten­dance vé­gane pour se po­si­tion­ner sur les al­ter­na­tives à la viande. Fon­dée en 1972 à Revel, au sud-est de la Haute-Ga­ronne, la so­cié­té s’est très vite po­si­tion­née sur des bis­cuits dié­té­tiques sans sucre et sans glu­ten avec des marques comme Ger­blé. Cette ac­ti­vi­té re­pré­sente au­jourd’hui 77 % de son chiffre d’af­faires, le quart res­tant pro­ve­nant de la vente d’ali­ments bio ou à base de pro­téines vé­gé­tales. « De­puis vingt ans, nous fa­bri­quons des ga­lettes vé­gé­tales, rap­pelle So­phie Cas­sou, di­rec­trice mar­ke­ting sur la branche al­ter­na­tive vé­gé­tale. Nous avons été les pre­miers fin 2015 à lan­cer des ali­ments si­mi­li carne [comme le steak vé­gé­tal, ndlr]. Au­jourd’hui, nous sommes nu­mé­ro 2 sur ce cré­neau, der­rière Her­ta, qui est en­tré sur le mar­ché avec de gros moyens. Les marques dis­tri­bu­teurs s’y sont mises aus­si, ce qui a per­mis de dé­mo­cra­ti­ser ces pro­duits. »

DEUX FOIS PLUS DE SUC­CÈS EN FRANCE QU’EN ES­PAGNE

Pour mettre au point ses steaks vé­gé­taux, Nu­tri­tion & San­té a dû in­ves­tir dans des ma­chines spé­cia­le­ment conçues pour réa­li­ser le pro­ces­sus d’in­té­gra­tion de pro­téines dans des ali­ments qui imitent la tex­ture de la viande. Face à l’es­sor du mar­ché, l’en­tre­prise a aus­si pous­sé les murs. « Notre site de Revel était ar­ri­vé à sa­tu­ra­tion, à tel point que nous étions obli­gés de li­mi­ter les vo­lumes de pro­duc­tion. Nous avons in­ves­ti 20 mil­lions d’eu­ros pour dou­bler notre ca­pa­ci­té de fa­bri­ca­tion sur le trai­teur vé­gé­tal, nous sommes pas­sés de 3#800 à 6#000 mètres car­rés, avec la pos­si­bi­li­té d’y pro­duire 65 mil­lions d’uni­tés par an », dé­taille Luis Uribe, di­rec­teur gé­né­ral France de Nu­tri­tion & San­té. L’en­tre­prise re­marque d’ailleurs que les al­ter­na­tives vé­gé­tales « ont deux fois plus de suc­cès en France qu’en Es­pagne », où est ins­tal­lée l’une des quatre fi­liales du groupe.

« Le mar­ché est en plein boom et évo­lue très ra­pi­de­ment avec un consom­ma­teur qui, pour le vé­gé­tal, était en­core orien­té, il y a une di­zaine d’an­nées, sur le bio ou sur des niches. Nous sommes pas­sés de quelques ré­fé­rences can­ton­nées dans les rayons dié­té­tique et bio à une réelle mise en avant du trai­teur vé­gé­tal en grande dis­tri­bu­tion, où Nu­tri­tion & San­té vend 70 % de ses pro­duits, le res­tant étant com­mer­cia­li­sé dans les ma­ga­sins spé­cia­li­sés. Ce­la a per­mis au mar­ché de gros­sir. Par ailleurs, le flexi­ta­risme [consom­ma­tion moindre de viande et de pois­son] est au­jourd’hui en plein es­sor et concerne entre 30 et 40 % de la po­pu­la­tion fran­çaise », ob­serve So­phie Cas­sou.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.