L’ob­jet tech­no.

L’OR­DI­NA­TEUR DE PLON­GÉE DE THA­LA­TOO

La Tribune Languedoc-Roussillon - - Sommaire -

Tha­la­too a créé un or­di­na­teur de plon­gée ré­vo­lu­tion­naire, avec un af­fi­chage par ho­lo­grammes flot­tant de­vant l’uti­li­sa­teur.

Àl’image de nom­breux sports, la plon­gée de­vient tou­jours plus connec­tée. Mais l’en­vi­ron­ne­ment aqua­tique com­plique les choses : les GPS fonc­tionnent mal car les ondes élec­tro­ma­gné­tiques ne passent pas un mètre de pro­fon­deur, l’af­fi­chage di­gi­tal in­té­gré à cer­tains masques bloque une par­tie de la vi­sion… La start-up Tha­la­too, fon­dée à Mont­pel­lier par deux in­gé­nieurs tren­te­naires pas­sion­nés de plon­gée, a ré­so­lu l’équa­tion avec le pre­mier or­di­na­teur de plon­gée à af­fi­chage tête haute.

UN HO­LO­GRAMME FLOT­TANT

Le dis­po­si­tif se clipse sur le haut du masque, comme une lampe fron­tale. Il vient alors po­si­tion­ner un com­po­sant op­tique de­vant l’oeil gauche. Et la ma­gie opère : l’or­di­na­teur af­fiche les don­nées de plon­gée comme une image vir­tuelle, qui flotte lit­té­ra­le­ment à 2 m de­vant le plon­geur, à la fa­çon d’un ho­lo­gramme.

L’avan­tage le plus évident est qu’il peut se ser­vir de ses deux mains, sou­ligne le co­fon­da­teur de Tha­la­too, Bo­ris Lar­che­vêque. C’est non né­gli­geable pour un mo­ni­teur dans le cadre d’un cours de plon­gée, par exemple. » Les in­di­ca­teurs af­fi­chables sont la pro­fon­deur et le temps de plon­gée, la tem­pé­ra­ture de l’eau, et les in­for­ma­tions cal­cu­lées par les al­go­rithmes em­bar­qués pour sé­cu­ri­ser le plon­geur (vi­tesse de re­mon­tée, pa­lier de dé­com­pres­sion, etc.). « Il est aus­si plus simple de gar­der son cap, pour­suit Bo­ris Lar­che­vêque. En théo­rie, un tel de­gré de pré­ci­sion sup­po­se­rait de te­nir une bous­sole droit de­vant soi, ce qui est peu pra­tique. Avec notre sys­tème, l’orien­ta­tion du plon­geur est bien meilleure. »

UNE COM­MU­NAU­TÉ MO­BI­LI­SÉE

Créée au sein de l’ins­ti­tut d’élec­tro­nique et des sys­tèmes (UM-CNRS), Tha­la­too a va­li­dé l’en­semble des cap­teurs et la par­tie op­tique de sa so­lu­tion. La start-up fi­na­lise un pre­mier pro­to­type, et en pré­voit un deuxième do­té d’un de­si­gn plus pous­sé, en co­opé­ra­tion avec des plon­geurs sol­li­ci­tés pour tes­ter le sys­tème. « Il n’y a que six mil­lions de pra­ti­quants dans le monde, c’est une pe­tite com­mu­nau­té, in­dique Bo­ris Lar­che­vêque. Mais 250 d’entre eux sont dé­jà pré­ins­crits sur notre site pour nous ai­der à fi­nir les tests. » Jouant sur ce ré­flexe af­fi­ni­taire, Tha­la­too a aus­si lan­cé une cam­pagne de crowd­fun­ding (100 000 €) pour amor­cer la fa­bri­ca­tion, pré­vue pour fin 2017. « Nous n’avons pas vou­lu faire de cam­pagne sur une simple idée : trop de concepts fi­nan­cés de cette fa­çon n’abou­tissent ja­mais, dé­clare Em­ma­nuel Bre­non, l’autre co­fon­da­teur. La col­lecte nous ser­vi­ra à lan­cer l’in­dus­tria­li­sa­tion de la pre­mière sé­rie. Et nous tra­vaille­rons uni­que­ment avec des four­nis­seurs lo­caux ou na­tio­naux, car la fa­bri­ca­tion en France, sur de pe­tits vo­lumes, ne coûte pas aus­si cher qu’on le dit par­fois… » An­tho­ny Rey

La start-up mont­pel­lié­raine Tha­la­too dé­ve­loppe une tech­no­lo­gie des­ti­née à sé­cu­ri­ser la plon­gée de loi­sir en fa­ci­li­tant l’ac­cès à plu­sieurs don­nées vi­tales. Ce sys­tème d’af­fi­chage fonc­tionne par ho­lo­grammes… flot­tant de­vant le plon­geur.

FORME TRI­AN­GU­LAIRE

Avec six bars de pres­sion sup­plé­men­taires s’exer­çant sur le plon­geur à par­tir de 60 m, le sys­tème doit in­clure un boî­tier as­sez so­lide. Le tra­vail sur les ma­té­riaux et le choix d’une sec­tion tri­an­gu­laire, adap­tée à la ré­sis­tance mé­ca­nique de l’eau, ré­pondent à cet ob­jec­tif.

L’ÉCRAN BI­NÔME

La plon­gée se pra­ti­quant à deux, un écran tourné vers l’avant per­met la lec­ture des in­for­ma­tions vi­tales du plon­geur par le bi­nôme. Une me­sure de sé­cu­ri­té en cas de pa­nique ou d’hy­per­ven­ti­la­tion du pre­mier, qui fa­ci­lite la prise en charge par le se­cond.

LE SYS­TÈME OP­TIQUE

Le com­po­sant po­si­tion­né de­vant l’oeil in­clut une len­tille, qui fonc­tionne avec un pro­jec­teur op­tique. En réa­li­té, il n’y a pas de dis­tance avec l’image flot­tant de­vant le plon­geur : c’est le cer­veau qui ré­in­ter­prète l’af­fi­chage, car il ne conçoit pas des chiffres sans sup­port.

DU SUR-ME­SURE

Le boî­tier in­tègre plu­sieurs bou­tons pour la na­vi­ga­tion, sur l’écran bi­nôme no­tam­ment : ils sont fa­bri­qués sur me­sure pour as­su­rer l’étan­chéi­té du sys­tème. Sur le cô­té gauche, un « trou » a été amé­na­gé pour pla­cer le cap­teur de pres­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.