Ra­dio­gra­phie d’un suc­cès.

La Tribune Languedoc-Roussillon - - Sommaire -

Smoove, le spé­cia­liste hé­raul­tais du vé­lo en libre ser­vice, vient de ra­fler le très convoi­té mar­ché des Vé­lib’ pa­ri­siens au nez et à la barbe du géant Jc­de­caux.

GE­NÈSE D’UN PE­TIT POU­CET

Créée en 2008, Smoove a ins­tal­lé son siège so­cial à Saint-ge­ly-du-fesc (34) et son bu­reau d’étude à Oul­lins (69), et compte au­jourd’hui 45 sa­la­riés. Spé­cia­liste du vé­lo en libre ser­vice (VLS), elle dé­marre avec le mar­ché mont­pel­lié­rain Vé­lo­magg’. « En 2007, tous les trans­por­teurs s’in­ter­ro­geaient sur la mo­bi­li­té en ville, car Pa­ris ve­nait de se lan­cer 18 000 Vé­lib’ », se sou­vient son P-dg, Laurent Mer­cat. Au­jourd’hui, Smoove équipe Avignon, Va­lence, Saint-étienne, Gre­noble, Cha­lon-sur-saône, Bel­fort, Lo­rient, Stras­bourg ou Cler­mont-fer­rand. Mais aus­si Mos­cou (un contrat de 5 M€, 3 500 vé­los, 350 sta­tions) en 2014, qui lui offre vi­si­bi­li­té et trem­plin. De­puis, ses vé­los roulent éga­le­ment à Van­cou­ver, Hel­sin­ki, Mar­ra­kech, Chi­ca­go, Bang­kok, Cor­fou ou au Ka­za­khs­tan. Soit 715 sta­tions-vé­los, 8 800 VLS et 13 000 vé­los de lo­ca­tion longue du­rée, dans 14 pays. Ses vé­los sont as­sem­blés à Ma­che­coul et La Roche-sur-yon, met­tant 120 sous-trai­tants à contri­bu­tion.

VÉ­LO IN­TEL­LI­GENT

Smoove se dif­fé­ren­cie sur son pro­duit : du mo­bi­lier de sta­tion­ne­ment pas­sif sans ali­men­ta­tion élec­trique et des vé­los ac­tifs équi­pés d’une « smoove box » au­to­nome en éner­gie, car re­char­gé par la dy­na­mo. Cette tech­no­lo­gie, pro­té­gée par un bre­vet in­ter­na­tio­nal, donne aus­si un ac­cès di­rect et ra­pide au vé­lo sans clef ni to­tem (ac­ti­va­tion par carte ou smart­phone), et dote le vé­lo d’un sys­tème an­ti­vol et an­ti-van­da­lisme so­phis­ti­qué. Elle per­met éga­le­ment de rendre un vé­lo dans une sta­tion dé­jà pleine, en l’ac­cro­chant à un autre, grâce à une fonc­tion­na­li­té de sur-ca­pa­ci­té. S’ajoutent des so­lu­tions lo­gi­cielles pour la ges­tion des vé­los, des abon­nés, des lo­ca­tions, des paie­ments et leur in­té­gra­tion dans des sys­tèmes d’in­for­ma­tion tiers, no­tam­ment liés à l’offre de tran­sports mul­ti­mo­dal d’une col­lec­ti­vi­té. Ce sont no­tam­ment ces in­no­va­tions qui vont don­ner à Smoove l’ac­cès au très convoi­té mar­ché des Vé­lib’ pa­ri­siens, en plus d’un prix plus in­té­res­sant...

Le spé­cia­liste hé­raul­tais du vé­lo en libre ser­vice a fait la une de la presse na­tio­nale quand il a ra­flé le très convoi­té mar­ché des Vé­bib’ pa­ri­siens au géant Jc­de­caux, le 12 avril der­nier. Un contrat de 600 M€ sur quinze ans, que Smoove a rem­por­té avec ses par­te­naires du con­sor­tium Smoo­ven­go, et qui va gran­de­ment chan­ger la donne pour la pe­tite en­tre­prise...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.