J’ai ap­pris la ri­gueur, l’es­prit d’équipe

La Tribune Languedoc-Roussillon - - Politique Députés -

« J’ai ap­pris la ri­gueur, l’es­prit d’équipe. Tant qu’un match n’est pas fi­ni, rien n’est per­du, et on ne peut pas tou­jours ga­gner. » Voi­là les le­çons que l’an­cienne foot­bal­leuse du MHSC a ti­ré de ce pan de sa vie et qui pour­raient bien l’ins­pi­rer en tant que nou­velle dé­pu­tée. À 50 ans, Pa­tri­cia Mi­ral­lès n’est pas no­vice en po­li­tique. En­car­tée au Par­ti so­cia­liste pen­dant quinze ans, elle le quitte pour suivre le dis­si­dent Sau­rel… Se­cré­taire à la mai­rie de Mont­pel­lier de­puis 2002 (où Georges Frêche, alors maire, l’avait faite en­trer), Pa­tri­cia Mi­ral­lès se met en dis­po­ni­bi­li­té pour ac­com­pa­gner la cam­pagne des mu­ni­ci­pales de Phi­lippe Sau­rel en 2014. Élue conseillère dé­par­te­men­tale en 2015, elle dé­mis­sionne de ses man­dats à la Ville et à la Mé­tro­pole. De­puis, elle a aus­si lâ­ché son man­dat au Dé­par­te­ment. « Je se­rai une dé­pu­tée à temps plein, dé­clare-t-elle. Je reste conseillère mu­ni­ci­pale et mé­tro­po­li­taine, mais sans dé­lé­ga­tion. Il est im­por­tant de conti­nuer à connaître les dos­siers, et c’est com­pli­qué d’être cou­pé du mun­dillo mu­ni­ci­pal. » À l’as­sem­blée na­tio­nale, cette fille de ra­pa­triés d’al­gé­rie fait par­tie de la Com­mis­sion de la dé­fense na­tio­nale et des forces ar­mées. « J’avais be­soin de com­prendre com­ment la France fonc­tionne en ma­tière de sé­cu­ri­té. En tant que pe­tite-fille d’an­cien com­bat­tant, je vou­lais pas­ser par là. » Por­tée par son ad­mi­ra­tion pour Georges Frêche, elle dé­clare : « Je fe­rai hon­neur à cette fonc­tion, comme il m’a ap­pris à faire de la po­li­tique, dans le res­pect du mi­li­tant, de l’élec­teur… Quand j’ai eu l’in­ves­ti­ture d’en Marche, j’ai vou­lu ren­con­trer tous les Mar­cheurs. Je suis dans la construc­tion ». C. C.

PA­TRI­CIA MI­RAL­LÈS (LREM), DÉ­PU­TÉE DE L’HÉ­RAULT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.