Le dé­fri­cheur.

La Tribune Languedoc-Roussillon - - Sommaire - An­tho­ny Rey

Les pro­grès réglementaires et tech­no­lo­giques fa­vo­ri­sant l’au­to­con­som­ma­tion élec­trique an­noncent un bou­le­ver­se­ment ma­jeur. Le point avec Gré­go­ry Del­motte, spé­cia­liste de l’éner­gie en cir­cuit court.

LLe 15 fé­vrier 2017 est une date que les pro­fes­sion­nels des éner­gies re­nou­ve­lables (ENR) guet­taient fé­bri­le­ment. La loi re­la­tive à l’au­to­con­som­ma­tion élec­trique a en­fin été vo­tée par les dé­pu­tés, après une or­don­nance sur ce thème dé­jà adop­tée en 2016. « Jus­qu’ici il fal­lait re­vendre l’éner­gie pro­duite par des pan­neaux pho­to­vol­taïques ins­tal­lés sur une mai­son au ré­seau na­tio­nal, mais au­jourd’hui, il est per­mis et il de­vient plus in­té­res­sant d’au­to­con­som­mer », tra­duit Gré­go­ry Del­motte, fon­da­teur de Com­watt, fa­bri­cant d’une box pour l’au­to­con­som­ma­tion. En ef­fet, l’état veut in­ci­ter les Fran­çais à faire le saut : pour une mai­son fa­mi­liale, un pro­jet d’ins­tal­la­tion à 10 000 € peut don­ner droit à 3 000 € d’avan­tages fis­caux. À ce prix, le taux de re­tour sur in­ves­tis­se­ment, qui va­riait de 7 à 11 ans, se si­tue dé­sor­mais dans un étiage de 7 à 5 ans. « On s’ache­mine vers un mo­dèle à l’al­le­mande, où 30 % de l’élec­tri­ci­té pro­vient des ENR, et 70 % de cette éner­gie est pro­duite par les par­ti­cu­liers et les PME, et non plus les grands opé­ra­teurs na­tio­naux, pour­suit Gré­go­ry Del­motte. C’est le phé­no­mène de la dé­cen­tra­li­sa­tion de l’éner­gie, une évo­lu­tion ma­jeure car elle in­duit un change

© ment de mo­dèle et de tech­no­lo­gie. »

UNE NOU­VELLE RÉ­SI­LIENCE

Le sys­tème exis­tant tourne en­core sur un mo­dèle cen­tra­li­sé : les villes consomment une élec­tri­ci­té pro­duite par l’une des 60 cen­trales nu­cléaires fran­çaises, par­fois dis­tante de plu­sieurs cen­taines de ki­lo­mètres. Par com­pa­rai­son, l’au­to­con­som­ma­tion fonc­tionne en cir­cuit court. « Il se­ra tou­jours moins cher de re­vendre à son voi­sin, plu­tôt que tra­ver­ser la France », in­siste Gré­go­ry La­motte. En ef­fet, l’un des der­niers ar­rê­tés pris par Sé­go­lène Royal, ex-mi­nistre de l’en­vi­ron­ne­ment, concerne l’au­to­con­som­ma­tion col­lec­tive : il est dé­sor­mais pos­sible de re­vendre cette élec­tri­ci­té au sein d’un même îlot ou d’un même quar­tier. « Ce­la crée des so­li­da­ri­tés, et sur­tout, ce­la ren­force la ré­si­lience des ter­ri­toires, juge Gré­go­ry La­motte. Que se pas­se­ra-t-il si une forte sé­che­resse pro­voque des pro­blèmes de re­froi­dis­se­ment de nos cen­trales ? Si la Rus­sie, pour des mo­tifs géo­po­li­tiques, dé­cide de cou­per notre ap­pro­vi­sion­ne­ment en gaz ? Une vraie pro­duc­tion lo­cale per­met de ré­duire ces aléas. » Par ailleurs, la dé­cen­tra­li­sa­tion de l’éner­gie pro­gresse en même temps que la tech­no­lo­gie. Car même dans les ENR, les pro­grès s’en-

Quand Google pro­met d’uti­li­ser une élec­tri­ci­té 100 % verte dès 2017, c’est le signe que le sec­teur des éner­gies re­nou­ve­lables connaît une ac­cé­lé­ra­tion ma­jeure. Le Mont­pel­lié­rain Gré­go­ry Del­motte, tru­blion de l’éner­gie dé­cen­tra­li­sée, ana­lyse les sauts réglementaires et tech­no­lo­giques que la France doit faire pour ne pas lais­ser fi­ler ce train.

chaînent. Se­lon Gré­go­ry La­motte, on glose beau­coup sur les bat­te­ries Tes­la (pré­sen­tées en grande pompe par le fon­da­teur du construc­teur au­to­mo­bile, Elon Musk, en 2016), qui ouvrent en­fin la voie au sto­ckage de l’élec­tri­ci­té, mais le sys­tème est en­core pro­hi­bi­tif.

RÉ­VO­LU­TION DES USAGES

Or il existe dé­jà un moyen per­met­tant de s’af­fran­chir du sur­coût lié au sto­ckage : l’in­ter­net de l’éner­gie. Les tech­no­lo­gies nu­mé­riques per­mettent non seule­ment de mettre cette éner­gie en par­tage, mais sur­tout de la consom­mer là où il le faut, quand il le faut. « Il est pos­sible de dé­pla­cer la con­som­ma­tion, de sorte que les ap­pa­reils élec­triques consomment l’éner­gie au bon mo­ment », pré­cise-t-il. La box fa­bri­quée par son en­tre­prise, Com­watt, fait l’ob­jet d’amé­lio­ra­tions conti­nues, avec l’ajout fré­quent d’al­go­rithmes, qui per­mettent de mo­dé­li­ser l’équi­pe­ment de la mai­son et de syn­chro­ni­ser en temps réel la con­som­ma­tion et la pro­duc­tion (in­ter­mit­tente) d’élec­tri­ci­té four­nie par les pan­neaux pho­to­vol­taïques. Et à la fa­çon de Google, dont l’ef­fi­ca­ci­té est liée au nombre de re­quêtes qu’il re­çoit, plus le parc d’uti­li­sa­teurs aug­mente (Com­watt gère 5 000 clients à ce jour), plus les al­go­rithmes sont puis­sants… Pro­chaine ré­vo­lu­tion : celle des usages. Com­watt pré­pare, en par­te­na­riat avec un dis­tri­bu­teur de taille mon­diale, la vente en ligne de packs com­plets, in­cluant la pose à do­mi­cile avec un ré­seau d’ins­tal­la­teurs agréés. L’ob­jec­tif est, en quelque sorte, de rendre l’au­to­con­som­ma­tion aus­si fa­cile que l’achat d’un for­fait mo­bile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.