Ifeel­goods, la star­tup qui met de bonne hu­meur

La Tribune Provence-Alpes-Côte d'Azur - - SMART CITY MARSEILLE -

C’ est en 2010 que Mi­chael Amar crée dans la Si­li­con Val­ley sa pe­tite en­tre­prise, qu’il bap­tise du joyeux nom d’Ifeel­goods, une pla­te­forme qui per­met aux marques de ré­com­pen­ser leurs au­diences (clients, uti­li­sa­teurs, sa­la­riés…) ou de dé­dom­ma­ger les clients mé­con­tents par des ca­deaux aus­si va­riés que des mor­ceaux de mu­sique à té­lé­char­ger, des bons d’achat… mais des ca­deaux per­son­na­li­sés. Ce n’est pas sa pre­mière ex­pé­rience d’en­tre­pre­neur. Il dé­bute ain­si en 1994, dé­jà sur le Net. Il crée en­suite trois so­cié­tés qu’il fu­sionne puis qu’il re­vend en 2007, juste avant de s’en­vo­ler pour les États-Unis en 2008. Si Ifeel­goods se dé­ve­loppe, c’est des deux cô­tés de l’At­lan­tique. En juin 2016, le Groupe Up, ex-Chèque Dé­jeu­ner, entre au ca­pi­tal, nour­ris­sant ain­si pour moi­tié la le­vée de fonds fi­na­li­sée pour un mon­tant de 6 mil­lions d’eu­ros. En fé­vrier der­nier, une opé­ra­tion de crois­sance ex­terne fait pas­ser Ma Carte Ca­deau dans le gi­ron d’Ifeel­goods. Au­jourd’hui, Mi­chael Amar conti­nue de gé­rer sa (plus si) pe­tite en­tre­prise, pour la­quelle il né­go­cie les ac­cords de dis­tri­bu­tion à l’in­ter­na­tio­nal. Outre son rôle de membre du board de Sta­tion F, il est am­bas­sa­deur de la French Tech et conseille un fonds de ca­pi­tal-risque fran­co-chi­nois, Ca­thay In­no­va­tion. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.