COGOFLY

Le BlaB­laCar des globe-trot­teurs

La Tribune Provence-Alpes-Côte d'Azur - - SMART CITY MARSEILLE -

Com­bler un manque, re­lier les voya­geurs entre eux – d'abord vir­tuel­le­ment avant de le per­mettre réel­le­ment – et aus­si par­ta­ger les bons plans et les adresses in­con­tour­nables… Tels sont les ob­jec­tifs de ce ré­seau so­cial né en 2016, ima­gi­né par Franck La­ga­thu. « Je suis par­ti du constat d’un manque de pas­se­relles pour mettre en contact des voya­geurs se dé­pla­çant sou­vent en so­lo », ra­conte ce cadre com­mer­cial d'Air­bus He­li­cop­ters qui sait de quoi il parle.

« L’ob­jec­tif est de re­don­ner aux per­sonnes ne voya­geant plus le goût de voya­ger à nou­veau et à celles voya­geant peu, ce­lui de voya­ger da­van­tage. » Pro­jet de long dé­pla­ce­ment, de week-end ou simple dé­part vers une des­ti­na­tion, il suf­fit d'ef­fec­tuer une re­cherche di­rec­te­ment via le ré­seau. L'idée étant d'y trou­ver toutes les in­di­ca­tions que l'on cherche ha­bi­tuel­le­ment en sur­fant sur les dif­fé­rents fo­rums : bonnes adresses, conseils… Mais sur­tout de créer du lien so­cial.

« Cogofly per­met d’échan­ger avec des per­sonnes ayant les mêmes centres d’in­té­rêt, de le­ver les bar­rières lin­guis­tiques, de par­ta­ger des frais d’hé­ber­ge­ment, par exemple en par­ta­geant une chambre double, de bé­né­fi­cier par­fois des ta­rifs ré­ser­vés aux groupes et aux­quels on n’a pas ac­cès tout seul », dé­taille Franck La­ga­thu, rap­pe­lant que l'on compte « 4 mil­lions de per­sonnes seules et 18 mil­lions de cé­li­ba­taires ». Au­tant dire que le mar­ché existe. Pour l'heure Cogofly réunit 4000 membres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.