« Conte­nir le risque in­dus­triel en pour­sui­vant la mé­dia­tion »

La Tribune Hebdomadaire - - L’ENQUÊTE -

AUVERGNE - R H Ô N E -A L P E S

Théâtre de l’un des pre­miers in­ci­dents tech­no­lo­giques, la ville de Fey­zin, dans la Val­lée de la chi­mie, a mis en place en 2009 une Confé­rence ri­ve­raine. Quel est l’ob­jec­tif de la Confé­rence ri­ve­raine"? Com­ment fonc­tionne-telle"?

Elle per­met de ré­pondre aux ques­tion­ne­ments des ri­ve­rains, d’ex­pli­quer com­ment les in­dus­triels tra­vaillent, à quoi cor­res­pondent les dé­ga­ge­ments de fu­mée par exemple. Dans ce cadre, des vi­sites d’usines sont or­ga­ni­sées. On peut y po­ser n’im­porte quel type de ques­tions, la mé­dia­tion est as­su­rée par une per­sonne neutre, qui as­sure le bon res­pect du dia­logue. Ce dis­po­si­tif per­met la trans­pa­rence. C’est un ou­til in­té­res­sant pour tra­vailler la ques­tion de l’alerte. La confé­rence nous per­met de dé­tailler et de sen­si­bi­li­ser les ha­bi­tants aux risques mais aus­si de leur ex­pli­quer à quoi ils doivent s’at­tendre. Elle mo­bi­lise en moyenne 30 per­sonnes, deux à trois fois par an. Le pu­blic change en fonc­tion de l’ordre du jour.

L’ou­til est-il ef­fi­cace"?

Nous es­ti­mons que oui. L’éva­lua­tion de ce dis­po­si­tif montre que ce­la a bien fonc­tion­né, que les ri­ve­rains sont mieux for­més aux risques. Ce­la ne veut pas for­cé­ment dire qu’ils sont moins in­quiets, mais qu’ils savent où ob­te­nir des ré­ponses. Ils sont plus concer­nés par les risques. Chaque pre­mier mer­cre­di, les gens savent que les si­rènes sont tes­tées. Ce­la vient leur rap­pe­ler où ils vivent. D’ailleurs, nous ré­flé­chis­sons à étendre cette confé­rence à d’autres com­munes et de lan­cer une confé­rence dans la val­lée de la chi­mie.

Com­ment faire co­ha­bi­ter in­dus­trie à risque et ha­bi­ta­tion"?

Je crois au « en même temps »%: conte­nir le risque in­dus­triel tout en pour­sui­vant la mé­dia­tion. Les in­dus­triels de la Val­lée ont consa­cré 500 mil­lions d’eu­ros en dix ans à cette ques­tion. Sur cette pé­riode, la Mé­tro­pole de Lyon a par ailleurs consa­cré 40 mil­lions d’eu­ros aux aides à la mise en sé­cu­ri­té des lo­ge­ments. L’autre voie, c’est d’ac­com­pa­gner la trans­for­ma­tion pro­gres­sive du sec­teur, vers une in­dus­trie chi­mique plus ver­tueuse, éco­ef­fi­cace. Par exemple, nous tra­vaillons sur des solutions de re­cy­clage du plas­tique à l’in­fi­ni. Nous fa­vo­ri­sons éga­le­ment de nou­velles ins­tal­la­tions en ins­tau­rant une co­ha­bi­ta­tion entre tous.

La raf­fi­ne­rie de Fey­zin, dans la mé­trople de Lyon, a connu un in­ci­dent ma­jeur en 1966, fai­sant 18 vic­times.

n

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.